Michael Langham

Langham succède à Tyrone GUTHRIE comme directeur artistique du FESTIVAL DE STRATFORD (Ontario), poste qu'il occupe de 1955 à 1967. Il y fait d'excellentes mises en scène, entre autres de Henry V (où il mélange comédiens français et anglais), de King Lear (v.f.

Michael Langham

Michael Langham

Michael Langham, metteur en scène (Bridgwater, Somerset, Angl., 22 août 1919 - Cranbrook, Kent, 15 janv. 2011). Formé au Radley College et à l'Université de Londres, il étudie le droit avant de s'enrôler en 1939. Il est prisonnier de guerre durant cinq ans, c'est là qu'il prend goût au théâtre. Après la guerre, il entreprend sa carrière professionnelle comme directeur de théâtres de répertoire à Coventry (1946-1948), à Birmingham (1948-1950) et à Glasgow (1953-1954). En 1950, il est metteur en scène à Stratford-on-Avon, puis fait ses débuts en 1951 au West End et au Old Vic de Londres.

Langham succède à Tyrone GUTHRIE comme directeur artistique du FESTIVAL DE STRATFORD (Ontario), poste qu'il occupe de 1955 à 1967. Il y fait d'excellentes mises en scène, entre autres de Henry V (où il mélange comédiens français et anglais), de King Lear (v.f. Le Roi Lear), de Love's Labour's Lost (v.f. Peines d'amour perdues) et de Cyrano de Bergerac. Il contribue à la pérennité et au professionnalisme du festival, il supervise la construction de la scène principale du festival de théâtre et travail avec la conceptrice de décors Tanya Moiseiwitsch pour améliorer l'apparence de son avant-scène prolongée. Il est l'ardent défenseur de la création d'un second espace scénique et obtient l'acquisition et la rénovation du Avon Theatre.

Même s'il poursuit ses activités pour la télévision et la scène en Grande-Bretagne, il vit principalement en Amérique du Nord. En 1968, il met en scène The Prime of Miss Jean Brodie à Broadway, puis de 1971 à 1978, assure la direction du Guthrie Theatre à Minneapolis. Il est aussi directeur de la division de théâtre de la Juilliard School de New York (1979-1982), puis du Dallas Theatre Centre (1983). Il revient diriger la Juilliard School de 1987 à 1992.

Ayant abandonné la direction du CentreStage de Toronto, Langham est accueilli avec enthousiasme en 1983 au Festival de Stratford, où il revient après une absence de quinze ans pour diriger The Young Company durant deux saisons. De 1983 à 1994, il continue sa collaboration d'été au Festival de Stratford. Parmi ses productions les plus remarquables sur la scène principale du Festival de Stratford, mentionnons Timon of Athens (v.f. Timon d'Athènes), The Merchant of Venice (v.f. Le Marchand de Venise) et Arms and the Man (v.f. Le Héros et le Soldat). En 1994, pour célébrer ses 20 ans de collaboration avec le festival ontarien, il monte un programme double de Molière, L'École des maris et Sganarelle ou le cocu imaginaire.

En 1995, à l'âge de 75 ans, Langham devient consultant pour l'ATLANTIC THEATRE FESTIVAL, nouvellement fondé à Wolfville (Nouvelle-Écosse), qui inaugure sa première saison avec deux pièces chaudement acclamées, The Tempest (v.f. La tempête) et The Cherry Orchard (v.f. La cerisaie), dont la dernière est mise en scène par sa femme, l'actrice humoriste Helen Burns. Cette magnifique collaboration se poursuit à Wolfville pour les pièces A Doll's House (1996; v.f. Une maison de poupée) et Uncle Vanya (1997; v.f. Oncle Vanya), tandis que Langham met en scène lui-même le Twelfth Night (v.f. La nuit des rois) de Shakespeare, en 1996. En 1997, il met en scène Othello pour le CITADEL THEATRE à Edmonton, une production qui est reprise au Festival de théâtre de l'Atlantique en 1998.

Langham réalise douze productions à Broadway, notamment sa dernière pièce, présentée en 1999 dans ce quartier des théâtres, intitulée Waiting in the Wings écrite par Noel Coward et mettant en vedette Lauren Bacall et Rosemary Harris.

Il retourne au Festival de Stratford en 2008 pour mettre en scène sa troisième production de Love's Labour's Lost (v.f. Peines d'amour perdues). Il réalise également There Love Reigns qui met en vedette l'acteur Anglais Simon Callow dans une interprétation en solo de sonnets de Shakespeare.

Le metteur en scène exigeant et discipliné qu'est Langham allie une intelligence impressionnante à une capacité remarquable à faire vivre le texte de Shakespeare sur la scène. Le directeur artistique du Festival de Stratford Des MCANUFF considère Langham comme l'architecte intellectuel du festival : « C'est Michael qui a clarifié l'approche du texte de Shakespeare - une philosophie qu'il décrit comme une "pensée vivante" - qui guide encore aujourd'hui les fondements esthétiques des œuvres classiques réalisées à Stratford ».

Le Festival de Stratford lance l'atelier de mise en scène de théâtre classique Langham en 2009 et la saison théâtrale de 2011 lui est dédiée.