Michael Oesterle

Michael Oesterle, compositeur, né le 29 juin 1968 à Ulm, en Allemagne; B.MUS (Colombie-Britannique) 1992. Michael Oesterle igré au Canada depuis 1982.
Michael Oesterle, compositeur, né le 29 juin 1968 à Ulm, en Allemagne; B.MUS (Colombie-Britannique) 1992. Michael Oesterle igré au Canada depuis 1982.


Michael Oesterle

Michael Oesterle, compositeur, né le 29 juin 1968 à Ulm, en Allemagne; B.MUS (Colombie-Britannique) 1992. Michael Oesterle igré au Canada depuis 1982. Il a d'abord étudié la composition à l'Université de Colombie-Britanique, puis obtenu un doctorat de l'Université de Princeton sous la direction de Paul Lansky et Louis Andriessen. Il a aussi participé à divers stages et ateliers tels que Voix Nouvelles de L'Abbaye de Royaumont, June à Buffalo, le Darmstädter Ferienkurse et le Forum international des Jeunes Compositeurs du Nouvel Ensemble Moderne (NEM).

Concerts et commissions

Depuis la fin de ses études, il s'est affirmé comme un des compositeurs les plus actifs et prolifique de sa génération, tel qu'en témoigne un catalogue d'œuvres impressionnant et le nombre important de solistes, ensembles ou orchestres qui ont interprété sa musique au Québec, au Canada et à l'étranger. La musique de Michael Oesterle a étée présentée partout à travers l'Amérique du Nord, l'Europe et l'Europe de l'Est, par des ensembles incluant les Ensemble Intercontemporain (Paris), le Ives Ensemble (Amsterdam), le Quatuor Bozzini, l'Ensemble Contemporain du Montréal (ECM), le Berlin Radio Symphony Orchestra, le Nouvel Ensemble Moderne NEM, le Winnipeg Symphony Orchestra, le Chicago Civic Orchestra, les Percussions de Strasbourg, et l'Orchestre Symphonique de Montréal. S'ajoutent à cette liste déjà impressionnante le Chicago Civic Orchestra, la California EAR Unit, le Millennium Ensemble (New York), Continuum (Londres), le Juilliard New Music Ensemble, l'Arditti String Quartet (Londres), le Centrum Nieuwe Koormuziek (Amsterdam), le Nouvel Ensemble Moderne (Montréal), l'Orchestre du Centre national des arts (Ottawa), le Metamorphosen String Orchestra (Boston), le Deutsche Kammerakademie Orchester (Cologne), l'Ensemble Modern (Frankfurt) et l'Orchestre J.B. Vuillaume (Paris).

Il a notamment reçu des commandes d'oeuvres du Quatuor Euterpe (Montréal), de The Little Chamber Music Series That Could (Vancouver), de l'Ensemble Intercontemporain Ircam (Paris), de l'Ensemble Orchestral Contemporain (Lyon), du Winnipeg Symphony Orchestra et de la Berliner Musik Biennale 1999 pour le Berlin Rundfunk Sinfonie Orchester.

Style

L'esthétique de la musique de Michael Oesterle, bien que proche dans le traitement de son matériau de certaines musiques dites ''minimalistes'' américaines comme celles de John Adams ou Terry Riley, demeure cependant au niveau de la diversité des sonorités et par son travail timbral très raffiné, proche de l'esthétique des nouvelles tendances de la musiques nouvelle en Europe, avec un coté intertextuel indéniable, souvent associé à la postmodernité en musique. Écrite avec un grand souci des idiomes des instruments pour lesquels elle est écrite, elle offre un équilibre entre nouvelle simplicité et nouvelle complexité qui interpelle à la fois l'intérêt de ses interprètes que de ses auditeurs, à la croisée des chemins entre les préoccupations des compositeurs de la fin du 20ième et de ce début du 21ième siècle.

Artiste porté vers les collaborations et s'inspirant souvent de d'autres formes d'arts, il a produit différents projets en collaboration avec le compositeur Gerhard Staebler, le violiniste Clemens Merkel, avec l'artiste peintre Christine Unger, les artistes Wanda Koop et Bonnie Baxter, les chorégraphes Isabelle Van Grimde, Barbara Bourget et Dominique Porte et a composé la musique de plusieurs films d'animation de Christopher Hinton, avec qui il collabore régulièrement, et dont le film d'animation cNOTE, produit par l'office national du film (ONF ), a remporté, en 2005, le prix Génie du meilleur court métrage d'animation.

Récompenses, prix, bourses

En 1997, Oesterle et le pianiste Marc Couroux fondent l'Ensemble KORE à Montréal pour encourager les musiciens canadiens à participer davantage à la création et à la promotion d'une nouvelle musique dynamique et innovatrice. De 2001 à 2004, Michael Oesterle est compositeur en résidence au sein de l'Orchestre Métropolitain du Grand Montréal.

M. Oesterle a reçu de nombreux prix, dont le Prix BMI William Shuman (1922-23, New York), le Prix Robert-Fleming du Conseil des Arts du Canada (1997), le Prix Gaudeamus (1995, Amsterdam), le Grand Prix au 12e Concours national des la SRC pour jeunes compositeurs (1997), le Prix Jules Léger du Conseil des Arts du Canada (1998). Il a également été en nomination aux prix OPUS du Conseil Québécois de la Musique (CQM) dans la catégorie création de l'année en 2011.

Liste sélective d'œuvres

Still (1995) Hautbois solo, deux piccolos, deux trombones, deux percussions et deux altos

Tarkovsky Cycle (1996)

L'Effusione d'amicizia IV (1997) Alto

Reprise (1997) Violoncelle solo et ensemble

Courage (1998) Quatuor à cordes

Essence (1998) Grand orchestre

Ur (1998-2001) Hautbois d'amour solo

Clarinet Quintet (1999)

L'Effusione d'amicizia V (1999)texte de Giordano Bruno (1999)

En-Kore (1999) Piano solo

Urban Canticle (1999) Flûte, clarinette, violon, violoncelle et percussions

Daydream Mechanics II ( 2000) 6 percussions

Anytime ( 2003) Deux saxophones sopranos, deux saxophones altos et quatre percussions

Daydream mechanics III (2007) Violon et deux orchestra à cordes "chuchottants"

Archimedes Codex (2008) Violon et orchestre

Alan Turing -- Solace for Irreversible Losses (2010) Quatuor à cordes

Discographie sélective

À Quelle Heure Commence Le Temps? Oesterle, Provost, Tremblay. Nouvel Ensemble Moderne / Lorraine Vaillancourt - (CD) (2007)

Nouveaux Territoires 03, Ensemble Contemporain De Montreal. CD ATMA Classique (2010)

L'hiver monastique (2010) Clemens Merkel, Michael Oesterle (CD) Étiquette QB