Lye Organ Company

Lye Organ Company. Edward Lye (Somerset, Angl., 1828 ou 1829 - Toronto, 9 novembre 1919) devint ébéniste en Angleterre, et il semble que sa formation l'ait conduit naturellement vers la facture d'orgues.

Lye Organ Company

Lye Organ Company. Edward Lye (Somerset, Angl., 1828 ou 1829 - Toronto, 9 novembre 1919) devint ébéniste en Angleterre, et il semble que sa formation l'ait conduit naturellement vers la facture d'orgues. Ses buffets, coffres sommiers et tuyaux de bois témoignent de sa compétence et de son habileté avec le bois. Lye, sa femme et son jeune fils Edward se fixèrent à Toronto en 1856. Il y obtint un emploi chez Jacques and Hay, fabricants de meubles, et demeura avec cette compagnie jusqu'en 1868 en même temps qu'il préparait son installation et finançait son projet de facture d'orgues. Dans le bottin de Toronto, il est inscrit en 1862-63 comme facteur d'orgues, ce qui confirme qu'il garda son emploi quelques années après qu'il eut ouvert sa propre entreprise. Devenus adolescents, plusieurs des fils de Lye se joignirent à lui dans la compagnie qui en vint à être connue sous le nom d'Edward Lye and Sons (Edward J., Arthur H., Herbert H., et Walter L.). Un autre fils, John G., fut un temps comptable de la compagnie.

Après avoir travaillé chez lui et ensuite dans un espace loué au 195, rue Yonge, Lye se porta acquéreur en 1875 d'un espace à l'angle des rue Saint Nicholas et Saint Alban (auj. Wellesley). Il y construisit plusieurs maisons et ses ateliers; la propriété fut finalement vendue en 1939. La production de Lye est impossible à évaluer car aucun contrat pour la période 1862-80 n'a été trouvé. Quelque 225 contrats de 1881 à 1933 ont été localisés. La plupart des orgues de Lye étaient des instruments à traction mécanique, robustes, bien faits, construits selon les conditions d'alors et les moyens du client. Son concept sonore affiche une bonne connaissance du principe de renforcement des sons de base par l'addition d'éléments au registre aigu. Lye fabriqua des orgues pour plus de 60 églises et d'autres clients de Toronto. La compagnie expédia aussi des instruments à Fortune, T.-N.; Charlottetown et Summerside, Î.-P.-É.; Annapolis Royal, N.-É.; Clarenceville et Saint-Jean, Québec; Winnipeg, Man.; Port Simpson et Marpole, C.-B.; et plusieurs en Ontario. Un orgue se serait rendu jusqu'à Dawson au Yukon. Le contrat le plus important à Toronto fut celui de l'église Holy Trinity (1883) : le sommier et les 4 jeux du petit orgue fabriqué par John Thomas furent conservés, relogés du transept nord au choeur et incorporés dans un nouvel instrument à traction mécanique de 3 claviers et 28 jeux. Lye fournit les orgues des cathédrales anglicanes de Sault Sainte Marie et de Kenora, Ont., de la chapelle de l'Université de Trinity College à Toronto (1884), du TCM (1889), de la Bishop Strachan School (1900) et de l'Albert College (1901). Il expédia aussi un orgue à la Toronto Exhibition (CNE) de 1892. Des douzaines d'orgues de Lye sont encore en usage, plusieurs tels qu'il les construisit. De ce nombre, il faut compter ceux des églises Saint Thomas à Millbrook (1889), Saint Mark à Barriefield (1901), Christ Church à Baillieboro (1903) et Saint-Marc à Ottawa (1913), toutes en Ontario. Plusieurs autres ont été restaurées et ont survécu.

Bien que la firme ait complété huit orgues en 1930 et trois en 1931, 1932 et 1933 respectivement, la dépression obligea les survivants de Lye à se restructurer sous le nom de Lye Organ Company. Ce renouveau est surtout redevable à William Lye, un fils de Walter Lewis Lye. Avec ses frères Norman et Murray, William Lye continua la tradition de l'ancienne compagnie mais sut accueillir la nouvelle technologie. La nouvelle compagnie logea d'abord à la vieille usine de la rue Saint Nicholas mais déménagea à l'angle des rues Stephenson et Main en 1939, puis en 1944 à Cornell House (auj. un musée au Thomson Memorial Park) sur Markham Road. Un exemple des grands travaux de la nouvelle compagnie est l'orgue à trois claviers de l'église Saint John's à Port Hope. Le dernier orgue à tuyaux fut construit en 1954 pour l'église unie de Locust Hill. Avec un carnet de commandes rempli pour plusieurs années, William Lye cessa de construire des orgues afin de prendre en main l'agence Baldwin, beaucoup plus rentable. Il continua cependant à effectuer des réparations jusqu'en 1982.

Les Lye contribuèrent à la vie musicale de Toronto de diverses autres façons. Edward père fut sonneur à la tour de la cathédrale Saint James (1867-91) comme le furent Walter (1888-1958) et le fils de Walter, Murray (1958-59). William remplaça Walter périodiquement au fil des ans. (Voir aussi Carillon, Cloches.) Edward fils chanta dans la chorale de l'église Holy Trinity. Arthur fut organiste suppléant à Holy Trinity et inaugura par des récitals les nouvelles orgues de la firme. Herbert fut membre de l'Arlidge Flute Quartet, du Toronto Flute Club et de l'Imperial Concert Band. Il sonna aussi les cloches de l'église Timothy Eaton Memorial.