Côté, Michel

Michel Côté, acteur de télévision et cinéma, comédien, scénariste et auteur (25 juin 1950, Alma, Québec). Issu d'un modeste milieu agricole, Michel Côté, après ses études classiques, poursuit sa lancée à l'École nationale de théâtre.

Côté, Michel

Michel Côté, acteur de télévision et cinéma, comédien, scénariste et auteur (25 juin 1950, Alma, Québec). Issu d'un modeste milieu agricole, Michel Côté, après ses études classiques, poursuit sa lancée à l'École nationale de théâtre. Il est tout de suite repéré pour jouer des rôles importants dans les plus prestigieux théâtres montréalais, le Nouveau-Monde, la Compagnie Jean-Duceppe, la Nouvelle compagnie théâtrale, le Théâtre de Quat'sous, dans des pièces aussi diversifiées que classiques, pensons à Equus, Le Médecin malgré lui, Soudain l'été dernier. Mais, c'est certainement dans la pièce Broue, que Michel Côté laissera sa marque, en compagnie de ses deux autres compagnons de jeu, Marc Messier et Marcel Gauthier. En ce soir du 21 mars 1979, au Théâtre des Voyagements, boulevard Saint-Laurent à Montréal, personne, ni des auteurs, ni des acteurs, ni des spectateurs, n'auraient pu croire qu'ils assistaient à une première d'importance dans l'historique du théâtre québécois. Espérant garder la scène pendant un mois, cette pièce, avec son regroupement de petites saynettes ayant pour thème une journée à la taverne, retrouvera 28 ans plus tard, les trois acteurs-auteurs dans la peau des personnages qui auront fait rire, encore et encore, plus de trois générations du public québécois. Broue met en scène une galerie de 18 personnages tous plus colorés les uns que les autres (les acteurs n'ayant que quelques secondes pour se changer et revenir sur scène dans la peau d'un nouveau ''buveur de bière''), qui vont et viennent dans une taverne, en ce temps interdit aux dames. Gagnants de nombreux prix, ayant fait nombre de tournées au Québec, présentée à Vancouver et à Toronto, la pièce Broue se méritera, après plus de 2600 représentations (jusqu'en 2007) et près de 2,7 millions de spectateurs, sans doute le plus prestigieux des prix : certificat de prestige du Guinness World Record pour le record de longévité d'une pièce de théâtre jouée par les mêmes acteurs d'origine.

Sa prestance, son regard tantôt perçant tantôt doux, son jeu qui se veut subtile, ou à l'opposé, presque burlesque, portent aussi Michel Côté vers la télévision où on peut l'apprécier dans diverses émissions, autant humoristiques que dramatiques. Le très célèbre spectacle de fin d'année, Bye Bye, qu'il teinte d'une excellente performance, de 1968 à 1998 et pour laquelle il se mérita un prix Gémaux (1987), Du Tac au Tac (1976-1982), Montréal ville ouverte (1992), La Petite Vie (1993-1999), prix Gémaux 1999 et enfin la série si appréciée Omerta (Omerta, la loi du silence, 1996; Omerta II, la loi du silence, 1997; Omerta le dernier des hommes d'honneur, prix Gémaux 1999), prix Métrostar (2000).

Parallèlement, la carrière d'acteur au cinéma de Michel Côté poursuit sa route avec de nombreux succès. De tendre voyou, de père attentionné et déchiré, de solitaire déchu, c'est une gamme d'émotions sans cesse renouvelées de film en film que nous offre Michel Côté. On pense à Cruising Bar, (1989) dont il est le co-scénariste et dans lequel il joue quatre personnages différents, T'es belle Jeanne (1989), La vie après l'amour (2000), Sur le seuil (2003), Le dernier tunnel (2004), le très reconnu et acclamé C.R.A.Z.Y. (2005), et Ma fille, mon ange (2007).