Mumming

Le mumming est une représentation théâtrale donnée par des acteurs costumés (des mummers). Ce type de théâtre fait partie intégrante d'un phénomène culturel international d'une grande complexité.
Le mumming est une représentation théâtrale donnée par des acteurs costumés (des mummers). Ce type de théâtre fait partie intégrante d'un phénomène culturel international d'une grande complexité.


Mumming

Le mumming est une représentation théâtrale donnée par des acteurs costumés (des mummers). Ce type de théâtre fait partie intégrante d'un phénomène culturel international d'une grande complexité. Les origines directes des principales activités de mumming à Terre-Neuve et les analogies les plus proches qu'on puisse trouver proviennent de l'Irlande et du Royaume-Uni. De nombreuses comédies présentées par des mummers peuvent être associées aux épopées mettant en scène des héros dans le théâtre populaire en Angleterre. Elles présentent les diverses variations d'une action en quatre volets : la présentation des personnages (p. ex., saint Georges, le docteur, Alexandre, sir Guy, le chevalier turc et bien d'autres), le combat contre un ou plusieurs adversaires, la guérison ou la résurrection d'un champion vaincu et la collecte d'argent par les participants.

Les sources du XIXe siècle fournissent une mine de renseignements sur les deux pratiques associées au mumming, soit la visite à domicile et la présentation d'une comédie, ainsi que la procession ou la parade officielle à l'extérieur. Après la Première Guerre mondiale, en revanche, ces présentations cessent sans toutefois tomber complètement dans l'oubli jusqu'à ce que des acteurs professionnels les fassent revivre au début des années 70 à la suite de recherches universitaires sur la tradition. La parade est une activité familière de la période de Noël dès 1812, surtout à St. John's. Elle comprend des personnages aux costumes et aux déguisements élaborés qui se frayent un chemin dans les rues, flanqués de fous et d'ownshooks (leur pendant féminin) agiles, armés de sacs gonflés qu'ils utilisent pour s'en prendre aux spectateurs. Une présentation prenant la forme d'un combat ou d'un dialogue est parfois insérée à un certain moment dans la procession. Cette forme publique de mumming, et même le port de déguisements à l'extérieur, est interdite par une loi de l'Assemblée législative en 1861 en raison des troubles et de la violence qu'ils provoquent parfois. Cette interdiction n'a cependant jamais été en vigueur.

La visite à domicile des mummers ou des jannies au cours des douze jours de Noël est une tradition très usuelle à Terre-Neuve. Cette activité est similaire à celles des guisers dans le Nord de l'Angleterre et en Écosse, des skaklers dans les îles Shetland, des belsnickles de la tradition allemande en Nouvelle-Écosse et en Virginie, et des naluyuks au Labrador. Lorsque de petits groupes de personnes apparaissent aux maisons voisines et cherchent à entrer, il se produit un renversement du code de conduite habituel : renversement sexuel (au moyen du travesti), de la parole (les mummers parlent le plus souvent en aspirant), du rôle social (l'hôte est sur la défensive) et des normes de comportement (les visiteurs sont tapageurs et sans retenue). Au coeur de cette forme de mumming, se trouvent la tentative de l'hôte ou des hôtes à découvrir qui se cache derrière cette mascarade, après quoi les visiteurs identifiés sont dévoilés et on leur offre à boire. Cette tradition moins officielle de mumming est encore très répandue à Terre-Neuve. Des folkloristes ont étudié la tradition sur le terrain et des anthropologistes l'ont analysée.


Lecture supplémentaire

  • H. Halpert and George M. Story, eds, Christmas Mumming in Newfoundland (1969).