Rivière Margaree

Le réseau fluvial Margaree-lac Ainslie est le plus vaste réseau fluvial de l'Île du Cap-Breton et un des plus vastes de la Nouvelle-Écosse, avec un cours total de 120 km et un bassin versant de 1165 km2.

Le réseau fluvial Margaree-lac Ainslie est le plus vaste réseau fluvial de l'Île du Cap-Breton et un des plus vastes de la Nouvelle-Écosse, avec un cours total de 120 km et un bassin versant de 1165 km2. Les eaux rapides du tronçon nord-est de la Margaree prennent naissance sur le plateau des hautes-terres du cap Breton, alors que le tronçon sud-ouest traverse paisiblement le lac Ainslie, le plus grand lac naturel de la Nouvelle-Écosse. Les deux se rejoignent à Margaree Forks, pour ensuite continuer leur course vers le nord et aller se jeter dans le golfe du Saint-Laurent.

Les Mi'kmaq l'appelaient Weekuch, tandis que sur les cartes du XVIIIe siècle, la rivière figure sous le nom de Sainte-Marguerite. Le premier nom français donné à Margaree Harbour était Havre de Madre, ou de Magre.

La rivière Margaree est considéree comme la meilleure rivière à saumon de l'Atlantique de toute la Nouvelle-Écosse. Pendant la période de frai, les eaux limpides et glacées du milieu sauvage en amont sont un refuge idéal pour les saumons de l'Atlantique et les truites. En aval, la rivière coule à travers des terres agricoles fertiles, des barrages et des villages au riche patrimoine acadien et écossais. Elle fait partie du Réseau de Rivières du Patrimoine Canadien depuis 1998.