Robitaille, Louis

Louis Robitaille, danseur (Montréal, 21 déc. 1957). C'est à un spectacle de danse d'école secondaire en 1973 que Robitaille doit sa carrière.

Robitaille, Louis

Louis Robitaille, danseur (Montréal, 21 déc. 1957). C'est à un spectacle de danse d'école secondaire en 1973 que Robitaille doit sa carrière. Le talent de l'adolescent n'a pas manqué d'attirer l'attention du professeur d'éducation physique Peter George, aussi danseur de la troupe LES BALLETS JAZZ DE MONTRÉAL. Par l'entremise de George, il obtient une bourse lui permettant de participer au programme de formation d'été de la troupe.

En 1974, à l'âge de 16 ans, Robitaille se joint à la Compagnie de danse Eddy Toussaint (par la suite appelée Ballet de Montréal), où il pratique la danse et étudie sous la tutelle de divers professeurs, y compris les grands maîtres de ballet Olga Merinova et William Griffith.

Sa beauté blonde et les proportions parfaites de son corps, ainsi que le côté presque sauvage qui l'anime quand il danse, le distinguent d'entre tous. Son incarnation du personnage légendaire d'Alexis le Trotteur en fait un symbole de la danse québécoise. En 1978, le danseur de peu d'expérience est recruté par LES GRANDS BALLETS CANADIENS, qui, dans le cadre du programme établi pour célébrer le 20e anniversaire de la troupe, lui confie le rôle-titre d'Icare de Thomas Hoving.

En 1986, il épouse sa partenaire Anik Bissonnette et, ensemble, ils connaissent beaucoup de succès. Ils avaient participé à leur premier concours dans le cadre du Festival international de Helsinki (1984), où ils interprétaient Un simple moment, de Toussaint, et avaient remporté une médaille d'or pour le chorégraphe. Leur réputation de chouchous de la danse au Québec dans les années 80 ne les empêche pas d'explorer de nouveaux horizons. Ils se rendent en Europe, aux États-Unis et en Australie et reçoivent des invitations spéciales pour participer au Festival Spoletto en Italie ainsi qu'au Ballet de Toulouse en France.

Robitaille se joint aux Grands Ballets Canadiens en 1989 et interprète L'Après-midi d'un faune au cours de sa première saison. Entre 1990 et 1996, année de son départ, il ajoute à son répertoire 35 rôles puisés des oeuvres de chorégraphes comme Limon, Balanchine, Tudor, Fokine, Dolin, Duato, Kylian et Forsythe.

En 1994, Robitaille assure la direction artistique du Jeune Ballet du Québec et fonde une petite troupe de ballet de chambre, Bande à Part. Il fonde aussi, avec Bissonnette, Danse-Théâtre de Montréal en 1995. Puis, en 1998, il est nommé directeur artistique de la troupe Les Ballets Jazz de Montréal.

Robitaille reçoit en 1994 le prix Jacqueline Lemieux. Il devient officier de l'Ordre du Canada en 1995, et on lui présente l'Ordre du Québec en 1996.