McGarrigle, Kate et Anna

Kate et Anna McGarrigle. Chanteuses folkloriques et auteures-compositrices. Nées de parents canadiens-français et irlandais à Montréal, les sœurs Anna (4 décembre 1944) et Kate (6 février 1946 - 18 janvier 2010; B.Sc., McGill, 1969) étudièrent la musique au couvent de l'endroit.

McGarrigle, Kate et Anna

Kate et Anna McGarrigle. Chanteuses folkloriques et auteures-compositrices. Nées de parents canadiens-français et irlandais à Montréal, les sœurs Anna (4 décembre 1944) et Kate (6 février 1946 - 18 janvier 2010; B.Sc., McGill, 1969) étudièrent la musique au couvent de l'endroit. Anna étudia plus tard à l'École des beaux-arts; Kate étudia les mathématiques et l'ingénierie. Toutes deux chantent en français et en anglais et jouent du piano, de la guitare, du banjo et de l'accordéon à boutons. Elles chantèrent dans des boîtes montréalaises avec le Mountain City Four, groupe folk qu'elles ont formé avec Jack Nissenson et Peter Weldon (1963-1967). Au début des années 1970, leurs compositions attirèrent l'attention du public américain. Heart Like a Wheel, écrite par Anna, fut enregistrée en 1972 par McKendree Spring et en 1975 comme chanson titre d'un microsillon de Linda Ronstadt. À la même époque, Maria Muldaur enregistra sur son microsillon Work Song, écrite par Anna, ainsi que Cool River et Lying Song, composées par Kate. Depuis, Judy Collins, Marianne Faithful, Emmylou Harris, Nana Mouskouri et d'autres ont enregistré des chansons des deux sœurs.

En 1975, elles enregistrèrent leur premier microsillon, Kate and Anna McGarrigle (Warner BS-2862). La critique fut favorable et on leur proposa de donner des concerts dans différents pays. Leurs débuts à Londres, le 25 juillet 1976, au Victoria Palace, firent dire à Michael Watts, à propos de leur musique : « ... un mariage sacré de sentiment fort et de chant pur et brillant... celui d'Anna, gai et aérien, celui de Kate, plus profond et plus ardent - ces dernières comptent parmi les meilleures voix qu'on puisse entendre dans la musique populaire aujourd'hui » (Melody Maker, 31 juillet 1976). Les McGarrigle retournèrent en Europe, l'année suivante, mais habituellement, elles n'effectuent des tournées qu'occasionnellement.

Vers la fin des années 1970, elles enregistrèrent deux autres microsillons, Dancer with Bruised Knees (Warner BS-3014) et Pronto Monto (Warner BSK-1248). Il s'agit d'un album de chansons françaises écrites avec la collaboration de Philippe Tatartcheff, Entre la jeunesse et la sagesse (Kébec-Disc KD-990) parut en 1981 et fut suivi, en 1982, de leur quatrième album en anglais, Love Over and Over (Poly. 2424-240). Après un silence qui dura plusieurs années, elles composèrent de la musique pour le cinéma (Tommy Tricker and the Stamp Traveller, 1988) et la télévision, et continuèrent de donner des concerts de temps à autre, au Canada, aux États-Unis et en Europe. En 1985, elles firent une tournée en Australie et en Nouvelle-Zélande et se produisirent aussi à Hong Kong. En 1990 parut leur sixième album, plus mélancolique, intitulé Heartbeats Accelerating (Private 2070, CD et cassette). La chanson-titre fut un succès pour Linda Rondstadt, en 1993. Deux autres albums, Matapedia (Hannibal HNCD 1394) et The McGarrigle Hour (Hannibal HNCD 1417), remportèrent des prix Juno en 1997 et en 1999 respectivement.

Les sœurs McGarrigle marient librement les traditions folkloriques américaines et canadiennes (dans les deux langues). Outre leur propre répertoire (dont les fameux Kiss and Say Goodbye, Mendocino, Love Over and Over et Love Is), elles ont aussi enregistré des chansons traditionnelles ainsi que des titres de Wade Hemsworth, Stephen Foster et Loudon Wainwright III (auparavant le mari de Kate). On pouvait entendre leur version de The Log Driver's Waltz, de Hemsworth pendant le court métrage du même nom (produit en 1978 par l'ONF, qui leur consacra, en 1982, un documentaire, Kate and Anna McGarrigle).

Bien que plusieurs années s'écoulèrent entre leurs propres albums, les McGarrigle prêtèrent leurs voix aux enregistrements de The Chieftains, Emmylou Harris, Joan Baez et Gilles Vigneault ainsi qu'à la compilation de PBS Songs of the Civil War, dans les années 1990. À compter de 2003, elles se sont produites partout au Canada de même qu'au Centre national des arts et au Massey Hall, à New York, et dans d'autres villes américaines, et de 1993 à 1995, au Royaume-Uni.

À l'occasion de leurs concerts, qui se déroulent en général dans une atmosphère bon enfant, les deux sœurs sont souvent accompagnées par différents membres de la grande famille des instrumentistes et chanteurs de folklore montréalais : Pat Donaldson (basse), Dane Lanken (trompette), Jack Nissenson, Ken Pearson (claviers), Chiam Tannenbaum (harmonica) et Joel Zifkin (violon). Leur sœur et gérante, Jane, le fils de Kate et Loudon Wainwright, Rufus et d'autres membres de la famille McGarrigle ont souvent participé à leurs spectacles.

Les sœurs se sont vu décerner l'Ordre du Canada, en 1994, et en 1999, elles ont reçu le Women of Originality Award. En 2000, elles ont reçu le Prix d'Excellence de la SOCAN pour l'ensemble de leurs réalisations

Discographie

Kate and Anna McGarrigle : HNCD 4401 Hannibal.

Dancer with Bruised Knees : 1994; HNCD 4402 Hannibal.

Matapedia : 1996; HNCD 1394 Hannibal.

Love Over and Over : 1997; 422 841 101-2 Polydor.

The McGarrigle Hour : 1998; HNCD 1417 Hannibal.

Bibliographie

Roy MACGREGOR, The Fluke, The Canadian (28 mai 1977).

Bob BOSSIN, Sweet Harmony, Weekend (2 sept. 1978).

Raymonde BERGERON, Les Sœurs McGarrigle (entrevue), Madame au foyer (oct. 1980).

Kim HUGHES, Kate & Anne McGarrigle: sisters unearth mystery and melancholy in everyday life, Now (Toronto, 23-29 mai 1991).

Martin SIBEROK, McGarrigles Intro the First Family of Folk, The Record (19 oct. 1998).

Ray CONLOGUE, The McGarrigles' finest hour, Globe and Mail (21 nov. 1998).

Janice KENNEDY, The McGarrigles in Autumn, Citizen (Ottawa, 29 nov. 1998).

Filmographie

The McGarrigle Hour, 1999, Rykodisc HNDVD 1447.


Lecture supplémentaire

  • MacGregor, Roy. 'The fluke,' The Canadian, 28 May 1977

    Bossin, Bob. 'Sweet harmony,' Weekend, 2 Sep 1978

    Bergeron, Raymonde. 'Les soeurs McGarrigle,' Madame au foyer, Oct 1980

    Hughes, Kim. 'Kate & Anne McGarrigle: sisters unearth mystery and melancholy in everyday life,' Toronto Now, 23-29 May 1991

    Siberok, Martin. 'McGarrigles intro the first family of folk,' The Record, 19 Oct 1998

    Conlogue, Ray. 'The McGarrigles' finest hour,' Globe and Mail, 21 Nov 1998

    Kennedy, Janice. 'The McGarrigles in autumn,' Ottawa Citizen, 29 Nov 1998