Maurice Solway

​Maurice Solway, violoniste, compositeur (né en 1906; décédé en 2001).

Maurice Solway, violoniste, compositeur (né en 1906; décédé en 2001). Maurice Solway s’est produit avec l’Orchestre symphonique de Toronto pendant près de 20 ans et a remporté un certain succès avec son propre Solway String Quartet. Il a également joué dans le court métrage de 1974, sélectionné pour les Oscars, The Violin, dont la bande-son comprend un certain nombre de ses compositions.

Formation

Maurice Solway étudie le violon avec son père qui est musicien en Russie, puis avec Harry Adaskin et Luigi von Kunits à la Canadian Academy of Music. À partir de 1921, il se forme également au Conservatoire de Hambourg auprès de Henri Czaplinski et de Géza de Kresz. De 1926 à 1928, sur les conseils de ce dernier, il étudie avec Eugène Ysaÿe à Bruxelles en Belgique. C’est dans cette ville qu’il effectue ses débuts en concert en 1928. Une blessure à la main et la nécessité d’un emploi stable le conduisent à abandonner sa carrière de soliste pour se produire avec des orchestres.

Carrière d’interprète

De 1923 à 1926, Maurice Solway joue avec le New Symphony Orchestra qui deviendra l’Orchestre symphonique de Toronto (TSO), et avec lequel il se produira à nouveau de 1933 à 1952. En 1947, il crée le Solway String Quartet avec Jacob Groob, Nathan Green(berg) et Marcus Adeney. Le quatuor donne son premier concert en mars 1948. Parmi les autres musiciens à se joindre à l’ensemble au fil des années, on trouve Murray Adaskin, Robert Warburton, Charles Dobias, Berul Sugerman, Ivan Romanoff et Joseph Pach. Jusqu’en 1968, le quatuor se produit en public et lors de concerts sur CBC, tout en effectuant des tournées commanditées par l’Ontario Board of Education dans les petites villes de la province. Les programmes du Solway String Quartet comprennent des œuvres de Jean Coulthard, James Gayfer, Sir Ernest MacMillan, John Weinzweig, Louis Applebaum, Howard Cable, Leo Smith et Healey Willan. En 1952, le quatuor présente son premier concert « pops » à la Hart House.

En 1948, le Solway String Quartet interprète en première le Quatuor à cordes no 1 de Jean Coulthard. En 1955, il offre la première diffusion intégrale du Quatuor à cordes en do mineur d’Ernest MacMillan. Il assure également, en compagnie d’Andrés Segovia, la création canadienne du quintette avec guitare de Mario Castelnuovo-Tedesco. Parallèlement, Maurice Solway se produit aussi dans des groupes de jazz.

Compositions et autres activités

En tant que compositeur, Maurice Solway écrit une centaine d’œuvres, essentiellement pour violon solo ou pour violon et piano, souvent inspirées par des thèmes folkloriques de pays qu’il a visités. Plusieurs de ses compositions sont publiées. Il est également l’auteur de plusieurs ouvrages, notamment Recollections of a violinist (1984) et « Ysaÿe – gentle giant of the violin » (Music, juin 1980). Il contribue à la bande-son originale du film The Violin de 1974, notamment avec Reminiscence and Warum pour violon et piano qui est publié par Boosey and Hawkes. Il joue également dans le film qui se verra sélectionné pour les Oscars 1975 dans la catégorie Meilleur court métrage en direct.

Maurice Solway enseigne le violon et donne des cours à propos de la musique. Il fait également partie des violonistes canadiens ayant eu la chance de jouer sur le Stradivarius Windsor-Weinstein de 1717 détenu depuis 1988 par la banque d’instruments du Conseil des Arts du Canada.

Une version de cet article est parue initialement dans l’Encyclopédie de la musique au Canada.