Munro, Neil

En 1986, victime du trac durant la pièce En attendant Godot, il met fin à ses représentations sur scène. Il joue cependant dans le rôle-titre du film Beethoven Lives Upstairs (1992) qui lui vaut une nomination pour le PRIX GÉMEAUX du meilleur acteur.

Munro, Neil

Neil Munro, comédien, metteur en scène, dramaturge (Musselburgh, Écosse, 1er janvier 1947 - London, Ontario, 13 juillet 2009). Neil Munro immigre au Canada avec ses parents à l'âge de 9 ans, et s'inscrit à l'ÉCOLE NATIONALE DE THÉÂTRE à Montréal en 1964. Il fait ses débuts professionnels sur scène en 1967 au THÉÂTRE CENTAUR à Montréal dans le cadre de la production de la pièce Awake and Sing!, mais son rôle le plus marquant est celui de Hamlet joué dans la tournée de production du CENTRE NATIONAL DES ARTS. Il joue au CITADEL THEATRE, au THEATRE CALGARY, au TARRAGON THEATRE, ainsi qu'au FESTIVAL DE STRATFORD, et devient par la suite metteur en scène pour le FESTIVAL SHAW.

En 1986, victime du trac durant la pièce En attendant Godot, il met fin à ses représentations sur scène. Il joue cependant dans le rôle-titre du film Beethoven Lives Upstairs (1992) qui lui vaut une nomination pour le PRIX GÉMEAUX du meilleur acteur. Il apparaît en outre dans les films The Jonah Look et Dancing in the Dark, ainsi que dans des séries télévisées, il prête sa voix dans des feuilletons radiophoniques de la SRC et tient un rôle captivant dans The Investigations of Quentin Nickles .

Sa première pièce, Bob's Kingdom, comédie caustique sur les dernières volontés d'un mourant, produite en 1986 par le FACTORY THEATRE, lui vaut le prix Dora de la meilleure nouvelle pièce. En 1991, il écrit et met en scène Hamlet's Room, version de l'ère médiatique de la tragédie de Shakespeare, présentée dans une chambre d'adolescent; cette déconstruction originale lui vaut le prix Dora de la mise en scène. Cette même année, il est nommé directeur résident pour le Festival Shaw à Niagara-on-the-Lake, en Ontario.

Connu pour ses minutieuses préparations, Neil Munro est aussi reconnu pour ses mises en scène incisives. Revivaliste et iconoclaste de premier ordre, on lui doit la mise en scène de la première nord-américaine de Lord of the Flies (2000), une présentation de six heures très bien accueillie de Man and Superman (2004), une adaptation contemporaine radicale de Saint Joan (1993), ainsi que la pièce déconstructiviste Misalliance (2003). De 1988 à 2002, il dirige la série de sept pièces qui fait connaître la troupe Shaw's contemporary Harley Granville Barker. Il est particulièrement connu pour sa facilité à diriger des productions américaines à grande distribution telles que Counsellor-at-Law (1992), The Front Page (1994), You Can't Take It with You (1998), The Man Who Came to Dinner (2001) et Detective Story (2002).

À titre de comédien, il a remporté deux prix ACTRA, l'un en 1986 pour Lord Byron's Pilgrimage, l'autre en 1988 pour le feuilleton radiodiffusé par la SRC The Red Fox. Sa pièce, Extreme Close Up, a été sélectionnée pour le prix Chalmers Award.

Le directeur artistique du Festival Shaw, Jackie Maxwell, a fort bien résumé les aptitudes de Munro lorsqu'il a dit : « Il avait une vision unique de la mise en scène - mariant de manière extraordinaire une préparation détaillée et des idées brillantes, parfois extravagantes, visant toujours à présenter chaque pièce sous un jour nouveau, lui donnant un nouveau souffle de vie » (traduction libre).