Moyez G. Vassanji

THE BOOK OF SECRETS (1993) fait de Vassanji une voix nouvelle et importante sur la scène littéraire canadienne. Récipiendaire du premier PRIX SCOTIABANK GILLER pour une œuvre de fiction, cet ouvrage est acclamé tant par les critiques que par le public.

Moyez G. Vassanji

Moyez G. Vassanji, écrivain, rédacteur (Nairobi, Kenya, 30 mai 1950).Vassanji grandit au Kenya et en Tanzanie, et fait ses études au MIT (Massachusetts Institute of Technology) et à l'Université de Pennsylvanie. Après avoir émigré au Canada en 1978 avec un doctorat en physique nucléaire en poche, Vassanji commence à écrire de la fiction tout en enseignant à l'UNIVERSITÉ DE TORONTO. En 1981, Vassanji cofonde le magazine littéraire Toronto South Asian Review (rebaptisé The Toronto Review of Contemporary Writing Abroad) dont il devient le rédacteur en chef. The Gunny Sack (1989), son premier roman, rédigé dans un style elliptique et subtil, est gagnant régional du Prix des écrivains du Commonwealth (Afrique). Décidant de se consacrer entièrement à l'écriture, il continue sur la voie du succès avec No New Land (1991), un roman sur des immigrants afro-asiatiques vivant à Toronto. Sa publication suivante, Uhuru Street (1992), est un émouvant recueil de nouvelles ayant le même fil conducteur et se déroulant en Afrique orientale.

THE BOOK OF SECRETS (1993) fait de Vassanji une voix nouvelle et importante sur la scène littéraire canadienne. Récipiendaire du premier PRIX SCOTIABANK GILLER pour une œuvre de fiction, cet ouvrage est acclamé tant par les critiques que par le public. The Book of Secrets illustre à merveille le talent de conteur de Vassanji. D'une construction très libre, le roman porte sur la quête d'un homme qui veut retracer l'histoire énigmatique de sa famille, qu'il croit cachée dans les pages d'un journal colonial. Ce roman se transforme en un livre de secrets d'une grande subtilité. Déterminé à explorer des questions qui, au bout du compte, restent sans réponses, le narrateur est amené, par sa recherche de la vérité, à réfléchir sur l'héritage du colonialisme, de la guerre, des préjugés et de l'intolérance religieuse.

En 1999, Vassanji revient au sujet et aux thèmes de l'immigration dans son roman Amriika. Tout comme Vassanji lui-même, Ramji, le personnage afro-asiatique du roman, quitte Dar Es Salaam, en Tanzanie, pour Cambridge, au Massachusetts. Au collège, Ramji se retrouve par hasard engagé dans l'activisme politique et les protestations radicales des années 1960 qui finissent par le dépasser. M.G. Vassanji note à propos de ses personnages : « Je raconte des histoires sur des marginaux. Tous les écrivains le font, que ce soit au sujet d'une famille de Juifs à New York ou d'une collectivité agricole en Saskatchewan. »

En 2003, M.G. Vassanji est le premier écrivain à remporter un deuxième prix Giller. The In-Between World of Vikram Lall (trad. La troublante histoire de Vikram Lall) se déroule au Kenya et débute dans les années 1950 pendant la guérilla Mau-Mau. Vikram Lall a huit ans à l'époque, et l'histoire compliquée et mouvementée du pays se reflète dans ses relations avec les enfants britanniques et africains. L'intrigue suit la carrière de fonctionnaire corrompu de Lall et son immigration au Canada. Comme dans toutes les œuvres de Vassanji, l'histoire et la biographie, le politique et le personnel sont inextricablement liés.

En 2005, M.G. Vassanji publie un deuxième recueil de nouvelles intitulé When She Was Queen. Ces nouvelles se déroulent en Asie, en Afrique et en Amérique du Nord. Leurs personnages vont, eux aussi, d'un lieu à un autre. Lorsqu'on demande à Vassanji ce que signifie pour lui l'identité nationale, il répond : « Dans mon cœur, je suis toujours très africain, mais cela fait longtemps que je vis au Canada et je m'y sens comme chez moi. Dans une certaine mesure, vous réalisez que, dans une vie, on peut avoir plusieurs chez-soi. »

Dans son roman paru en 2007, The Assassin's Song, Vassanji explore également la tourmente spirituelle inhérente à une vie vécue entre l'Est et l'Ouest. Changeant d'époques et de perspectives, le roman traite des conflits d'appartenance d'un être d'aujourd'hui qui s'enracinent dans un riche contexte historique. Le personnage principal, Karsan Dargawalla, est en effet tiraillé entre son devoir envers sa position héréditaire de gardien d'un vieux sanctuaire et son désir d'aller étudier en Amérique. Vassanji explore adroitement le poids constant de la tradition dans le monde moderne. Le roman est en nomination pour le Prix Giller, le PRIX DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL décerné aux œuvres de fiction et le prix ROGERS WRITERS' TRUST FICTION.

Vassanji touche également à d'autres genres. En 2008, il publie A Place Within: Rediscovering India. Qualifié par Vassanji comme « en partie mémoire et confession, en partie récit historique et de voyage », le livre retrace les nombreux voyages de l'auteur en Inde, où il explore son patrimoine culturel. En 2009, Vassanji publie une biographie de Mordecai RICHLER. Un documentaire sur sa propre vie et intitulé The In-Between World of M.G. Vassanji sort en 2006. En 2005, M.G. Vassanji est nommé membre de l'Ordre du Canada. Il habite à Toronto.


Les oeuvres sélectionnées de
Moyez G. Vassanji

Lecture supplémentaire

  • "Am I a Canadian Writer?" Canadian Literature 190, Autumn 2006.