Lui Passaglia

Lui Passaglia, joueur de football (né le 7 juin 1954, à Vancouver, en Colombie‑Britannique). Lui Passaglia est considéré comme l’un des meilleurs botteurs de l’histoire de la Ligue canadienne de football (LCF). Il a joué 25 saisons consécutives avec les Lions de la Colombie‑Britannique, de 1976 à 2000, et a remporté trois Coupes Grey, en 1985, 1994 et 2000. Il détient, avec 3 991, le record du plus grand nombre de points marqués, non seulement en LCF, mais également pour l’ensemble du football professionnel. Il est également en tête des classements de tous les temps, au chapitre du nombre de saisons disputées en LCF, du nombre de matchs joués (408), ainsi que du nombre de bottés de placement et de transformations réussis, à respectivement 875 et 1045. Il a été intronisé au British Columbia Sports Hall of Fame and Museum, au Temple de la renommée et musée du football canadien, au British Columbia Football Hall of Fame et au Panthéon des sports canadiens. Le numéro 5, qu’il arborait sur son chandail, a été retiré de l’équipe des Lions, pour laquelle il travaille comme ambassadeur chargé des relations communautaires.

Lui Passaglia, joueur de football (né le 7 juin 1954, à Vancouver, en Colombie‑Britannique). Lui Passaglia est considéré comme l’un des meilleurs botteurs de l’histoire de la Ligue canadienne de football (LCF). Il a joué 25 saisons consécutives avec les Lions de la Colombie‑Britannique, de 1976 à 2000, et a remporté trois Coupes Grey, en 1985, 1994 et 2000. Il détient, avec 3 991, le record du plus grand nombre de points marqués, non seulement en LCF, mais également pour l’ensemble du football professionnel. Il est également en tête des classements de tous les temps, au chapitre du nombre de saisons disputées en LCF, du nombre de matchs joués (408), ainsi que du nombre de bottés de placement et de transformations réussis, à respectivement 875 et 1045. Il a été intronisé au British Columbia Sports Hall of Fame and Museum, au Temple de la renommée et musée du football canadien, au British Columbia Football Hall of Fame et au Panthéon des sports canadiens. Le numéro 5, qu’il arborait sur son chandail, a été retiré de l’équipe des Lions, pour laquelle il travaille comme ambassadeur chargé des relations communautaires.


Enfance et famille

Lui Passaglia est l’aîné des deux enfants de Loris et Natalina Passaglia. Son frère, Walter, joue également en LCF, de 1979 à 1981, lui aussi au poste de botteur, pour les Blue Bombers de Winnipeg et les Alouettes de Montréal.

Les deux parents de Lui Passaglia sont des immigrants italiens. En 2017, il déclare au Vancouver Sun : « Nos parents nous ont appris à apprécier, à sa juste valeur, la vie dans ce pays et les occasions qui nous y étaient offertes. Je pense avoir appris à apprécier encore plus ce que j’ai. »

Enfant, Lui Passaglia fréquente l’école primaire Our Lady of Sorrows, dans le quartier Grandview de l’est de Vancouver. Sa première passion sportive est pour le soccer, et il se souviendra du plaisir qu’il a eu à assister aux matchs d’Équipe Canada, à l’Empire Stadium tout proche. Lorsque le petit garçon a huit ans, son père, Loris, qui travaille comme ouvrier dans la construction, l’emmène voir un match des Lions de la Colombie‑Britannique. Un an plus tard, à neuf ans, Lui joue au flag‑football, pour la première fois, au parc Adanac de Vancouver.

Football à l’école secondaire et à l’université

Au cours de sa scolarité secondaire, le jeune Lui Passaglia fréquente le collège de Vancouver College et l’école secondaire régionale Notre‑Dame. À Notre-Dame, il joue au football en tant que quart‑arrière, maraudeur, botteur et botteur de dégagement. Son équipe remporte le Championnat des écoles secondaires de la Colombie‑Britannique, à trois reprises, en 1968, 1970 et 1971. En 1971, il est nommé meilleur joueur offensif du match disputé pour le titre de champion.

Dans la foulée de ses succès à l’échelon secondaire, Lui Passaglia se voit offrir la possibilité de jouer pour l’Université d’Hawaï, une offre qu’il décline. Il préfère s’inscrire à l’Université Simon Fraser, où il pratique le soccer, ainsi que le football, aux postes de quart‑arrière, de receveur éloigné et de botteur. Il est sélectionné, à deux reprises, dans l’équipe des étoiles du district I de la National Association of Intercollegiate Athletics (NAIA). En 1976, il obtient un diplôme universitaire en géographie.

Image intégré de Getty Images

Carrière en LCF

Lui Passaglia est sélectionné, en cinquième position, au premier tour du repêchage collégial canadien, par les Lions de la Colombie‑Britannique, en tant que receveur éloigné et botteur. À l’occasion de son premier match en LCF, le 22 juillet 1976, il réalise une prise de balle de 10 verges suivie d’un touché — la seule qu’il réalisera en carrière dans la ligue — dans une partie qui verra, toutefois, la défaite de son équipe contre les Roughriders de la Saskatchewan, sur la marque de 35‑8. Au cours de sa saison de recrue, il réussit 28 des 49 bottés de placement qu’il tente et cumule un total de 5913 verges, à l’occasion de 143 bottés de dégagement. En 1977, il est sélectionné, pour la première fois d’une série de neuf, dans l’équipe des étoiles de la division Ouest.

Le 10 novembre 1979, Lui Passaglia établit, avec 89 verges, le record de la LCF du plus long botté de dégagement en éliminatoires, dans un match qui verra finalement la défaite des Lions, face aux Stampeders de Calgary, sur la marque de 37‑2. En 1983, il s’approprie un autre record de la LCF, qui tiendra 22 ans, pour la distance moyenne la plus élevée des bottés de dégagement réalisés, en une seule saison, avec 50,2 verges. Avec 133 826 verges en carrière, il n’est dépassé, au chapitre de la distance cumulée sur bottés de dégagement, que par Bob Cameron, le botteur de dégagement des Blue Bombers.

En 1983, 1984 et 1987, Lui Passaglia termine en tête des classements de la LCF pour le total des points et pour les bottés de placement. En 1987, il décroche un record en carrière, de 214 points, établissant également un record du plus grand nombre de bottés de placement et de points en une seule saison. Non seulement il est le premier joueur de la LCF à marquer au moins 200 points en une seule saison, mais il réalise cet exploit à deux reprises. Par deux fois, il établit également un record du plus grand nombre de transformations consécutives, à respectivement, 246, de 1976 à 1983, et 560, au cours d’une période plus tardive de sa carrière. Ce dernier record sera, toutefois, ultérieurement battu par Troy Westwood et Paul McCallum.

En 1988, en raison des plafonds salariaux et des réductions de coûts, Lui Passaglia est libéré par les Lions de la Colombie‑Britannique lorsqu’il refuse d’accepter une baisse de salaire de 150 000 $ à 65 000 $. Il effectue alors des essais pour plusieurs équipes de la NFL et signe un contrat avec les Browns de Cleveland; cependant, il est libéré par cette équipe après la présaison. Il réintègre les Lions fin août, après avoir accepté les nouvelles conditions et raté les six premiers matchs de la saison.

Lui Passaglia dispute sa dernière saison en LCF en 2000, à 46 ans. Il cumule alors 40 réussites sur 44 tentatives de botté de placement. Lors de son dernier match de la saison régulière, contre les Roughriders de la Saskatchewan, à l’occasion d’un jeu, il occupe le poste de quart‑arrière, réussissant à sauter dans la zone d’en‑but depuis la ligne d’une verge. Il réussit ainsi à marquer son deuxième touché en carrière dans la LCF, après avoir obtenu le premier à son tout premier match.

Image intégré de Getty Images

Victoires en Coupe Grey

Lui Passaglia et les Lions se qualifient à cinq reprises pour la Coupe Grey, remportant le Championnat en trois occasions, en 1985, 1994 et 2000. En 1985 et en 1994, il met également la main sur le trophée Dick‑Suderman récompensant le meilleur canadien dans le match de la Coupe Grey. En 1985, il marque cinq bottés de placement et effectue une course clé de 13 verges sur une tentative de troisième essai, avec, à la clé une victoire de 37‑24 sur les Tiger‑Cats de Hamilton. En 1994, il réussit un botté de placement de 38 verges, à l’occasion d’une spectaculaire victoire, sur la marque de 26‑23, contre les Stallions de Baltimore au BC Place.

La Coupe Grey 2000, disputée au stade McMahon, à Calgary, sera le dernier match de Lui Passaglia, qui le verra frapper un botté de placement de 29 verges, avec moins de deux minutes à jouer, et donner ainsi la victoire à son équipe, sur la marque de 28‑26, face aux Alouettes de Montréal. Avec une fiche de 8 à 10 en saison régulière, les Lions deviendront la première équipe à remporter la Coupe Grey avec un bilan négatif en saison régulière.

Vie personnelle

De 2001 à 2007, Lui Passaglia travaille pour les Lions de la Colombie‑Britannique en tant que directeur des relations communautaires. L’équipe continue aujourd’hui à avoir recours à lui, à temps partiel, en tant qu’ambassadeur chargé des relations communautaires. L’Association des anciens de la LCF le nomme « Homme de l’année » en 2014.

En 2013, Lui Passaglia reçoit un diagnostic de cancer du colon, avant d’entrer en rémission, en 2015. Il participe activement à des actions de sensibilisation de la population à cette maladie, encourageant également les gens à subir un dépistage. Il vit désormais à Port Coquitlam, en Colombie‑Britannique, avec sa femme Loa. Le couple a deux filles, Leah et Loren, ainsi que des jumeaux, Christopher, qui a également joué au football à l’USF en tant que botteur et receveur, et Colby.

Réalisations en carrière

Outre ses records de tous les temps en LCF, au chapitre du plus grand nombre de saisons et de matchs joués, Lui Passaglia trône, par ailleurs, en tête du classement de la ligue pour le nombre de points (3991), un chiffre qui constitue également un record pour l’ensemble du football professionnel, pour le nombre de bottés de placement (875) et pour le nombre de transformations (1045). Il a été sélectionné dans l’équipe des étoiles de la LCF à quatre reprises (1979, 1983, 1984, 2000) et neuf fois dans celle de la division Ouest.

Il a été intronisé au British Columbia Sports Hall of Fame and Museum, en 2001, au Temple de la renommée et musée du football canadien, en 2004, au British Columbia Football Hall of Fame, en 2011, et au Panthéon des sports canadiens, également en 2011. Le 4 novembre 2000, les Lions de la Colombie‑Britannique ont décidé de retirer le numéro 5 qu’il arborait sur son chandail. En 2005, l’école secondaire régionale Notre‑Dame qu’il fréquentait a fait de même avec son numéro 14, une première au cours des 50 ans d’histoire de cet établissement. L’Université Simon Fraser l’a intronisé à son Temple de la renommée, en 1986, et lui a décerné un doctorat honorifique en droit, en 2006.