Michael Lee-Chin

Michael Lee-Chin, homme d’affaires, investisseur et philanthrope (né le 3 janvier 1951 à Port Antonio, en Jamaïque). Michael Lee-Chin est président et chef de direction de Portland Holdings, une société d’investissement privée. Selon le magazine Canadian Business, la valeur nette de Michael Lee-Chin est estimée à plus de 3,95 milliards de dollars (en 2017), et il occupe le 20e rang des Canadiens les plus riches. Il est également l’un des Jamaïcains les plus nantis. Michael Lee-Chin est un philanthrope dévoué, ayant promis et versé plus de 60 millions de dollars à des hôpitaux, des universités et, principalement, au Musée royal de l’Ontario, où le cristal Michael Lee-Chin est baptisé ainsi en l’honneur de sa promesse de don de 30 millions de dollars.

Michael Lee-Chin

Jeunesse et éducation

Michael Lee-Chin naît le 3 janvier 1951 à Port Antonio, en Jamaïque. Il est fils de parents afro-jamaïcain et sino-jamaïcain, Aston Lee et Hyacinth Gloria Chen. Lorsqu’il a sept ans, la mère de Michael Lee-Chin épouse Vincent Chen, qui a déjà un fils né d’un ancien mariage. Le couple aura ensemble sept autres enfants, six garçons et une fille. La mère de Michael Lee-Chin vend des produits Avon et travaille comme comptable, tandis que son beau-père est commis dans un supermarché local.

Michael Lee-Chin est inscrit à l’école secondaire Titchfield de 1962 à 1969. En 1965, il décroche son premier emploi au sein de l’équipe de paysagement du Frenchman’s Cove Hotel (aujourd’hui le Frenchman’s Cove Resort). En 1966, il est engagé comme responsable de l’entretien de la salle des machines sur le bateau de croisière Jamaica Queen. Après avoir obtenu son diplôme secondaire, Michael Lee-Chin travaille comme technicien de laboratoire dans une usine jamaïcaine de bauxite d’alumine.

En 1970, Michael Lee-Chin se rend au Canada pour y étudier le génie civil à l’Université McMaster à Hamilton, en Ontario. Il obtient une bourse décernée par le gouvernement jamaïcain pour terminer ses études et travaille pour le gouvernement après l’obtention de son diplôme. Michael Lee-Chin termine en 1974 un baccalauréat en génie civil, puis retourne en Jamaïque. Il est employé brièvement par le gouvernement en tant qu’ingénieur civil pour travailler sur l’autoroute Mandela. Incapable de trouver du travail dans son domaine, il retourne au Canada.

Carrière dans le monde des affaires

En 1977, Michael Lee-Chin devient conseiller financer pour le Investors Group, basé à Hamilton. Il y travaille pendant deux ans avant d’être promu au poste de gérant régional chez Regal Capital Planners. En 1983, il parvient à obtenir un emprunt de 500 000 $ de la Banque continentale du Canada afin d’acheter des parts de la Mackenzie Financial Corporation. Après quatre ans, les parts augmentent de sept fois leur valeur. En 1987, il se sert des profits générés pour faire l’achat d’une petite société de courtage de fonds communs de placement appelée Advantage Investment Counsel (AIC) basée à Kitchener, en Ontario, pour la somme de 200 000 $. La société connaît une croissance importante, passant de 800 000 $ d’actions en 1983 à plus de 15 milliards de dollars en actifs sous gestion en 2001.

Depuis 1987, Michael Lee-Chin est président de Portland Holdings, une société d’investissement privée. Portland Holdings possède une variété d’entreprises œuvrant, entre autres, dans les domaines des services financiers, des télécommunications, de la gestion des déchets, du tourisme, de l’agriculture et des médias.

LE SAVIEZ-VOUS?
La stratégie d’investissement de Michael Lee-Chin s’inspire de celle de l’investisseur milliardaire américain Warren Buffet, PDG de Berkshire Hathaway Inc. La philosophie d’achat/rétention de Warren Buffett est reflétée dans la devise d’AIC, « Acheter, détenir, prospérer » (Buy, hold and prosper), et plusieurs des sociétés de Lee-Chin sont également baptisées Berkshire.

Après l’obtention d’AIC, Michael Lee-Chin se tourne vers le développement du groupe de sociétés Berkshire, qui s’occupent de planification d’investissement, de courtage et de services d’assurance. Lorsque la société est achetée par la Financière Manuvie en 2007, les actifs de Berkshire dépassent les 12 milliards de dollars. À cette date, la société a évolué au point de former un réseau d’environ 750 conseillers financiers dans 250 succursales canadiennes.

En 2002, Portland Holdings fait l’acquisition de 75 % d’intérêts dans la National Commercial Bank Jamaica Limited (NCB), et Michael Lee-Chin en devient le président exécutif. NCB est aujourd’hui la plus importante institution financière de la Jamaïque. En 2005, Michael Lee-Chin cofonde Colombus International Inc. et achète le Trident Hotel en Jamaïque. Au mois d’octobre 2006, il se retire du poste de PDG d’AIC et est remplacé par Jonathan Wellum, agent en chef des placements et gestionnaire de fonds de la société. Celle-ci est ensuite achetée par la Financière Manuvie.

En 2012, Michael Lee-Chin met sur pied un groupe de sociétés de gestion de patrimoine qu’il nomme Mandeville Holdings Inc., une filiale de Portland Holdings. Mandeville Holdings offre des services de courtage en valeur, un fonds commun de placement, de courtage sur le marché dispensé et d’assurance-vie.

Philanthropie

Michael Lee-Chin et sa famille font plusieurs dons considérables. En 2001, il fait don de 5 millions de dollars à son alma mater, l’Université McMaster. Les fonds servent à créer le Michael Lee-Chin & Family Institute for Strategic Business Studies (jadis nommé l’AIC Institute for Strategic Business Studies) à l’école de commerce DeGroote. En 2003, Michael Lee-Chin fait les gros titres partout au pays lorsqu’il promet un don de 30 millions de dollars à la campagne Renaissance ROM du Musée royal de l’Ontario. En 2004, il promet 10 millions de dollars à une campagne de l’Université de Toronto, qui servent à créer le Michael Lee-Chin Family Institute for Corporate Citizenship (autrefois nommé l’AIC Institute for Corporate Citizenship) à l’école Rotman.

Musée Royal de l'Ontario
(© Gary Blakeley/Dreamstime)

En 2007, Michael Lee-Chin fait un don d’un million de dollars à la fondation du Toronto General & Western Hospital pour la création de l’unité de soins de court séjour Michael Lee-Chin and Family. En l’honneur de sa mère, Michael Lee-Chin fait don de près de 4 millions de dollars à la Northern Caribbean University en 2008 pour qu’on y construise l’école d’infirmerie Hyacinth Chen, une installation de classe mondiale pouvant accueillir 800 étudiants en soins infirmiers. En 2014, il fait un don de 10 millions de dollars au Joseph Brant Hospital à Burlington, en Ontario.

Nominations et commissions

En 2010, Michael Lee-Chin se joint au conseil d’administration du Trust for the Americas, une fondation liée à la Organization of American States en faveur de l’investissement et du développement responsables en Amérique latine et dans les Caraïbes (voir Investissement étranger). En 2011, il est nommé chancelier de l’Université Wilfrid Laurier, un poste qu’il occupe jusqu’en 2016. Il intègre également le Groupe consultatif présidentiel pour la croissance économique et l’investissement en Haïti en 2011.

En 2016, Michael Lee-Chin est nommé président du Conseil consultatif en matière de croissance économique du gouvernement jamaïcain.

Vie personnelle

Michael Lee-Chin épouse Vera Lee-Chin, une Canadienne d’origine ukrainienne qu’il rencontre à l’université, en 1974. Ils ont ensemble trois enfants : Michael Jr., Paul et Adrian. Le couple se sépare officiellement en 1997 et ils sont aujourd’hui divorcés. Michael Lee-Chin a deux filles jumelles, Elizabeth et Maria, avec sa conjointe actuelle, Sonya Hamilton.

Le magazine Canadian Businessclasse Michael Lee-Chin parmi les personnes les plus riches au Canada. Il occupe le 20e rang de cette liste en 2017 avec une valeur nette de 3,95 milliards de dollars. Michael Lee-Chin est en faveur de l’idée selon laquelle les affaires « ne devraient pas seulement aller bien, mais faire le bien », et c’est ainsi qu’il juge de son succès.

Prix et distinctions

  • Entrepreneur de l’année dans le secteur des services, Ernst & Young (1996)
  • Doctorat honorifique en droit, Université McMaster (2003)
  • Prix humanitaire international, American Friends of Jamaica (2004)
  • Philanthrope par excellence de l’année, Association of Fundraising Professionals (2005)
  • Doctorat honorifique en droit, Northern Caribbean University (2007)
  • Doctorat honorifique en droit, Université de Toronto (2007)
  • Prix pour l’œuvre d’une vie, Canadian Youth Business Foundation (2008)
  • Doctorat honorifique en droit, Université Wilfrid Laurier (2008)
  • Doctorat honorifique en droit, Université des Indes occidentales (2008)
  • Ordre de la Jamaïque (2008)
  • Doctorat honorifique en droit, Université York (2009)
  • Luminary Award, Université des Indes occidentales (2011)
  • Prix du diplômé émérite pour les arts, Université McMaster (2011)
  • Prix pour l’œuvre d’une vie, Association of Chinese Canadian Entrepreneurs (2013)
  • Jubilé de diamant de la reine Elizabeth II (2013)
  • Prix A.G. Gaston pour l’œuvre d’une vie, Black Enterprise (2015)
  • Prix du professionnel du patrimoine pour l’œuvre d’une vie dans l’industrie de la planification financière, Wealth Professional (2015)