Ferguson, Maynard

Ferguson s'installe à New York en 1948 et travaille successivement avec les orchestres de Boyd Reaburn, Jimmy Dorsey et Charlie Barnett. C'est avec l'orchestre de Stan Kenton qu'il établit sa réputation dans le monde du JAZZ comme soliste entre 1950 et 1953.


Ferguson, Maynard

 (Walter) Maynard Ferguson, trompettiste de jazz et chef d'orchestre (Montréal 4 mai 1928 - Ventura, Californie, 23 août 2006). Enfant, Maynard Ferguson étudie le piano et le violon à Montréal, suit des cours au Conservatoire de musique du Québec à Montréal, et fait partie à 14 ans de l'orchestre de danse de Stan Woods. Tout au long de sa carrière, il démontre une facilité remarquable dans les registres supérieurs de la trompette, et alterne entre les orchestres de Wood et de Roland David avant de former son propre « big band » en 1945. Cet orchestre se produit à Montréal, Toronto et Crystal Beach (sur le lac Érié) jusqu'en 1948.

Ferguson s'installe à New York en 1948 et travaille successivement avec les orchestres de Boyd Reaburn, Jimmy Dorsey et Charlie Barnett. C'est avec l'orchestre de Stan Kenton qu'il établit sa réputation dans le monde du JAZZ comme soliste entre 1950 et 1953. Il est musicien de studio à Hollywood en 1953, mais revient à New York en 1956 jouer du jazz avec son groupe appelé Birdland Dreamband. Il continue de diriger un « big band » de 13 musiciens ou moins pendant plus de 40 ans, sauf 2 interruptions (de 1965 à 1979 et de 1987 à 1990) pendant lesquelles il dirige High Voltage, un orchestre de 7 musiciens dans le style « jazz-rock ». Il revient en 1990 à un ensemble de 10 musiciens, le Big Bop Nouveau.

Maynard Ferguson est très populaire dans les années 70 avec ses enregistrements de musique pop, parmi lesquels la chanson MacArthur Park et des thèmes inspirés des films Rocky (Gonna Fly Now, un solo qui remporte un succès mitigé en 1977) et Battlestar Galactica, qu'il exécute avec brio grâce à son registre extraordinaire.

Il enregistre plus de 50 disques LD et CD, dont Birdland Dreamband (1956), Message from Newport (1960), M.F. Horn IV and V: Live at Jimmy's (1973), Conquistador (1976, vente record) et One More Trip to Birdland (1996). Tous les disques LD enregistrés par Ferguson de 1958 à 1962 sous l'étiquette Roulette, et considérés comme ce qu'il a fait de mieux dans le domaine du jazz, sont réédités en 10 CD par Mosaic en 1995. La même année, Justin Time réédite aussi sous forme de CD deux LD enregistrés pour CBC pendant l'EXPO 67 avec des musiciens montréalais. Plusieurs enregistrements sortie au départ par Columbia Records sont ressorti, incluant Conquistador et Chameleon (2003) et M.F. Horn 4 & 5 - Live at Jimmy's (2007).

Pour son dynamisme, ses qualités de leader et sa volonté de rester à l'écoute des nouvelles évolutions musicales, Maynard Ferguson est un artiste influent pour les plus jeunes musiciens. Il a maintenu un programme de tournée serré, en tournée jusqu'à huit mois par année, et en voyageant en dehors de New York, Londres et dernièrement Ojai en Californie. Il a contribué grandement à l'éducation musicales en tant que clinicien. Le caractère exhibitionniste aigu de ses spectacles lui ont coûté un degré critique d'acceptation. Toutefois, Ferguson, reste la personnalité la plus importante, après Oscar PETERSON, parmi les musiciens canadiens les plus populaires de jazz. En 1992 il est intronisé au Temple de Downbeat, et au Temple de la renommé en 1997. Il a reçu l'ORDRE DU CANADA en 2003.


Lecture supplémentaire

  • Dr. William F. Lee III, Maynard Ferguson's Life in Music: The Authorized Biography (1998).

Liens externes