Maria Chapdelaine

Ce roman Maria Chapdelaine (publié en feuilleton à Paris en 1914 et publié à Montréal en 1916) incarne un certain esprit canadien-français sous sa forme la plus lyrique.

Ce roman Maria Chapdelaine (publié en feuilleton à Paris en 1914 et publié à Montréal en 1916) incarne un certain esprit canadien-français sous sa forme la plus lyrique. L'auteur, Louis Hémon, un Français expatrié au Lac Saint-Jean (Qc), s'inspire de ses expériences. L'église et la ferme fournissent un cadre physique et symbolique propice à la romance, tandis que les saisons et les jours de fête servent de cadre temporel mythique au déroulement de l'action. Après la mort de sa mère et de son amant François Paradis, Maria doit choisir entre deux soupirants : Lorenzo Surprenant, qui la séduit avec la richesse de l'Amérique, et Eutrope Gagnon, son voisin. Elle choisit Gagnon, assurant ainsi la survie de sa famille et de la collectivité et soutenant les valeurs traditionnelles du Canada français rural. Souvent réimprimé, au Canada comme en France, Maria Chapdelaine est porté à l'écran à trois reprises. La version de Gilles Carle (1983) est la plus récente. La traduction de W.H. Blake (1921), magnifiquement illustrée de gravures sur bois de Thoreau Macdonald, demeure la version anglaise standard.


En savoir plus // Louis Hémon