Lorne Greene

Lorne Hyman Greene, O.C., acteur, animateur de radio (né le 12 février 1915 à Ottawa, en Ontario; décédé le 11 septembre 1987 à Santa Monica, en Californie).

Lorne Hyman Greene, O.C., acteur, animateur de radio (né le 12 février 1915 à Ottawa, en Ontario; décédé le 11 septembre 1987 à Santa Monica, en Californie). Lorne Greene était probablement mieux connu pour ses rôles dans la série télévisée Bonanza (1959-1973), diffusée sur la chaîne NBC, et dans la série culte de science-fiction Galactica (1978). Avant sa fructueuse carrière à Hollywood, il était connu comme « la voix du Canada » et « la voix du malheur » en raison de son travail d’animateur à la radio nationale de la CBC pendant la Deuxième Guerre mondiale. Il a été nommé officier de l’Ordre du Canada en 1969, et a reçu, à titre posthume, le prix Earle Grey pour l’œuvre de toute une vie lors de la remise des prix Gimini de 1987. De plus, il a reçu une étoile sur la Promenade de la célébrité de Hollywood en 1985 et a été intronisé à titre posthume dans l’Allée des célébrités canadiennes en 2015.

Formation et début de carrière

Alors qu’il étudie le génie chimique à l’Université Queen’s, Lorne Green participe à des productions de théâtre amateur et travaille à la station de radio du campus. Après avoir obtenu son diplôme, il étudie le théâtre à la prestigieuse Neighbourhood Playhouse School of the Theatre, à New York. En 1939, il déménage à Toronto et travaille dans le domaine de la radio. Il devient présentateur en chef des nouvelles à la CBC de 1939 à 1942.

En raison de son rôle de présentateur de nouvelles le plus en vue du pays, on le surnomme « la voix du Canada » et comme il annonce souvent de mauvaises nouvelles avec sa riche voix de baryton, « la voix du malheur ». Pendant cette période, il fait aussi la narration de nombreux documentaires pour l’Office national du film (ONF) naissant, notamment La Forteresse de Churchill (1941), un film relatant la défense de la Grande-Bretagne, qui a remporté un Oscar pour le meilleur court documentaire. Lorne Greene sert aussi durant la Deuxième Guerre mondiale comme lieutenant d’aviation au sein de l’Aviation royale du Canada.

Après la guerre, il retourne à Toronto, où il continue de faire de la narration pour l’ONF et pour des producteurs privés comme Crawley Films. De plus, il cofonde le théâtre Jupiter, et fonde l’Academy of Radio Arts, une école de production et de performance radio, où il enseigne également. Parmi ses étudiants, on compte James Doohan et Leslie Nielsen.

Carrière à Hollywood

En 1953, Lorne Greene quitte le Canada pour poursuivre une carrière aux États-Unis comme bon nombre de ses confrères de talent. Il travaille à New York, où il joue dans des pièces de théâtre sur Broadway, et apparaît dans des séries télévisées comme The Philip Morris Playhouse (1953) et The Elgin Hour (1955). Il fait aussi ses débuts au cinéma aux côtés de Paul Newman dans Le Calice d’argent (1954). Après avoir déménagé à Los Angeles, il apparaît dans des épisodes de séries télévisées comme Alfred Hitchcock présente (1956) et Playhouse 90 (1957), joue un rôle principal dans la série Sailor of Fortune (1955-1958) et joue des rôles de soutien dans de nombreux films hollywoodiens.

À partir de 1959, il incarne Ben Cartwright dans la série télévisée Bonanza, diffusée sur les ondes de la NBC. Cette série western très populaire demeure en ondes pendant 14 saisons et fait de lui une personnalité fort connue en Amérique du Nord. Par la suite, il continue à faire de la télé. Il joue notamment dans la minisérie historique Racines (1977) et dans la série culte de science-fiction Galactica (1978-1979). De plus, il apparaît aussi occasionnellement dans des films, entre autres dans le rôle du policier légendaire Sam Steele, de la North-West Mounted Police, dans Klondike Fever (1980).

Dans les années 1980, il mobilise ses énergies pour la conservation de la faune et de l’environnement, entre autres au moyen de sa série documentaire télévisée primée Lorne Greene’s New Wilderness (1982-1987), qui vaut à la CTV de grandes cotes d’écoute, et qui est largement rediffusée aux États-Unis et dans le monde.

Honneurs

Le département de théâtre de l’Université Queen’s a créé le prix Lorne Greene, remis chaque année pour souligner des réalisations exceptionnelles dans les aspects pratiques et de performance du théâtre. En 2006, Postes Canada a émis un timbre en son honneur dans le cadre de sa série de timbres « Les Canadiens à Hollywood ».

Prix

Officier, Ordre du Canada (1969)

Grade honorifique, Université Queen’s (1971)

Membre, Promenade de la célébrité de Hollywood (1985)

Prix d’excellence, Banff Television Festival (1986)

Prix Earle Grey, prix Gemini (1987)

Membre, Allée des célébrités canadiennes (2015)