Metric

Le groupe de rock indépendant Metric, lauréat de plusieurs prix, a obtenu une reconnaissance nationale et internationale grâce à ses paroles socialement et politiquement engagées et des rythmes electro-pop entraînants qui incorporent des éléments de la musique rock, new wave, électro et grunge. Le groupe, composé d’Emily Haines (voix et clavier), de James Shaw (guitare), de Josh Winstead (basse) et de Joules Scott-Key (batterie), a reçu trois prix Juno – pour l’album alternatif de l’année en 2010 et en 2013, et le groupe de l’année en 2010 –, plusieurs prix CASBY et trois nominations aux Prix de musique Polaris.

Metric
Joules Scott-Key, James Shaw, Emily Haines et Josh Winstead (de gauche \u00e0 droite).

Débuts

Emily Haines est née en Inde de parents américains, mais déménage à un très jeune âge à Toronto avec sa famille (son père est le renommé poète Paul Haines). Adolescente, elle étudie à l’Etobicoke School of the Arts, où elle se lie d’amitié avec Amy Millan et Kevin Drew, qui deviendront, respectivement, d’éminents membres des groupes Stars et Broken Social Scene. En 1997, Emily Haines rencontre James Shaw, un Américain né en Angleterre, à la Horseshoe Tavern de Toronto. Grâce leur aversion commune pour la scène musicale locale du moment, ils deviennent rapidement amis.

Peu de temps après, James Shaw, qui a étudié à Juilliard, rejoint Emily Haines à Montréal, où elle étudie à l’Université Concordia. Le duo revient toutefois rapidement à Toronto. C’est dans la Ville reine qu’ils expérimentent la musique électronique et enregistrent une collection de démos sous le nom de Mainstream. Ces pièces deviennent leur premier EP, Mainstream EP (1998). Peu de temps après, ils renomment leur groupe Metric, une référence à un rythme que James Shaw a enregistré sur son échantillonneur et à la précision musicale du duo.

Plus tard en 1998, Emily Haines et James Shaw déménagent à New York, où ils cohabitent avec certains des futurs membres des groupes Stars, TV on the Radio, Liars et Yeah Yeah Yeahs. En 1999, le duo enregistre un démo pour Warner Music et part à Londres pour rencontrer un producteur intéressé. Ne remportant qu’un succès mitigé à Londres, ils rentrent à New York et commencent à travailler sur leur premier album.

Jimmy Shaw et Emily Haines, 19 February 2009.

Static Anonymity (2001) et Old World Underground, Where Are You Now? (2003)

En 2001, Metric lance l’EP Static Anonymity, qui n’est offert que sur le site web du groupe et à leurs concerts. La même année, Emily Haines et James Shaw rencontrent Joules Scott-Key et Josh Winstead, et le nouveau quatuor déménage éventuellement à Los Angeles, où il se fait lentement connaître du public grâce à des performances au Silverlake Lounge.

Décrit par le site Pitchfork comme une « exploration d’un rock indépendant déjanté teinté de new wave », l’album Old World Underground, Where Are You Now? (2003) de Metric est fortement acclamé par la critique et reçoit une certification or au Canada. Le succès de cet album lancé sous l’étiquette Last Gang Records permet de placer Metric parmi les grands joueurs de la musique indépendante canadienne, aux côtés de The New Pornographers, Broken Social Scene, Stars et Feist. Selon le Huffington Post, l’album fait de Metric « un des groupes rock indépendants les plus cools de la planète… Leur musique qui fusionne les sons dance et le rock a aidé à faire du Canada un terreau fertile pour les nouveaux groupes branchés. »

Live it Out (2005)

Produit par James Shaw, Live it Out (2005) génère trois simples à succès — « Poster of a Girl », « Empty » et « Monster Hospital » — et vaut au groupe une nomination aux prix Juno de 2006, pour l’album alternatif de l’année. L’album fait également partie des finalistes du Prix de musique Polaris 2006. La même année, Metric joue en ouverture des Rolling Stones au Madison Square Garden, à New York. À l’heure actuelle, Live it Out est certifié platine au Canada.

Metric \u00e0 Hammersmith Palais \u00e0 London, Angleterre, 31 October 2006.

Grow Up and Blow Away (2007)

Enregistré de 1999 à 2001, l’album Grow Up and Blow Away est destiné à être le premier album du duo composé de Emily Haines et James Shaw. L’album est toutefois retardé par leur maison de disques de l’époque, Restless Records. Malgré le fait que la chanson « Grow Up and Blow Away » est utilisée dans une publicité pour Polaroid en 2001, il faut attendre à 2007 avant que l’album du même nom, dont certaines chansons originales ont été coupées et qui comprend deux chansons de Static Anonymity, soit finalement lancé par Last Gang Records.

À la fin des années 2000, Emily Haines et James Shaw fondent leur propre maison de disques, Metric Music International, afin de publier eux-mêmes leur musique.

Fantasies (2009)

L’album Fantasies (2009), publié sous Metric Music International, l’étiquette de Emily Haines et James Shaw, est réalisé en 18 mois, ce qui permet au groupe de se consacrer à des projets individuels après trois ans de tournée. Fantasies figure dans le top 10 du palmarès mondial des albums rocks d’iTunes, en plus de se hisser au 6e rang du palmarès des albums canadiens et en 76e position au palmarès 200 de Billboard. Il est rapidement certifié platine au Canada et se vend à plus de 500 000 exemplaires à l’échelle internationale. En faisant paraître l’album par le biais de leur propre maison de disques, le groupe réussit à générer des revenus supérieurs à ceux des quatre dernières années de leur carrière combinées. Fantasies est finaliste pour le Prix de musique Polaris en 2009 et remporte les prix CASBY du meilleur nouvel album et de la meilleure nouvelle production indépendante NXNE. Des versions acoustiques de plusieurs chansons de l’album sont enregistrées à l’occasion d’un épisode dédié à Metric de The Rawside Of…, une série documentaire présentée sur la chaîne IFC. Ces versions se retrouvent sur l’EP Plug in Plug Out (2009).

En 2010, Metric reçoit les prix Juno de l’album alternatif de l’année (pour Fantasies) et du groupe de l’année. Emily Haines et James Shaw sont également nommés en tant qu’auteurs-compositeurs de l’année. Aux prix Juno de 2011, le vidéoclip du simple « Collect Call » reçoit une nomination pour la vidéo de l’année. Le simple « Help I’m Alive », quant à lui, se rend en 17e position du palmarès des chansons alternatives de Billboard, faisant de Metric le premier groupe de l’histoire à se hisser au top 20 des succès de la radio commerciale aux États-Unis sans l’aide d’une maison de disques bien établie. Au Canada, la chanson se hisse au 21e rang dans le palmarès canadien Hot 100 de Billboard.

Toujours en 2010, la chanson « Black Sheep » de Metric est intégrée à la trame sonore du film Scott Pilgrim vs. the World (réalisé à Toronto); le groupe compose également « Eclipse (All Yours) », la chanson-thème du troisième tome de la saga cinématographique Twilight.

Synthetica (2012)

Selon Emily Haines, le cinquième album de Metric, Synthetica (2012), cherche à « explorer ce qui est vrai et ce qui est artificiel » et à analyser la relation que le monde moderne entretient avec la technologie. Il inclut la chanson « The Wanderlust », une collaboration avec Lou Reed. Synthetica se hisse dès ses débuts en deuxième place du palmarès des albums canadiens de Billboard et à la 12e position du palmarès 200 de Billboard. En plus de l’album Synthetica, Metric lance également une application mobile qui permet aux admirateurs de remixer chacune des chansons de l’album. En 2012, l’album est déclaré la meilleure nouvelle production indépendante NXNE aux prix CASBY. L’année suivante, Synthetica gagne le Juno de l’album alternatif de l’année et James Shaw reçoit le prix Jack Richardson du producteur de l’année pour « Youth Without Youth » et « Breathing Underwater », deux simples certifiés respectivement or et platine. Le groupe est également en nomination pour le prix du groupe de l’année et du choix du public aux Juno, en plus d’être finaliste au Prix de musique Polaris.

En 2012, Metric collabore, avec le compositeur Howard Shore, à la trame sonore du film Cosmopolis, de David Cronenberg.

Metric \u00e0 Bluesfest Ottawa, 2010.

Pagans in Vegas (2015)

Après une pause de trois ans, Metric lance son sixième album studio, Pagans in Vegas, en 2015. Du point de vue musical, l’album se démarque des autres par une utilisation moins marquée de la guitare au profit des synthétiseurs. Avant le lancement de Pagans in Vegas, Metric fait paraître une application appelée « The Pagan Portal », qui offre aux admirateurs un accès immédiat à l’album ainsi qu’une foule d’avantages exclusifs, comme la possibilité d’obtenir des billets de concert en prévente. Pagans in Vegas se glisse en 5e position au palmarès des albums canadiens et au 9e rang des albums indépendants de Billboard. En 2016, Metric est nommé pour le prix Juno du groupe de l’année.

Autres projets

Emily Haines et James Shaw font tous deux partie du groupe de rock indépendant torontois Broken Social Scene; ils participent à You Forgot It in People, un album légendaire du groupe lancé en 2002. Emily Haines produit deux albums solos, Knives Don’t Have Your Back en 2006 et What Is Free To A Good Home en 2007, avec The Soft Skeleton, le groupe de musiciens qui l’accompagne. En 2007, Josh Winstead et Joules Scott-Key, au sein du duo rock Bang Lime, lancent un premier album, Best Friends in Love. En juin 2016, Josh Winstead fait également paraître un album solo intitulé MMXX.

Metric \u00e0 Coachella, 2013.

Implication philanthropique

En décembre 2008, Metric participe à la tournée Jingle Bell Rock, en compagnie d’autres groupes canadiens, afin d’amasser de l’argent pour les jeunes en détresse. Metric offre également son soutien indéfectible à MusiCompte, une œuvre de bienfaisance gérée par l’Académie canadienne des arts et des sciences de l’enregistrement qui aide certaines écoles à acheter des instruments de musique. Le groupe conçoit également le design d’un t-shirt pour l’organisme montréalais Yellow Bird Project, qui offre tous ses profits à MusiCompte et à TrekStock, une œuvre de bienfaisance qui soutient les jeunes vivant avec le cancer. En 2013, Emily Haines crée le design d’un collier en collaboration avec la ligne de bijoux Fleet pour HearMe, une organisation qui offre de l’enseignement musical et de l’équipement aux jeunes dans le besoin partout sur la planète.

Prix

Prix Juno

Groupe de l’année (2010)

Album alternatif de l’année (Fantasies) (2010)

Album alternatif de l’année (Synthetica) (2013)

Prix CASBY

Meilleur nouvel album (Fantasies) (2009)

Meilleure nouvelle production indépendante NXNE (Fantasies) (2009)

Meilleure nouvelle production indépendante NXNE (Synthetica) (2012)

Meilleure prestation Edge (2012)


Lecture supplémentaire

  • Sperounes, Sandra. "Metric's manic mantra: Band's take-no-prisoners singer captures today's Zeitgeist," Edmonton Journal, 25 Oct 2005

    Goodman, John. "Metric move into brave new worlds," North Shore News (North Vancouver), 28 Oct 2005

    Devlin, Mike. "Metric all play, no visiting on tour," Times Colonist (Victoria), 31 Aug 2006

    Kaplan, Ben. "Metric: The measure of a band," National Post, 3 Apr 2009

    Rockingham, Graham. "Metric system: A little pop, a little punk makes for popular music," Hamilton Spectator, 23 Oct 2009

Liens externes