Miller, Edith

Edith (Jane) Miller. Contralto (Rothsay, près Guelph, Ont., 26 février 1875? - Gravesend, Kent, Angl., 18 juin 1936). Elle grandit à Portage la Prairie, Man., et commença ses études de chant au TCM (RCMT) avec Francesco D'Auria.

Miller, Edith

Edith (Jane) Miller. Contralto (Rothsay, près Guelph, Ont., 26 février 1875? - Gravesend, Kent, Angl., 18 juin 1936). Elle grandit à Portage la Prairie, Man., et commença ses études de chant au TCM (RCMT) avec Francesco D'Auria. Elle travailla plus tard avec Alberto Randegger à Londres et avec Mathilde Marchesi et Jean de Reszke à Paris. Pendant les années 1890, elle fut active au sein de cercles musicaux ontariens et, en 1898, elle devint soliste à l'église Saint Bartholomew's de New York. Après ses débuts à Londres en 1905, elle devint l'une des contraltos les plus admirées au concert en Angleterre; son répertoire allait des airs classiques aux chansons folkloriques canadiennes-françaises. Elle chanta souvent des oratorios mais se produisit rarement à l'opéra. Elle épousa Max Colyer-Fergusson en 1913 et abandonna la carrière en 1917 après la naissance de son unique enfant. Le décès de Miller, qui était considérée par le Toronto Daily Star (1909) comme « l'une des grandes cantatrices de concert de notre époque », suscita le commentaire suivant : « Elle dut son succès non seulement à la douceur, à la pureté et à la puissance de sa voix, mais aussi à la sensibilité de son interprétation et de son phrasé, à son intelligence et à son bon goût » (Times de Londres).


Liens externes