Muriel Hurst (source primaire)

« On finissait par s’en lasser. J’avais pris l’habitude de rester au lit jusqu’à ce qu’une bombe explose près de nous. Et là, bien sûr, je bondissais hors du lit. »

Pour le témoignage complet de Mme Hurst, veuillez consulter en bas.


Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

« On finissait par s’en lasser. J’avais pris l’habitude de rester au lit jusqu’à ce qu’une bombe explose près de nous. Et là, bien sûr, je bondissais hors du lit. » Pour le témoignage complet de Mme Hurst, veuillez consulter en bas. Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.
Muriel Hurst and her Husband Thomas William Hurst, in Kitchener, Ontario, 2008.
Muriel Hurst's Family during the war, 1942. Her dad died 1944 as a result of working day and night trying to keep the trains running (freight).
Muriel Hurst and Girls from N.E England sent to war work in an Areo Factory in Coventry 1944.
Muriel Hurst's Grandmother taken at Groove Hill, 1942. She lived with Muriel and her family all her life.
Muriel Hurst and her two Brothers before the war, 1928.

Transcription

La transcription en français n’est pas disponible en ce moment. Veuillez consulter la transcription en anglais.