Orchestre de chambre McGill/McGill Chamber Orchestra

Orchestre de chambre McGill/McGill Chamber Orchestra. Le quatuor à cordes McGill est à l'origine de cet orchestre de chambre.

Orchestre de chambre McGill/McGill Chamber Orchestra

Orchestre de chambre McGill/McGill Chamber Orchestra. Le quatuor à cordes McGill est à l'origine de cet orchestre de chambre. Il remonte à la saison 1945-1946 alors qu'Alexander Brott réunit un groupe d'instrumentistes professionnels et présente en deux concerts (26 octobre et 15 mars) les six Concertos brandebourgeois de Bach à la salle de l'Ermitage sous les auspices des Festivals de Montréal. Dans le même cadre, on présente les douze Concertos grossos d'Haendel, en quatre concerts, pendant la saison 1946-1947. En 1947, on fonde la Société de musique de chambre McGill / McGill Chamber Music Society pour parrainer les concerts du Quatuor à cordes McGill, auxquels on ajoute deux ou trois concerts de l'orchestre de chambre. Ce nombre augmente de saison en saison alors que celui des concerts du quatuor diminue. Quand le quatuor cesse son activité en 1953, le nom d'Orchestre de chambre McGill est adopté pour identifier le nouvel orchestre d'une quinzaine d'instrumentistes à cordes. Les concerts, qui sont d'abord donnés à l'Ermitage, ont lieu ensuite à Moyse Hall (1949-1951) puis à Redpath Hall (1951-1966), à l'hôtel Mont-Royal (1966-1967), au théâtre Maisonneuve de la Place des arts (double série de six concerts en 1967-1968), au théâtre Port-Royal (1968-1969), de nouveau au théâtre Maisonneuve et, finalement, à la salle Pollack (sauf pour les plus grands concerts, où on utilise encore le théâtre Maisonneuve). L'Orchestre de chambre McGill présente aussi un gala annuel à la cathédrale Notre-Dame depuis 1967.

À partir de la saison 1989-1990, le fils d'Alexander Brott, Boris Brott, est le chef associé. En 2000, Brott père remet les rênes à son fils Boris, mais continue à diriger des pièces particulières à l'occasion.

L'orchestre compte un noyau de 15 instruments à cordes auxquels s'ajoutent bois, cuivres et percussion selon le répertoire choisi. Parmi les premiers violons, nommons Arthur Garami (1956-1959), Yaëla Hertz et Martin Foster. Les programmes présentés par les Brott vont du baroque au contemporain. L'orchestre crée de nombreuses œuvres, y compris des œuvres de Brott lui-même et des commandes de la Fondation Samuel-Lapitsky. L'orchestre joue aussi les œuvres d'autres compositeurs canadiens, tels que Victor Davies, Allan Gilliland, Alexina Louie, Pierre Mercure, William Rowson et Healey Willan.

Concerts; solistes invités

Outre ses huit concerts du lundi soir, l'orchestre donne des concerts gratuits au Musée des beaux-arts de Montréal et à la cathédrale Christ Church, et depuis 1967, il présente un concert gala annuel à l'église Notre-Dame avec le concours de solistes tels Peter Pears, Henryk Szeryng et Yehudi Menuhin. En 1976, il offre quatre concerts spéciaux consacrés à des œuvres inspirées par les Jeux olympiques depuis deux siècles, inventoriées par Walter Kunstler et transcrites et orchestrées par Alexander Brott, dont l'opéra entier Olimpiade d'Antonio Sacchini.

L'orchestre accueille chaque saison de nombreux solistes canadiens et étrangers -Victoria de los Angeles, Paul Badura-Skoda, Colette Boky, Victor Bouchard et Renée Morisset, John Boyden, Julian Bream, Denis Brott, le Canadian Brass, Angèle Dubeau, Janina Fialkowska, Ida Haendel, Marek Jablonski, Gary Karr, Anton Kuerti, Alexander Lagoya, Jens Lindemann, Yo-Yo Ma, John Newmark, David et Igor Oistrakh, Jean-Pierre Rampal, Mstislav Rostropovitch, Gérard Souzay, Janos Starker, Barry Tuckwell, Rosalyn Turec, etc. Parmi les œuvres majeures de leur répertoire figurent l'Art de la fugue de Bach, version Leonard Isaacs, en 1954 puis en 1979, ainsi que L'Offrande musicale, version Igor Markevitch, en 1958. En 2006, en coopération avec le département d'opéra de l'Université McGill, l'orchestre présente une version concert de Colas et Colinette de Joseph Quesnel

Les concerts des années 1990 et 2000 offrent un contenu remarquablement varié et certains d'entre eux sont dédiés à des occasions spéciales. Le 15 septembre 2003, un concert rend hommage aux victimes des attentats terroristes du 11 septembre 2001. Le 14 mars 2005, un concert rend hommage à Alexander Brott, à l'occasion de son 90e anniversaire. Et depuis 2007, un concert souvenir en son honneur est présenté annuellement en février ou en mars. La présentation du Messie d'Haendel, d'habitude à la cathédrale Christ Church à la fin de novembre ou au début de décembre, est aussi devenue une tradition.

Financement et tournées

L'orchestre reçoit des subventions du Conseil des arts du Canada, du ministère des Affaires culturelles du Québec et du Conseil des arts de la Communauté urbaine de Montréal. Il parcourt le Canada jusqu'au Yukon. Il fait des tournées à l'étranger : en Union soviétique (1966), aux États-Unis (1959, 1967), en Suisse et en France (1973), au Mexique (1974), en Pologne, Tchécoslovaquie et Hongrie (1978), en Amérique du Sud (1981), au Japon, en Corée, à Taiwan et à Hong-Kong (1987) ainsi qu'en Belgique et au Festival des Bermudes (1989). À la suite d'un concert à Mexico, le journal The News écrit (18 mai 1974) : « Consacré à des oeuvres de Corelli, Mercure et Bartók, le programme a démontré le style impeccable d'Alexander Brott. Les seize hommes et femmes sont des musiciens extrêmement compétents et même des virtuoses, capables d'un jeu d'ensemble d'une minutieuse précision et aussi de brio dans les parties solistes. »

Administration

Lotte Brott s'occupe de la publicité et de la collecte de fonds jusqu'à sa mort. Les présidents de la société ont été Mme H. Mortimer Jaquays (1947-1949), MmeEdna Marie Hawkin (1949-1959), Mme Lawrence Weir Davis (1959-1967), Mme Tania Plaw (1967-2000), Marc Garneau 2001-2005, Jean-Pierre Ouellet, David Culver et Hans P. Black (2007- ).

Discographie

C.-P.-E. Bach Sinfonia no 3, J.-C. Bach Sinfonietta no 1, J.-S. Bach Concerto en do pour deux pianos : Morton p, Master p; v. 1975; CBC SM-290.

Benda, Bach, Roussel : Rampal fl; v. 1963; Pirouette JAS-19012 et Everest 3194-7.

Boyce, Chevalier de Saint-Georges, Rameau : Y. Hertz vn, Kernerman vn; 1973; CBC SM-258.

A. Brott Arabesque, Freedman Images : Nelsova vc; 1963; RCI 187, (Brott) 7-ACM 20, (Freedman) 6-ACM 8.

-Circle, Triangle, 4 Squares, Vallerand Cordes en mouvement : (1967); RCI 216 et RCA CCS-1010, (Brott) 7-ACM 20, (Vallerand) 3-ACM 19.

-Profundum Praedictum, Glick Sinfonia Concertante, Pépin Monade I : Karr cb; v. 1966; RCA LSC-3128, (Brott) Sel CC-15.088, (Glick) 4-ACM 34 (CD), (Pépin) CRI SD-317.

-Sept for Seven : D. McGill narr; v. 1956; RCI 131.

-Songs of Contemplation, Mercure Divertissement : G. Gabora sop; v. 1967; CBC SM-6.

-Three Astral Visions : 1963; RCI 188 et 7-ACM 20.

Works by Alexander Brott : McGill Chamber Orchestra; Analekta ANC 2 9801

Corelli Concerto grosso op. 6 no 1, Mozart Serenata Notturna K. 239, Adagio et fugue K. 546 : 1968; CBC SM-58.

C. Franck, Sonate pour violon, Mozart Concerto pour violon no 4: McGill Chamber Orchestra; Alexander Brott; Ida Haendel vn; Ronald Turini p. 2002; Doremi DRM 7803.

Haydn Concerto en fa pour violon et clavecin, Mozart Divertimento en ré K. 136 : Y. Hertz vn, Gilbert clavn; v. 1967; CBC SM-18.

Haydn Concerto en fa pour violon et clavecin, Mozart Divertimento en ré K. 136 : Y. Hertz vn, Gilbert clavn; v. 1967; CBC SM-18.

Haydn Symphonies nos 44 et 49 : 1969; CBC SM-89 et A of D SDD-2160.

Schubert, Mozart, Beethoven-Brott Seven Minuets, Six Canons : 1973; CBC SM-236, (Beethoven-Brott) 7-ACM 20.

Telemann Suite en la pour flûte et cordes, Don Quichotte : Rampal fl; v. 1963; Baroque CBC-2852, Pirouette JAS-19016 et 7-Everest 3194-7.

Voir aussi discographies de Jean Carignan; Julie Holtzman; Joseph Macerollo.

Bibliographie

Eric McLEAN, « McGill Chamber Orchestra's twenty-fifth birthday », Montreal Star (27 févr. 1965).

Jacob SISKIND, « L'Orchestre de chambre McGill... 34 ans plus tard », Placedart (sept.-oct. 1973).

Jack EDDS, « L'Orchestre de chambre McGill : une relation d'amour de quarante ans avec les Brott », OCan, VII (mars 1980).

François BROUSSEAU, « L'Orchestre de chambre McGill : un homme, une femme et une institution », Le Devoir (Montréal, 28 janv. 1984).

Jean-François BRASSARD, « L'Orchestre de chambre McGill à l'aube de son cinquantenaire », Entr'acte, Guilde des musiciens musiciennes de Montréal - du Québec, no 4 (hiver 1988).

Dominique OLIVIER, « Les soixante ans de l'Orchestre de chambre McGill », La Scena Musicale, V, no 2 (oct. 1999).

Alexander BROTT et Betty NYGAARD KING, Alexander Brott: My Lives in Music (Oakville, Ontario 2005).


Lecture supplémentaire

  • McLean, Eric. "McGill Chamber Orchestra's twenty-fifth birthday," Montreal Star, 27 Feb 1965

    Siskind, Jacob. "The McGill Chamber Orchestra... after 34 years," Placedart, Sep/Oct 1973

    Edds, Jack. "The McGill Chamber Orchestra: a forty-year romance with the Brotts," Orchestra Canada, vol 7, Feb 1980

    Brousseau, François. "L'Orchestre de chambre McGill: un homme, une femme et une institution," Montreal Le Devoir, 28 Jan 1984

    Brassard, Jean-Francois. "L'Orchestre de chamber McGill a l'aube de son cinquantenaire," Entr'acte, Musicians Guild of Montreal/Quebec Musician's Guild, No. 4, hiver 1988

    Olivier, Dominique. "Les soixante ans de l'Orchestre de chambre McGill," La Scena Musicale, Vol. 5 No. 2, Oct 1999

    Brott, Alexander and Nygaard King, Betty. Alexander Brott: My Lives in Music (Oakville, Ontario 2005)