Mouvement du théâtre amateur

On parle de mouvement du théâtre amateur ou de petite scène pour désigner en termes génériques le théâtre amateur ou communautaire au Canada.

Mouvement du théâtre amateur

On parle de mouvement du théâtre amateur ou de petite scène pour désigner en termes génériques le théâtre amateur ou communautaire au Canada. À l'origine, il s'agit d'un mouvement de réforme international qui se développe en réaction au répertoire stupide et fabriqué en série des troupes professionnelles de la fin du siècle dernier. S'inspirant de troupes européennes comme celles du Théâtre libre d'André Antoine à Paris et de l'Abbey Theatre de W.B. Yeats et de Lady Gregory au début du XXe siècle à Dublin, le mouvement atteint l'Amérique du Nord avant la Première Guerre mondiale.

Avec la montée du cinéma et de la radio dans les années 20, le théâtre commercial dépérit et des centaines de théâtres amateurs se développent partout au Canada pour combler le vide. Le Hart House Theatre de Toronto (fondé en 1919) devient un modèle du genre. Son premier directeur, Roy Mitchell, se fait le porte-parole pour le développement d'un théâtre d'art au Canada. Il exprime parfaitement les idéaux du mouvement dans son traité analytique intitulé Creative Theatre (1929; réimpr. 1969).

Parmi les meilleures institutions canadiennes, citons le Vancouver Little Theatre (fondé en 1921), le Home Theatre de Carroll Aikins, près de Naramata en Colombie-Britannique, qui n'a connu qu'une existence éphémère (1920-1924) et le University Alumnae de Toronto (fondé en 1918). Citons aussi le Cercle de Molière de Saint-Boniface (fondé en 1925), l'Ottawa Little Theatre (fondé en 1913), le Montreal Repertory Theatre (1930-1961), les Compagnons de Saint-Laurent du père Legault (1937-1952) et le Halifax Theatre Arts Guild (fondé en 1931).

Le FESTIVAL NATIONAL D'ART DRAMATIQUE est fondé en octobre 1932 et son concours annuel d'une semaine devient la raison d'être du mouvement du théâtre amateur. Jusqu'en 1950, le festival sert d'expression au théâtre national, où se côtoient francophones et anglophones venus de tous les coins du pays pour partager leur passion. Cependant, peu à peu, l'idéalisme du mouvement du théâtre amateur disparaît en raison de la Crise des années 30 et de la compétition. Le théâtre expérimental du début se transforme pour faire place à des classiques ou à des pièces banales et sentimentales qui reflètent le relâchement des liens coloniaux avec l'Empire, qu'il soit britannique, français ou américain. Le Festival présente le genre de pièces auxquelles s'opposait le mouvement à l'origine.

Si le théâtre amateur prend une nouvelle direction, c'est sans doute grâce à « l'expressionnisme symphonique » du metteur en scène et dramaturge Herman VOADEN et aux idées de gauche du Theatre of Action (1935-1940), tous deux de Toronto. Il est amusant de constater que leurs oeuvres ne sont pas appréciées dans le contexte du Festival national d'art dramatique, lequel cesse toute activité pendant la Deuxième Guerre mondiale. Au cours des décennies qui suivent, le nouveau théâtre professionnel lui dispute sa place pour enfin le supplanter. Seuls quelques groupes comme le Workshop 14 à Calgary, le Winnipeg Little Theatre, le London Little Theatre et le Montreal Repertory Theatre réussissent à devenir professionnels.

Quand le Festival national d'art dramatique disparaît en 1978, les théâtres amateurs continuent de se développer en grand nombre, surtout dans les banlieues ou les petites collectivités, adoptant un accent londonien, parisien ou multiculturel. Les théâtres amateurs jouent toujours leur rôle de formation et répondent à un besoin de divertissement. Sans eux et sans le Festival national d'art dramatique, le théâtre canadien n'aurait pas franchi l'entre-deux-guerres. Étant donné leur caractère amateur, ils ont pu survivre sans subvention pendant dix ans de dépression économique. On leur doit toute une génération de praticiens du théâtre, parmi lesquels bon nombre sont devenus professionnels après la guerre. Leur idéalisme a servi de fondement pour l'établissement d'un théâtre national au Canada.

Voir aussi FESTIVAL NATIONAL D'ART DRAMATIQUE; THÉÂTRE DE LANGUE ANGLAISE; THÉÂTRE DE LANGUE FRANÇAISE; THÉÂTRE MULTICULTUREL; SCÉNOGRAPHIE ET CONCEPTION DES COSTUMES.