Masterless Men of Newfoundland

Masterless Men of Newfoundland (Hommes sans maître de Terre-Neuve) est le nom d'une société illégale légendaire (active de la fin du XVIIIe siècle au début du XIXe siècle).
Masterless Men of Newfoundland (Hommes sans maître de Terre-Neuve) est le nom d'une société illégale légendaire (active de la fin du XVIIIe siècle au début du XIXe siècle).


Masterless Men of Newfoundland

Masterless Men of Newfoundland (Hommes sans maître de Terre-Neuve) est le nom d'une société illégale légendaire (active de la fin du XVIIIe siècle au début du XIXe siècle). Selon la tradition populaire, qui n'a presque pas laissé de traces dans les sources écrites, ces hommes auraient été enrôlés de force, des déserteurs de la Marine Royale et des engagés au service des marchands et des chefs des établissements de pêche, qui se seraient enfuis à l'intérieur des terres pour échapper à leur sort cruel. Dirigés par Peter Kerrivan, un déserteur d'origine irlandaise, les Masterless Men auraient habité la lande sauvage de Butter Pot, dans la péninsule d'Avalon, vers 1750. Considérés comme des criminels par les autorités, ils vivent de la chasse, de la pêche, du vol et du commerce illicite dans des villages isolés.

Ils auraient tracé les premiers chemins de Terre-Neuve, certains à des fins pratiques, d'autres comme fausses pistes pour confondre leurs poursuivants. Deux, peut-être quatre, d'entre eux ont été capturés et pendus, mais les autorités n'ont jamais réussi à démanteler cette société illégale, ni à capturer Kerrivan, devenu un héros légendaire du folklore de Terre-Neuve. Au début du XIXe siècle, l'amélioration des conditions sociales aurait poussé les Masterless Men à s'installer dans de petits ports isolés afin d'y travailler comme pêcheurs indépendants.