Université McMaster

La Deuxième Guerre mondiale risque de diminuer ses inscriptions, mais les besoins de l'industrie et de l'armée en personnel scientifique déclenchent une activité fébrile dans les laboratoires de l'université. La guerre conduit aussi au recrutement de H.G.

Université McMaster
Photographie aérienne (avec la permission de l'Université McMaster).

Université McMaster

L'Université McMaster, fondée en 1887 comme institution BAPTISTE, ouvre ses portes à Toronto en 1890, puis se transporte à Hamilton en 1930. Reconnue par le pouvoir législatif provincial, elle doit son nom à William MCMASTER, qui lui a légué une grande partie de sa fortune. Elle absorbe deux établissements d'enseignement baptistes : le Woodstock College (fondé en 1857) et le Toronto Baptist College (1881). À Toronto, l'U. McMaster affronte certains théologiens conformistes qui s'opposent au genre d'éducation qu'elle dispense. En 1930, sous le rectorat de Howard P. Whidden, l'université connaît un nouveau départ dans la région d'Hamilton, où elle peut facilement accueillir ses 500 étudiants. Les gens des environs, lui accordent un grand soutien. Cet arrangement respecte la tradition baptiste qui refuse d'accepter toute aide financière d'organismes publics.

La Deuxième Guerre mondiale risque de diminuer ses inscriptions, mais les besoins de l'industrie et de l'armée en personnel scientifique déclenchent une activité fébrile dans les laboratoires de l'université. La guerre conduit aussi au recrutement de H.G. THODE, membre du Département de chimie, pour mener des recherches capitales dans le domaine nucléaire. Stimulée par la demande scientifique et technologique, l'université entreprend une restructuration complète afin de pouvoir recevoir l'aide publique indispensable. George P. Gilmour, successeur de Whidden, dirige la réorganisation. C'est ainsi qu'est fondé, en 1948, le Hamilton College qui, comme institution non confessionnelle, est admissible à l'aide financière du gouvernement. Au cours de cette période, de nombreux programmes de doctorat en sciences sont mis sur pied ou sont en voie de l'être. Avec Thode à la direction de l'université, les études nucléaires et le génie s'accroissent, avec notamment la construction du premier réacteur nucléaire à s'installer sur un campus universitaire au Canada.

En 1957, on réalise que les ressources baptistes sont nettement insuffisantes, McMaster devient donc une institution privée à caractère non confessionnel. Toutefois, le lien baptiste est conservé par l'incorporation et l'affiliation du McMaster Divinity College. La croissance rapide qui a lieu pendant les années 60 est soulignée par la création de programmes de doctorat en lettres et en sciences sociales, l'aménagement d'une école commerciale et le projet d'un collège de sciences de la santé. En 1967, l'université, à l'exception de son Divinity College, est restructurée. Depuis, elle compte six facultés : lettres, sciences sociales, sciences, ingénierie, commerce et sciences de la santé. En 1994-1995, l'U. McMaster comptait 13 644 étudiants à temps plein et 3 782 à temps partiel.


Liens externes