Mount Royal University Conservatory

Mount Royal University Conservatory (connu sous le nom du Mount Royal College Consevatory of Music and Speech Arts). École de musique du Mount Royal College (campus de Lincoln Park), lequel est fondé à Calgary en 1910 par l'Église méthodiste (plus tard l'Église unie) comme un pensionnat secondaire.

Mount Royal University Conservatory

Mount Royal University Conservatory (connu sous le nom du Mount Royal College Consevatory of Music and Speech Arts). École de musique du Mount Royal College (campus de Lincoln Park), lequel est fondé à Calgary en 1910 par l'Église méthodiste (plus tard l'Église unie) comme un pensionnat secondaire. En 1931, le collège est affilié à l'Université de l'Alberta et commence à dispenser un programme de premier cycle de deux ans avec accès au diplôme, ce qui se fait toujours au 21e siècle. Les étudiants du programme d'interprétation musicale reçoivent un diplôme ainsi que des crédits pour des études de deux ans à l'Université de Calgary (à toutes les universités de l'Alberta par la suite). Le ministère de l'Éducation de l'Alberta accorde des crédits pré-universitaires, moyennant le succès à des examens.

Bien que le département des arts de la parole du conservatoire ne soit fondé qu'en 1945, celui de musique fait partie du collège dès son origine. Il débute avec cinq professeurs, sous la direction de Wilfred V. Oaten et avec moins de 100 élèves. En 1990,on compte environ 100 professeurs sur le campus et 40 autres enseignants affiliés travaillant à leur domicile. En 2005, le conservatoire a 240 professeurs sur le campus et 50 autres affiliés enseignant à leur domicile à 5000 étudiants de la région de Calgary.

Philosophie

Le Mount Royal College Conservatory offre une formation musicale de haute qualité et a pour but de développer un centre de renommée mondiale de formation artistique.

Programmes

Le conservatoire offre de l'enseignement et de la formation en musique, en arts de la parole et en arts théâtraux. Les programmes d'enseignement incluent les méthodes Suzuki et Kodàly et un vaste choix de cours de musique et d'arts dramatiques dans le cadre de ses camps d'été et ateliers. Le conservatoire offre des programmes crédités ou non. Il comprend aussi un programme étendu d'artistes invités et un programme de formation professionnelle réussi.

Le programme de l'Académie de musique pour les étudiants doués, âgés de moins de 18 ans, débute en 1980 et couvre tous les instruments d'orchestre et le piano; de plus, il existe un programme postsecondaire de deux ans mis sur pied en 1981 et offrant un volet classique et un volet jazz; un programme choral dirigé par David Ferguson; ainsi que des programmes d'intérêt général à l'intention du grand public. Les diplômés du programme d'interprétation musicale reçoivent un diplôme et des crédits pour des études de deux ans à toutes les universités de l'Alberta. Le conservatoire commence à commanditer la Summer Strings Academy en 1982. Celle-ci est jusqu'en 1988 un projet commun de l'Alberta Culture et de l'Université de Calgary. L'Alberta Culture continue d'accorder des bourses d'études. À partir de 1984, l'institut estival de piano Suzuki offre des cours portant principalement sur la formation des enseignants.

La vidéoconférence débute en 2004 afin de permettre au Mount Royal College Conservatory d'enseigner à des élèves de tout le pays. En 2005, la technologie est améliorée pour offrir des vidéoconférences à trois, afin de permettre aux étudiants en musique de deux endroits du pays de communiquer avec leur professeur.

Directeurs et chargés de cours

Paul Dornian devient directeur en 1992. Les autres directeurs sont J.E. Hodgson, Frederic Rogers, P.L. Newcombe, Jascha Galperin (1940-1944), Cyril Mossop (1944-1951), Harold Ramsay (1951-1962), John Garden (1962-1963), Peter Hodgson (1963-1964), J.S. Peter Bach (1964-1974), Leona Flegal Paterson (1974-1977) et Norman Burgess (1978-1992). Parmi ceux qui font partie du personnel enseignant, on retrouve Gladys Egbert, Clayton Hare, Leonard Leacock (dont le nom est donné au Leacock Music Theatre, inauguré sur le campus en 1972), Mary Munn, Lise Elson, John Kadz, John Thompson, Nicholas Pulos, Joan Barrett et Peter Turner.

Ensembles

Le conservatoire est surtout reconnu pour ses orchestres. L'Orchestre symphonique du Mount Royal College, organisé en 1937 par Jascha Galperin devient en 1949 le noyau de l'Orchestre symphonique de Calgary dirigé par Clayton Hare. Frank Simpson, alors coordonnateur de la musique au département des services communautaires du collège, fonde en 1968 le Calgary Youth Orchestra, sous les auspices de l'établissement. Les ensembles du conservatoire comptent également des orchestres à cordes, des ensembles à vent, un ensemble de flûtes (les Calgary Fiddlers), le MRC Jazz Big Band et les Mount Royal Youth Choir, Children's Choir et Junior Children's Choir. Les Lyric Chamber Players et le Palenai Piano Duo sont également affiliés au collège. En 1995, le Mount Royal Kantorei Choir est formé. C'est un chœur mixte d'adultes auditionnés sous la direction de David Ferguson. Le chœur sort son premier CD, Canadian Choral Gems, en 2001.

Anciens élèves

Parmi les importants élèves du conservatoire figurent Yuri Hooker (premier violoncelliste de l'Orchestre symphonique de Winnipeg), Tanya Kalmonovitch (altiste), Rhian Kenny (flûtiste dans l'Orchestre symphonique de Pittsburg), Martha Baldwin (violoncelliste dans l'Orchestre de Cleveland), Katherine Chi (pianiste lauréate de la Honens Competition en 2000) et Alan Van Sprang (acteur à la télévision et dans des films).

Bibliographie

Margaret L. STEVEN, « Heredity's not the biggest factor in making a good musician », Calgary Herald (17 juin 1939).

« Mount Royal College », Music in Alberta, III (print. 1974).

« Summertime hits a high note at The Conservatory », Conservatory News (print. 2004).


Lecture supplémentaire

  • Steven, Margaret L. 'Heredity's not the biggest factor in making a good musician,' Calgary Herald, 17 Jun 1939

    'Mount Royal College,' Music in Alberta, vol 3, Spring 1974

    'Summertime hits a high note at The Conservatory,' Conservatory News, Spring 2004