McGill University Records

McGill University Records. Étiquette de disques créée à Montréal en 1976 par son dir. Paul Pedersen, alors doyen de la faculté de musique de l'Université McGill. Abe Kestenberg lui succéda en 1990.

McGill University Records

McGill University Records. Étiquette de disques créée à Montréal en 1976 par son dir. Paul Pedersen, alors doyen de la faculté de musique de l'Université McGill. Abe Kestenberg lui succéda en 1990. Le premier disque, Concrete and Synthesizer Music, paru en 1976, comprenait des oeuvres électroacoustiques de Bengt Hambraeus. En 1991, on comptait près de 38 titres à son catalogue, incluant divers domaines musicaux tels le jazz, les musiques de chambre, symphonique, électroacoustique et contemporaine. On y retrouve des oeuvres de John Beckwith, Brian Cherney, Henry Cowell, Jacques Hétu, Kelsey Jones, Bruce Mather et John Rea. Parmi les interprètes figurent la gambiste Mary Cyr, le Quatuor de saxophones Gerald Danovitch, le pianiste Louis-Philippe Pelletier, l'organiste John Grew et le violoneux Jean Carignan. Plusieurs disques ont remporté des distinctions, dont un Juno Award, un Down Beat Award, un Noah Greenberg Award et un prix du Conseil canadien de la musique. D'abord parus sur micr., les enregistrements McGill ont été produits sur CD à partir des années 1990. Des cassettes sont également disponibles.