Morin, Paul

Paul Morin, avocat, poète et traducteur (Montréal, 6 avril 1889 -- Beloeil, Qc, sept. 1963). Admis au Barreau du Québec en 1910, Morin décide d'étudier la LITTÉRATURE COMPARÉE à la Sorbonne, à Paris. Sa thèse de doctorat sur Henry Wadsworth Longfellow est publiée en 1913.

Morin, Paul

Paul Morin, avocat, poète et traducteur (Montréal, 6 avril 1889 -- Beloeil, Qc, sept. 1963). Admis au Barreau du Québec en 1910, Morin décide d'étudier la LITTÉRATURE COMPARÉE à la Sorbonne, à Paris. Sa thèse de doctorat sur Henry Wadsworth Longfellow est publiée en 1913. Après avoir brièvement enseigné la littérature à McGill (1914-1915) et aux États-Unis (1915-1918), Morin devient secrétaire à l'École des beaux-arts de Montréal (1922-1930) et, après 1930, traducteur de cour. Sa traduction de Évangeline, de Longfellow, paraît en 1924. Dans son premier recueil de poèmes, Le Paon d'émail (1911), il suit de près les règles de l'école parnassienne, en mettant l'accent sur les descriptions de scènes et d'oeuvres d'art, riches en allusions mythologiques et littéraires. Dans son deuxième recueil, Poèmes de cendre et d'or (1922), pour lequel il obtient le prix David, il atteint une plus grande perfection technique et fait preuve d'un style plus personnel. Son dernier recueil, Géronte et son miroir, paraît en 1960. Sa poésie, grâce à d'éblouissantes images, témoigne de son souci de la forme et de sa fascination constante envers les endroits étrangers, réels ou imaginaires.