Marc Gagnon

Marc Gagnon, patineur de vitesse (né le 24 mai 1975 à Chicoutimi, QC). Marc Gagnon gagne cinq médailles olympiques de 1994 à 2002.

Gagnon, Marc

Marc Gagnon, patineur de vitesse (né le 24 mai 1975 à Chicoutimi, QC). Marc Gagnon gagne cinq médailles olympiques de 1994 à 2002. Jusqu'au record de six médailles remporté par Cindy Klassen, en 2006, il est l'athlète le plus médaillé de l'histoire des Jeux olympiques d'hiver. Gagnon a aussi été champion du monde en 1993, 1994, 1996 et 1998.

Champion du monde

Gagnon commence à patiner à l'âge de trois ans, puis sur courte piste à cinq ans. Il patinera ensuite sur courte et longue pistes jusqu'à l'âge de 14 ans. Il grandit à Chicoutimi, une petite ville au nord de Québec. Son frère aîné, Sylvain, est aussi un patineur de vitesse. Au Championnat du monde de 1993 à Beijing, sa première compétition internationale, lui et son frère terminent ex æquo et il reste une course à faire pour déterminer le gagnant. Dans la finale du 3000 m, Marc dépasse son frère et remporte le titre de champion. Son frère finit deuxième. Gagnon a aussi été champion du monde en 1994, 1996 et 1998.

Bien qu'il fasse preuve de constance dans sa performance quelle que soit la distance, il préfère les deux plus longues distances olympiques: le 1000 m et le 1500 m. De ses onze médailles individuelles gagnées à des championnats mondiaux sur les distances olympiques différentes, une seule (d'argent) est remportée au 500 m, en 1993; il gagne les autres pour des distances de plus de 1000 m. Il est quatre fois champion du monde au 1000 m et au 1500 m. Son dernier titre mondial, que lui vaut sa victoire au 500 m au Championnat du monde, date de 2001.

Jeux olympiques d'hiver

Marc Gagnon est donné favori pour gagner des médailles aux Jeux olympiques de Lillehammer en 1994 et à ceux de Nagano en 1998. En 1994, il gagne une médaille de bronze individuelle au 1000 m. À Nagano, il remporte la médaille d'or au relais, mais tombe à la finale du 500 m et est disqualifié au quart de finale du 1000 m. Il prend tout l'été pour se reposer après sa saison olympique de 1998; c'est son premier arrêt important en 20 ans. Il décide ensuite de ne pas reprendre la compétition. Il accepte un emploi de technicien en informatique à Québec. Toutefois, la compétition lui manque; il reprend donc le sport et recommence à s'entraîner vers la fin de l'année 1999 avec une énergie renouvelée.

En 2002, aux Jeux olympiques de Salt Lake City, Marc Gagnon gagne quelques-unes de ses plus belles courses. Il y remporte d'abord une médaille de bronze au 1500 m courte piste chez les hommes. Il termine en quatrième place, mais passe à la troisième position après la disqualification du Sud-Coréen Kim Dong-Sung. Quelques jours plus tard, il gagne la médaille d'or au 500 m ainsi qu'au 5000 m relais avec ses coéquipiers Jonathan Guilmette, François-Louis Tremblay et Mathieu Turcotte.

Gagnon gagne cinq médailles olympiques de 1994 à 2002; il bat ainsi le record de Gaétan Boucher qui en a obtenu quatre. Jusqu'au record de six médailles remporté par Cindy Klassen, en 2006, Gagnon est l'athlète le plus médaillé de l'histoire des Jeux olympiques d'hiver. Il a aussi été le premier Canadien à égaler le record de Phil Edward de cinq médailles olympiques, qu’il détenait depuis 1936. Gagnon met fin à sa carrière peu de temps après, alors qu'il est considéré comme l'un des patineurs les plus rapides du Canada. En 2008, il entre au Temple de la renommée des sports du Canada.


Liens externes