Charbonneau, Louis

Louis Charbonneau. Timbalier, percussionniste, professeur (Montréal, 29 juin 1932). Premier prix percussion (CMM) 1950.

Charbonneau, Louis

Louis Charbonneau. Timbalier, percussionniste, professeur (Montréal, 29 juin 1932). Premier prix percussion (CMM) 1950. Après avoir suivi des cours de piano de Françoise D'Amour et d'Hector Gratton pendant quatre ans, il entra (1947) au CMM où il étudia le solfège avec Isabelle Delorme et les percussions avec Louis Decair et Saul Goodman. Dès 1950, il devint professeur au CMM ainsi qu'au CMQ où il mit sur pied la classe de percussion. Jusqu'en 1975, il y forma une pléiade de jeunes instrumentistes dont Pierre Béluse, Ian Bernard, Vincent Dionne, Jean-Normand Iadeluca, Roger Juneau, Serge Laflamme et Jacques Lavallée. Nommé timbalier de l'Orchestre des CSM (OSM) en 1950, il fut soliste à plusieurs reprises, notamment dans le Concerto de Milhaud sous la direction d'Igor Markevitch (1959), qui l'invita en 1960 à prendre part à la tournée amér. de l'Orchestre Lamoureux de Paris. Avec l'OSM, il fut aussi soliste du Concerto de Werner Thaerichen sous la direction de Zubin Mehta (1963). La même année, il fut soliste avec l'Orchestre de chambre McGill dans Critics' Corner d'Alexander Brott. Avec le même ensemble, il interpréta en 1976 le Concertino de Franco Donatoni et son jeu fit dire au critique Claude Gingras (La Presse, 27 janvier 1976) : Charbonneau est... capable à la fois de la plus grande puissance et du plus grand raffinement... C'est un peu un <poète des timbales>. En 1981, il participa à 19 représentations de L'Histoire du soldat de Stravinsky dans les parcs de Montréal, sous la direction de Charles Dutoit. À Stockholm, en 1985, il fut le seul représentant d'un orchestre canadien à participer au premier concert de l'Orchestre philharmonique du monde, diffusé par satellite. Il a interprété la Sonate pour deux pianos et deux percussions de Bartók avec l'OSM (version avec orchestre, 1980), au Scotia Festival à Halifax (1985) et à Saratoga Springs, N.Y. (1991).

Parmi les créations auxquelles il a participé, citons Pantomime de Mercure (1949), Concertante no 1 (deuxième mouvement) de Joachim (1957) et le Concerto pour deux pianos et percussion de Matton (1958). En septembre 1977, il dirigea à la PDA les Percussions de Strasbourg, six percussionnistes de Montréal et Gilles Tremblay au piano dans l'exécution d' Ionisation de Varèse, oeuvre présentée en première canadienne à Toronto (février 1969) par sa classe de percussion du CMM. Il siéga aux jurys des concours de percussion aux conservatoires de Metz et Strasbourg (1972) et de Paris (1973), et fut répétiteur pour l'OMJM en Israël (1973). Il fonda et dirigea les Percussions du Québec (1972-74), et il s'est fait entendre fréquemment à la radio et la télévison de la SRC. Professeur à l'École Vincent-d'Indy (1974-78) et à l'Université de Montréal (1989 -), il a dirigé des classes de maître au RCMT (1983), au Los Angeles Philharmonic Institute (1989) et au Domaine Forget à Saint-Irénée, Québec (1989), et a donné des cliniques pour la Percussive Arts Soc. à London, Ont. (1990). En 1990 et 1991, il fut timbalier de l'OS de Boston à l'occasion de quelques concerts et participa à sa tournée européenne (août et septembre 1991).

Voir aussi Louis Charbonneau, son grand-pére, Maurice Charbonneau, son oncle, et Roger Charbonneau, son père.

Discographie

Voir Goldblatt et DISCOGRAPHIES de Bress (RCI 293 et 6-ACM 14), J. Dufresne et Quatuor à cordes Orford.


Lecture supplémentaire

  • Berger, Paul. 'Je lui dois ma carrière ... percutante,' Culture vivante, 11, Dec 1968

    Dumesnil, Thérèse. 'Louis Charbonneau, timbalier solo,' Perspectives, vol 23, 21 Nov 1981

    'Louis Charbonneau, timbalier solo de l'OSM depuis 40 ans,' Crescendo, vol 8, May 1990

    Laurier, Marie. 'Louis Charbonneau, timbalier à l'OSM depuis 40 ans,' Montreal Le Devoir, 21 Jul 1990

    Turnbull, Ian. 'Louis Charbonneau,' Percussive Notes, vol 32, Dec 1994