Norman Mittelmann

Norman Mittelmann, baryton (né le 25 mai 1932 à Winnipeg, au Manitoba; décédé le 17 mars 2019 à Palm Desert, en Californie). Norman Mittelman a été un chanteur d’opéra de renom qui a travaillé avec une foule de grandes compagnies d’opéra partout sur la planète. Il a connu ses débuts canadiens avec la Compagnie d’opéra canadienne (COC) en 1958 et dès 1961, entreprend sa collaboration avec le Metropolitan Opera. Il s’est également produit avec le Deutsche Oper de Berlin, le Staatsoper de Munich, l’Opéra de Zurich, le Royal Opera, le Chicago Lyric Opera, le Manitoba Opera et l’Edmonton Opera, entre autres.




Éducation

Norman Mittleman étudie à Winnipeg avecDoris Lewis, au Curtis Institute à Philadelphie avec Richard Bonelli, Martial Singher et Vladimir Sokoloff, et à l’Academy of the West à Santa Barbara, en Californie, avec Lotte Lehmann. Il travaille l’opéra italien avec Enzo Mascherini.

Débuts de carrière

Les premiers rôles à l’opéra de Norman Mittelmann sont tenus dans les productions de Lehmann des Noces de Figaro et de Ariadne auf Naxos. En 1956, il se produit dans la première américaine de David de Milhaud. Il fait ses débuts canadiens à l’opéra avec la COCen 1958 dans le rôle de Marcello dans La Bohème, chante ensuite en Europe avec des compagnies lyriques à Essen et Düsseldorf, puis est engagé au Deutsche Oper am Rhein vers 1959.

Faits saillants de carrière

Norman Mittelmann fait ses débuts auMetropolitan Operale 28 octobre 1961 dans le rôle du Héraut dans Lohengrin. et continue d’y chanter jusqu’en 1981. De retour en Europe, il se produit avec le Deutsche Oper de Berlin, le Staatsoper de Munich, le Staatsoper de Vienne, et des compagnies à Hambourg et Karlsruhe. En 1965, il se joint à l’Opéra de Zurich, et fait aussi ses débuts au Royal Opera de Covent Garden, dans le rôle de Germont dans La Traviata. En 1966, il chante Ruprecht dans L’Ange de feu de Prokofiev avec le Chicago Lyric Opera.

En 1967, Norman Mittelmann revient au Canada pour y tenir quatre rôles, Lindorf, Coppelius, Dappertutto et le Docteur Miracle, dans la production de la COC des Contes d’Hoffmann à Toronto et à l’Expo67. Le critique du Telegram de Toronto écrit à ce sujet (21 septembre 1967): «Les divers aspects du Dr Miracle sont rendus avec une autorité superbe par le baryton Norman Mittelmann. La personnification semble façonnée non seulement suivant les exigences du rôle mais également selon les propensions de Mittelmann. C’est un tour de force peu commun que d’intégrer l’abstrait et l’ego dans un cadre aussi rigide. Mittelmann est bien entendu un talent de premier ordre, [...] un chanteur splendide, un comédien honnête et un artiste lyrique d’expérience.» En 1983, Norman Mittelmann reprend ce rôle avec le Chicago Lyric Opera.


Au Staatsoper de Hambourg, Norman Mittelmann incarne Daniel lors de la création de Ein Stern geht auf aus Jaakob de Willy Burkhard (1970). Il chante avec le San Francisco Opera en 1973, en 1974 et en 1979, tient le rôle d’Amonasro dans Aïda au Verdi Festival du San Diego Opera en 1978, se produit à Chicago dans le rôle de Chaklovity dans Khovantchina de Moussorgsky en 1976, et interprète Amonasro en 1980. Il se fait aussi entendre avec des compagnies à Bogota, Buenos Aires, Caracas, Florence, Francfort, Marseille, Paris et Palerme.

Norman Mittelmann chante un opéra pour la première fois dans sa ville natale de Winnipeg en avril 1979, incarnant le Comte di Luna dans la production d’ Il Trovatore du Manitoba Opera. Il y revient plus tard la même année dans le rôle de Germont dans La Traviata, et cette même saison, tient le rôle-titre dans Rigoletto avec l’Edmonton Opera. En 1983, il chante dans la première américaine de From the House of the Dead de Janáček avec l’Orchestre philharmonique de New York, dirigé par Rafael Kubelik.

Parmi les autres rôles défendus par Norman Mittelmann, on compte Achille dans Penthésilée de Schoeck, Don Carlosdi Vargas dans La Forza del Destino, Escamillo dans Carmen, Gérard dans Andrea Chenier, Gunther dans Götterdämmerung, Iago dans Otello, Kurwenal dans Tristan und Isolde , Jokanaan dans Salomé, Mandryka dans Arabella, Méphistophélès dans La Damnation de Faust de Berlioz et Faust de Gounod, Ramiro dans L’Heure espagnole, Scarpia dans Tosca, Silvio et Tonio dans I Pagliacci, Wolfram dans Tannhäuser et les rôles-titres dans Eugène Onéguine, Falstaff, Prince Igor et Simon Boccanegra.

Retraite

Norman Mittelmann possède des résidences à Zurich, en Suisse, et à Carlsbad, Californie. Après 1991, il chante principalement à l’occasion de récitals ou de concert. Vers la fin de sa vie, il s’installe près de Palm Springs, en Californie, où il est le directeur artistique de l’Opera Showcase of the Desert et siège au conseil de la Palm Springs Opera Guild. Il travaille aussi comme agent immobilier et exploite un restaurant populaire où, selon le Desert Sun, il «chante au grand plaisir de ses clients. Il était une force de la nature, une grande présence à tous points de vue sur scène et dans la vie.»