Murphy, Harvey

Harvey Murphy, syndicaliste (Pologne, 1900 -- Toronto, 30 avril 1977).
Harvey Murphy, syndicaliste (Pologne, 1900 -- Toronto, 30 avril 1977).


Murphy, Harvey

Harvey Murphy, syndicaliste (Pologne, 1900 -- Toronto, 30 avril 1977). Juif d'origine polonaise, Murphy (son nom d'adoption) grandit dans un milieu ouvrier en Ontario, se joint au PARTI COMMUNISTE DU CANADA dans les années 20 et devient probablement le communiste le plus influent du mouvement syndical canadien des années 40. Il joue un rôle de premier plan au sein de la Mine Workers Union of Canada (1932-1935) et prend la direction du district régional de l'Ouest de l'International Union of Mine, Mill and Smelter Workers (Mine-Mill) en 1943. Les sections locales de Sudbury et de Trail de ce syndicat sont les principaux centres de la lutte autour du « syndicalisme rouge » durant la guerre froide. Murphy s'oppose aux forces anticommunistes avec beaucoup d'originalité et d'ingéniosité. Le concert Paul Robeson qu'il organise à Peace Arch en 1952 présage dans une large mesure les manifestations culturelles radicales des années 60. Murphy ne connaît toutefois pas le même succès comme présumé « commissaire » du Parti communiste à la Fédération du travail de la Colombie-Britannique, qui l'expulse en 1948. La plupart des mineurs de Sudbury adhèrent au Syndicat des métallurgistes unis d'Amérique après l'échec de la grève de 1958, mais ceux de Trail restent fidèles à Murphy et au Mine-Mill jusqu'à la fusion des deux syndicats en 1966. On peut percevoir le rôle que tient Murphy dans ces négociations comme le début d'une réconciliation historique entre les syndicalistes radicaux et ceux du principal mouvement ouvrier du Canada. Toutefois, des questions de factions et d'idéologie font en sorte qu'on continue de laisser dans l'ombre la carrière et les contributions de Murphy. Son fils Rae Murphy est bien connu comme écrivain et commentateur politique de gauche.