McDonald, David Cargill

David Cargill McDonald, avocat et juge (Prince Albert, Sask., 23 mai 1932 -- Edmonton, Alb., 8 avril 1996). McDonald est l'un des plus éminents juristes canadiens, combinant une grande curiosité intellectuelle et une dévotion au principe avec une énergie irrépressible.

McDonald, David Cargill

David Cargill McDonald, avocat et juge (Prince Albert, Sask., 23 mai 1932 -- Edmonton, Alb., 8 avril 1996). McDonald est l'un des plus éminents juristes canadiens, combinant une grande curiosité intellectuelle et une dévotion au principe avec une énergie irrépressible. Après avoir complété ses premières études à Prince Albert, Edmonton et Fort Hope, il est diplômé de l'U. de l'Alberta en 1953 et étudie à Oxford comme boursier de la Fondation Cecil Rhodes (baccalauréat ès arts). À son retour à Edmonton, il joint les rangs de la faculté de droit où sa remarquable contribution à l'éducation juridique est reconnue lorsqu'en 1985 l'université lui remet un doctorat honorifique en droit.

McDonald exerce le droit avec McCuaig Desrochers de 1957 jusqu'à sa nomination à la Cour suprême de l'Alberta en 1973 (devenue maintenant la Cour du Banc de la Reine). De 1977 à 1981, il préside la COMMISSION ROYALE D'ENQUÊTE SUR CERTAINES ACTIVITÉS DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA où il apporte une contribution remarquable. La plupart des recommandations de principes formulées par la commission sont mises en oeuvre par le gouvernement fédéral. Il écrit aussi de nombreux articles juridiques et, en 1982, il publie son célèbre livre, Legal Rights in the Canadian Charter of Rights and Freedoms.

Bilingue, McDonald peut mener des procès en français en Alberta alors qu'il est juge de la Cour du Banc de la Reine et préside un procès devant jury dans une cause criminelle tenue en français à la Cour suprême du Yukon en 1992. Il est juge associé de la Cour suprême des Territoires du Nord-Ouest de 1974 à 1986, juge associé de la Cour suprême du Yukon de 1984 à 1996 et juge de la Cour d'appel des cours martiales du Canada de 1990 à 1996. Il est nommé membre de la Cour d'appel de l'Alberta en 1995.

En plus de ses 22 années sur la Cour du Banc de la Reine, McDonald est aussi le premier président de l'Institut canadien d'administration de la justice. Il préside aussi la Commission internationale de juristes et fait de la représentation dans le cadre de la Commission de réforme du droit du Canada.