Michael Dowse

Michael Dowse, réalisateur, scénariste, producteur et monteur (né le 19 avril 1973 à London, en Ontario).


Michael Dowse, réalisateur, scénariste, producteur et monteur (né le 19 avril 1973 à London, en Ontario). Michael Dowse est un réalisateur populiste assumé qui, après avoir dirigé des productions indépendantes comme la comédie FUBAR: The Movie (2002), produit des films commerciaux avec des vedettes d’Hollywood, notamment Goon (2012) et The F Word (2014). Sans doute le meilleur réalisateur de comédies anglo-canadiennes de sa génération, Michael Dowse connaît un succès fracassant au box-office, en plus de déconstruire et de célébrer les stéréotypes du cinéma canadien.

Enfance et début de carrière

Michael Dowse naît à London, en Ontario, et grandit à Calgary, en Alberta. Étudiant en communications à l’Université de Calgary, il joue dans l’équipe de football universitaire et travaille à titre de monteur pour NuTV, la station de télévision étudiante, ce qui lui donne accès à l’équipement de production et de montage pour ses projets. Après s’être engagé au sein de la Calgary Society of Independent Filmmakers, il signe le montage de Bad Money (1999), court-métrage de John Hazlett, et remporte le Drama Prize du National Screen Institute en 1999, ce qui lui permet d’écrire, de réaliser et de monter son premier court-métrage, 237 (2000). Il réalise ensuite quelques vidéoclips pour les groupes The New Pornographers et Chixdiggit.

FUBAR: The Movie et It’s All Gone Pete Tong

Son premier film est FUBAR: The Movie (2002), une production en grande partie autofinancée qui raconte l’existence sinueuse et bien arrosée d’un duo voyou, tapageur et attachant. Filmé grossièrement et partiellement improvisé, le film témoigne d’une sensibilité crue, authentique et spontanée, et se démarque des autres productions canadiennes de l’époque. FUBAR: The Movie rappelle plutôt le très novateur et primitif Goin’ Down the Road(1970), de Don Shebib.

Employé à l’entreprise de distribution canadienne Cineplex Odeon Films comme monteur de bandes-annonces, Michael Dowse place furtivement la bande-annonce de FUBAR: The Movie à la fin d’une bobine, et reçoit par la suite une invitation venant de Toronto pour une projection de son film. Puis, grâce au bouche-à-oreille qui suit sa première au festival du film de Sundance, FUBAR: The Movie devient un film culte. Son succès attire l’attention de producteurs au Royaume-Uni, qui invitent Michael Dowse à réaliser une comédie de style faux documentaire sur un animateur musical sourd à Ibiza. Le film qui en découle, It’s All Gone Pete Tong (2004), bien que décidément tordu, remporte le prix du meilleur film canadien au Festival international du film de Toronto. Il vaut également à Michael Dowse des nominations aux prix Génie pour la réalisation et le scénario, qui attestent d’ailleurs son habileté à intégrer des études de personnages sophistiqués aux comédies grand public.

Suite, tribulations et succès

En 2009, Michael Dowse écrit, réalise et monte pour Showcase la minisérie The Foundation, une satire irrévérencieuse sur un arnaqueur à la tête d’un organisme de charité. Puis, il écrit et réalise FUBAR 2 (2010), qui reprend l’histoire là où le premier l’a laissée. La suite est généralement bien reçue, sans toutefois connaître un succès financier comparable à son prédécesseur. Puis, de nombreux prédisent que la comédie pour jeunes Une soirée d’enfer (2011), produite par le groupe Imagine Entertainment, de Ron Howard, et mettant en vedette Topher Grace et Anna Faris, sera pour Michael Dowse sa percée hollywoodienne. Cependant, le distributeur Universal Pictures, inquiété par les scènes de consommation de cocaïne, retarde la sortie du film pendant plus de quatre ans (le tournage s’étant terminé en 2007). Au moment de la sortie du film au cinéma, en 2011, Michael Dowse se distance de Une soirée d’enfer.

Malgré tout, l’année suivante, il signe un succès majeur avec Goon, une satire grand public, mais subversive et brutale, sur les ligues mineures de hockey qui met en avant-plan les vedettes hollywoodiennes Seann William Scott et Liev Schreiber et les Canadiens Jay Baruchel, Alison Pill, Marc-André Grondin et Eugene Levy. Avec ses protagonistes chaotiques et ses blagues sur le Canada, le film rappelle FUBAR: The Movie, mais avec un style plus subtil et familier. Le film de hockey en langue anglaise le plus populaire depuis Slap Shot (1977), Goon est l’un des films canadiens les plus lucratifs de la décennie, remportant de ce fait le prix Guichet d’or de Téléfilm Canada à titre de film de langue anglaise ayant les meilleures recettes au Canada en 2012. En plus du 20 000 $ qui accompagne cette distinction, Michael Dowse reçoit une nomination aux prix Écrans canadiens (auparavant appelés « prix Génie ») dans la catégorie du meilleur réalisateur. Une suite à Goon est prévue, avec la participation de Michael Dowse.

The F Word ou What If

Inspiré d’un script d’Elan Mastai ayant généré tout un émoi dans l’industrie et mettant en vedette Daniel Radcliffe (de Harry Potter), The F Word est le sixième film, et sans doute le plus accessible, de Michael Dowse. La comédie romantique, filmée à Toronto, raconte les aventures de deux meilleurs amis qui tombent amoureux. Le film, qui transpose ainsi une formule hollywoodienne à un environnement canadien, a suscité une pluie d’éloges lors de sa première au Festival international du film de Toronto en 2013.

Entertainment One achète les droits internationaux du film, mais le distributeur étatsunien, CBS Films, insiste pour que le titre du film soit changé pour plaire à la Motion Picture Association of America. Par conséquent, le titre est changé aux États-Unis et au Royaume-Uni pour le moins trivial What If. La production conserve toutefois son titre original au Canada et reçoit des critiques positives lors de sa sortie aux États-Unis en août 2014.

Prix

  • Meilleur film canadien (It’s All Gone Pete Tong), Festival international du film de Toronto (2004)
  • Prix Film Discovery Jury Award, meilleur film (It’s All Gone Pete Tong), U.S. Comedy Arts Festival (2005)
  • Prix Guichet d’or, Téléfilm Canada (2013)

Liens externes