Mary Lou Fallis

Mary Lou Fallis, M.C., soprano, enseignante, comédienne, écrivaine (née le 22 avril 1948 à Toronto, en Ontario).

Fallis, Mary Lou
La soprano Mary Lou Fallis (avec la permission de l'artiste).

Mary Lou Fallis, M.C., soprano, enseignante, comédienne, écrivaine (née le 22 avril 1948 à Toronto, en Ontario). Mary Lou Fallis s’est produite sur la scène internationale dans des opéras dramatiques et en tant que chanteuse classique, mais elle est mieux connue pour son travail théâtral dans des comédies. Grâce à son rôle dans Primadonna, une satire de la vie d’une diva de l’opéra, elle s’impose comme chanteuse comique de premier plan dans la lignée de Victor Borge et d’Anna Russell. Elle a animé plusieurs séries à la radio et à la télévision de la CBC. Elle a été investie Membre de l’Ordre du Canada (M.C.)pour « son apport, en tant qu’interprète et communicatrice, à l’accessibilité de la musique classique dans l’ensemble du Canada ».

Enfance et éducation

Mary Louise Fallis grandit dans une famille de musiciens. Elle apprend d’abord le chant et le piano auprès de sa grand-mère Jennie Bouck, directrice de chorale et chante en compagnie de sa mère dans la chorale Festival Singers of Toronto dirigée par Elmer Iseler. Elle fréquente le Royal Conservatory of Music à l’aide d’une bourse d’études. À 15 ans, elle fait ses débuts à l’opéra dans une production de La Flûte enchantée, de Mozart, produite par la télévision de la CBC. Alors qu’elle est jeune femme, elle chante avec la St George’s Youth Choir dirigée par Lloyd Bradshaw, les Festival Singers of Canada et avec d’autres ensembles vocaux. Elle étudie auprès d’Irene Jessner (1966-1970) et de Maureen Forrester (1970-1972) à l’Université de Toronto, où elle obtient un baccalauréat en musique et une maîtrise en interprétation et en littérature. Elle suit aussi des leçons privées avec Bernard Diamant à partir de 1971.

Chant lyrique et classique

Après avoir remporté le CBC Talent Festival en 1973, puis les auditions régionales du Metropolitan Opera en 1974, Mary Lou Fallis se produit dans plusieurs rôles lyriques, surtout à titre de soprano lyrique colorature : Gabrielle dans La vie parisienne, en 1974 et Zerbinetta dans Ariadne auf Naxos, en 1975, au Festival de Stratford, Flora dans The Turn of the Screw avec l’Orchestre du Centre national des Arts, Papagena dans La Flûte enchantée au Festival Canada d’Ottawa en 1975 et le rôle-titre dans Lakmé dans le cadre de l’Opera in Concert de Stuart Hamilton en 1985. De plus, elle interprète Magnificat, de Bach, avec Tafelmusik et joue le rôle de Polly Peachum dans L’Opéra de Quat'sous, à Edmonton.

Mary Lou Fallis chante avec l’Orchestre symphonique de Toronto à maintes reprises, comme à l’occasion de la première Canadienne de la Symphonie No 8 de Mahler en 1983 et avec d’autres orchestres partout au Canada. Elle participe aussi à de nombreux festivals d’été et donne des récitals avec l’Arioso Trio, qu’elle a cofondé, avec Camerata, groupe avec lequel elle enregistre un disque, et avec la Aldeburg Connection. De plus, elle prend part à la première et à l’enregistrement de l’œuvre complète Loving (1978), de R. Murray Schafer. Enfin, elle enregistre, en compagnie de Monica Gaylord, le disque Private Collection, de John Weinzweig, paru sur étiquette Centrediscs (CMC CD-0582).

Comédies

Après s’être glissée dans la peau d’une diva d’opéra caricaturale lors de fêtes pour amuser ses amis, Mary Lou Fallis donne vie au personnage dans Primadonna, une pièce de théâtre satirique sous forme de concert solo dirigée par le comédien et chanteur d’opéra Heath Lamberts et présentée au Summer Music Festival de Stratford en 1982. Le succès remporté par le spectacle, pour lequel elle remporte un prix ACTRA, donne une nouvelle orientation à sa carrière. Avec Duncan McIntosh, elle élabore ensuite Emma, Queen of Song, d’après la carrière de Dame Emma Albani, qu’elle présente au Festival Shaw de 1984 accompagnée au piano par Carl Morey. Le spectacle est aussi diffusé à la radio de la CBC. Le duo d’auteurs crée ensuite Mrs. Bach, une comédie dans laquelle Mary Lou Fallis joue le rôle de la femme de Jean-Sébastien Bach animant un talk-show en 1747. La première a lieu au Festival TriBach d’Edmonton en 1985.

Elle se produit en tournée nord-américaine dans Primadonna et The Mrs. Bach Show dans divers lieux, notamment à l’Expo 86 à Vancouver, au Roy Thomson Hall de Toronto, à Whitehorse, au Yukon, au pénitencier fédéral pour femmes de Kingston, en Ontario et au Radio City Music Hall de New York. En 1989, elle est invitée à présenter ses spectacles au Edinburgh Festival Fringe (Bruce Ubukata l’accompagne au piano). En 1990, elle retourne en Grande-Bretagne pour une tournée de trois mois pendant laquelle elle reprend ses spectacles à Édimbourg et se produit notamment au Festival Wexford Opera, au Festival international de Belfast et au Festival international Covent Garden.

En 1991, Mary Lou Fallis crée Ms. Mozart pour le festival Glory of Mozart de Toronto à l’occasion du bicentenaire de la mort de Mozart. Dans ce spectacle solo, qu’elle joue ensuite avec l’Orchestre symphonique de Vancouver et l’Orchestre symphonique de Toronto, la sœur talentueuse de Mozart se plaint d’être éclipsée par son génie de frère. Elle développe aussi des récitals inspirés par les publications de la Société pour le patrimoine musical canadien et qui mettent de l’avant son intérêt pour la musique canadienne de l’époque victorienne.

Le spectacle suivant de Mary Lou Fallis, Primadonna on a Moose, tire son origine de vieux enregistrements canadiens découverts dans un hangar d’avion anglais au milieu des années 1970 et mis au jour par Mary Lou Fallis et des chercheurs de l’Université McGill. Il est présenté en grande première au Centre national des Arts, puis en tournée dans l’Ouest canadien. Elle lance aussi un album des chansons du spectacle, qui comprend notamment « Take Your Girl Out to the Rink » et « Oh What a Difference Since the Hydro Came », sous sa propre étiquette Opening Day Records. Plusieurs des enregistrements découverts en Angleterre ont été donnés au Centre de musique canadienne de Toronto.

Parmi ses créations comiques suivantes, on compte Primadonna’s First Farewell Tour (Canadian Stage, 2002), Primadonna Does Shakespeare (Summer Music Festival de Stratford, 2002), Primadonna Does More With Less (Festival du printemps de Guelph, 2005) et Primadonna Choralis (Chorus Niagara, 2006), dans lesquelles elle est accompagnée au piano par Peter Tiefenbach. En 2001, elle fait partie de la distribution de la comédie musicale The Drowsy Chaperone, présentée au Winter Garden Theatre de Toronto.

Radio et télévision

Mary Lou Fallis participe fréquemment à des émissions de la radio et de la télévision de la CBC traitant de musique classique et des arts. En 1988-1989, elle anime le magazine artistique Showcase. En 1998, l’émission télévisée The Fifth Estate lui consacre un épisode relatant sa carrière. De 1999 à 2003, elle tient la populaire chronique « Primadonna’s Diary » à l’émission Take Five sur les ondes de la CBC Radio Two. Elle est juge à l’émission Bathroom Divas: So You Want to be an Opera Star? (2006-2007), présentée sur les ondes de Bravo!. Elle est aussi la productrice de cette émission lauréate d’un prix Gémaux. Enfin, elle anime This is My Music (2013) à la radio de la CBC.

Enseignement et vie personnelle

En plus de donner des cours privés, Mary Lou Fallis enseigne à l’Université York (1972-1973), au Royal Hamilton College of Music (1973-1974), à l’Université Queen’s (1978-1980) et à l’Université Western Ontario (1998-2008). Elle épouse le contrebassiste Peter Madgett en 1972.

Une version de cet article est parue initialement dans l’Encyclopédie de la musique au Canada.

Prix et distinctions

Prix du Toronto Arts and Letters Club, Toronto Arts and Letters Club (1996)

License honorifique, Conservatory Canada (2006)

Meilleure série générale ou d’intérêt humain pour Bathroom Divas: So You Want to be an Opera Star?, Prix Gémeaux (2007)

Membre, Ordre du Canada (2011)

Grade honorifique, LL.D., Université de Windsor (2013)

Grade honorifique, D.Mus., Université Carleton (2014)


Lecture supplémentaire

  • Pulker, Allan. 'Mary Lou Fallis: Primadonna on a mission,' Wholenote, Oct-Nov 1998

    Baker, Paul. 'Art of the dotty diva,' Opera Canada, summer 1999

    Armstrong, Julia. 'Primadonna's choral adventures,' Dynamic, June 2001

    Contemporary Canadian Biographies, Sept 2002

Liens externes