Luc Robitaille

Au début de sa carrière, Robitaille n'est pas vu comme une future étoile de la LNH. Il est choisi au 9e tour par les Kings de Los Angeles et le 171e joueur choisi lors de la séance de sélection de la LNH en 1984. Mais une fois repêché, Robitaille améliore ses habiletés et sa production offensive.

Luc Robitaille

Luc Robitaille, joueur de HOCKEY (Montréal, 17 févr. 1966). Pendant ses dix-neuf saisons passées dans la LIGUE NATIONALE DE HOCKEY (LNH), de 1986 à 2005, Luc Robitaille est un buteur prolifique. Dans l'histoire de la LNH, ses 688 buts le placent au dixième rang des meilleurs compteurs. Et ses 1394 points en carrière le hissent au 20e rang des meilleurs pointeurs, ce qui fait de lui l'ailier gauche le plus efficace de l'histoire de la LNH.

Au début de sa carrière, Robitaille n'est pas vu comme une future étoile de la LNH. Il est choisi au 9e tour par les Kings de Los Angeles et le 171e joueur choisi lors de la séance de sélection de la LNH en 1984. Mais une fois repêché, Robitaille améliore ses habiletés et sa production offensive. De fait, durant ses deux dernières saisons passées dans la Ligue de hockey junior majeure du Québec avec les Olympiques de Hull, il enregistre respectivement 149 et 191 points. En 1986, il est nommé joueur de l'année de la Ligue canadienne de hockey (LCH). La même année, il aide l'équipe canadienne à décrocher l'argent au tournoi mondial de hockey junior.

Sa première saison (1986-1987) avec les Kings est mémorable. Ses 45 buts et 84 points lui valent le TROPHÉE CALDER remis à la meilleure recrue de l'année. Robitaille connaît sa meilleure saison en 1992-1993, il compte 63 buts et accumule 125 points, un nouveau record des ailiers gauches de la ligue dans ces deux catégories.

En 1994, au championnat mondial de l'International Ice Hockey Federation (IIHF) à Milan, en Italie, il se taille une place à part dans l'histoire canadienne du hockey en marquant le but vainqueur en fusillade. Il permet ainsi au Canada de décrocher l'or et, par le fait même, de mettre fin à une disette de 33 ans. Il confie plus tard qu'il était nerveux avant d'effectuer son tir au but, mais qu'il n'oubliera jamais ce moment. Il conserve toujours le sac de hockey qu'il avait à ce tournoi. Avant cet exploit, en 1991, Robitaille a joué dans l'équipe canadienne aux séries de la Coupe Canada.

Après la fin de la saison 1993-1994 de la LNH, Robitaille est échangé aux Penguins de Pittsburgh, où il joue pendant une saison. Après son bref séjour à Pittsburgh, il joue pendant deux ans avec les Rangers de New York, où il retrouve lors de la saison 1996-1997 son ancien coéquipier des Kings de Los Angeles, Wayne GRETZKY. De 1997 à 2001, Robitaille joue de nouveau avec les Kings. Il signe ensuite un contrat d'agent libre avec les Red Wings de Détroit pour 2001-2002. C'est au cours de cette saison qu'il remporte le seul championnat de la COUPE STANLEY de sa carrière.

Robitaille se joint aux Kings pour une troisième fois pour la saison 2003-2004 et quitte la compétition au sein de la LNH à la fin de la saison 2005-2006 pendant laquelle il n'amasse que 24 points en 65 parties. Pendant sa carrière de 19 saisons dans la LNH, Robitaille connaît douze saisons de 30 buts ou plus. Il occupe le premier rang des compteurs des Kings avec un total de 557 buts. Robitaille, dont le chandail (numéro 20) est retiré par les Kings de Los Angeles, est intronisé au TEMPLE DE LA RENOMMÉE DU HOCKEY en 2009.


En savoir plus