Marcel Trudel

Marcel Trudel, historien (Saint-Narcisse, Qc, 29 mai 1917 – Longueuil, Qc, 11 jan 2011). Un des maîtres de l'historiographie contemporaine du Québec, il forme des générations d'historiens, d'abord à l'U. Laval (1947-1965), puis à l'U. d'Ottawa.

Marcel Trudel
L'historien Marcel Trudel, photographié ici en 2010, a consacré sa carri\u00e8re \u00e0 l'étude de la Nouvelle-France.

Marcel Trudel, historien (Saint-Narcisse, Qc, 29 mai 1917 – Longueuil, Qc, 11 jan 2011). Un des maîtres de l'historiographie contemporaine du Québec, il forme des générations d'historiens, d'abord à l'U. Laval (1947-1965), puis à l'U. d'Ottawa. Sa conception exigeante de la profession d'historien le pousse à rejeter les formules de l'« histoire édifiante » et le parti pris de l'histoire nationaliste. Seul un fond d'anticléricalisme vient troubler à l'occasion l'impartialité qu'il s'efforce d'atteindre. Son oeuvre, dans laquelle il raconte l’histoire de la NOUVELLE-FRANCE, se distingue par son érudition, sa précision et le respect des sources primaires.

Sa vision d'ensemble de l'histoire canadienne est proche de celle d'Arthur Maheux, de Léon Gérin et de Gustave Lanctôt. Spécialiste du régime français, il a plusieurs ouvrages à son actif, dont la savante Histoire de la Nouvelle-France (1963-1983). Trudel reçoit le prix Molson en 1980 et est nommé officier de l'Ordre du Canada en 1971. Il cesse d’enseigner à l’UNIVERSITÉ D’OTTAWA en 1982, mais continue de publier. Plus de la moitié de ses travaux ont été publiés au cours des 20 dernières années.