Musique à St. Catharines

St. Catharines. Ville de l'Ontario, incorporée en 1876, située sur la rive sud du lac Ontario. Connue familièrement sous le nom de « la ville-jardin », elle est érigée le long du plus ancien des quatre canaux de Welland. Le canal actuel borde la frontière orientale de la ville.
St. Catharines. Ville de l'Ontario, incorporée en 1876, située sur la rive sud du lac Ontario. Connue familièrement sous le nom de « la ville-jardin », elle est érigée le long du plus ancien des quatre canaux de Welland. Le canal actuel borde la frontière orientale de la ville.


Musique à St. Catharines

St. Catharines. Ville de l'Ontario, incorporée en 1876, située sur la rive sud du lac Ontario. Connue familièrement sous le nom de « la ville-jardin », elle est érigée le long du plus ancien des quatre canaux de Welland. Le canal actuel borde la frontière orientale de la ville.

Les premiers événements musicaux à St. Catharines dont on ait retrouvé trace ont lieu dans une pièce située à l'étage de l'hôtel de ville (le County Building) construit en 1848. Fowler's Hall (1864), une salle de 500 places, fut aussi largement utilisée, et Runchey's Hall dans la localité voisine de Port Dalhousie (plus tard rattachée à Saint Catharines) sont aussi beaucoup utilisées. La Grand Opera House (1200 places), inaugurée en 1877, possède deux ans plus tard un orchestre mis sur pied par John H. Hyde. Cette maison d'opéra présente des concerts, des comédies musicales (par exemple H.M.S. Pinafore), du vaudeville (notamment la Marks Brothers Co.) et des pièces de théâtre jusqu'en 1926.

James Sugden, organiste à l'église anglicane Saint George's pendant de nombreuses années (après 1860) et Angelo M. Read, organiste originaire de la ville et professeur au Bishop Ridley College (plus tard le Ridley College)), sont des pionniers de la vie musicale à St. Catharines. Lui succèdent au poste de directeur musical au collège : William T. Thompson (1900-1912), A.C. Gore-Sellon (1913-1918) et, de 1923 à 1964, Sydney George Bett (Grimsby, Angl., 1896 - Saint Catharines, 1964; D.Mus., Toronto, 1933). Bett a pour successeurs Peter Partridge (1964-1969), Peter Orme (1969-1971), John Butler (1971-1972), Michael Tansley (1972-1980 et 1990-1999), George Dunkley (1980-1987), Tom Mitchell (1987-1988) et Barry Devereux (1988-1990) et Paul Maynard depuis 2000. Le compositeur Eric Dowling est organiste et maître de chapelle de 1928 à 1942 à l'église unie Saint Paul's (à la suite de Charles Peaker) puis de 1942 à 1980 à l'église anglicane Saint George's. Il est président du Collège royal canadien des organistes (CRCO) de 1947 à 1949.

La Lincoln County Music Association, qui crée en 1933 le Lincoln County Music Festival (plus tard le Garden City Kiwanis Music Festival), est fondée en 1922. La Saint Catharines Community Concerts Association est établie en 1930 et présente une série régulière de concerts jusqu'en 1999. La première harmonie de la région, la Thorold Reed Band (1851), se produit toujours.

Le St. Catharines Philharmonic fait son apparition en 1857, la Saint Catharines Brass Band en 1860 et une chorale, en 1864. La Lincoln and Welland Regimental Band (1863) présente toujours une série de concerts au Montebello Park du centre-ville, site de divers événements musicaux pendant l'été. La Clan MacFarlane Pipe Band (1953) gagne régulièrement des concours au Canada et aux États-Unis jusqu'à sa dissolution en 1993. La Braemar Pipe Band de St. Catharines, fondée dans les années 1970, est le plus grand corps de cornemuses de la région du Niagara.

La Niagara Symphony Association (fondée à St. Catharines en 1948 sous le nom du St. Catharines Civic Orchestra) nomme James Fusco compositeur en résidence en 1981, poste qu'il conserve jusqu'en 1993. Parmi ses directeurs musicaux figurent Leonard Atherton, Uri Mayer, Ermanno Florio et Michael Reason. En 1999, l'orchestre nomme Daniel Swift au poste de directeur musical, qu'il occupe toujours. Outre une série régulière de concerts d'œuvres de maîtres et de musique populaire pendant la saison commençant à l'automne et se terminant au printemps, l'orchestre offre aux enfants de quatre à quatorze ans un camp estival de musique tenu sur le campus du Ridley College.

Le Niagara Symphony Chorus (plus tard Chorus Niagara) est formé en 1963 comme une partie de la St. Catharines Symphony Association (plus tard Niagara Symphony Association). À l'origine, il est dirigé par les chefs de l'orchestre symphonique. Ian Grundy est son premier chef de chœur. Robert Cooper est nommé chef de chœur et directeur artistique en 1989, postes qu'il occupe toujours. Sous sa direction, le chœur devient une institution indépendante en 1997. Les St. Catharines (plus tard Niagara) Madrigal Singers, ensemble fondé en 1973 par le chef Leonard Atherton, met fin à ses activités en 1980. La Johann Sebastian Bach Society of St.Catharines, choeur d'environ 25 voix, présente régulièrement des concerts de 1979 à 1984 sous la direction de Tom McGary, en plus de parrainer des récitals d'orgue.

Le Rodman Hall Arts Centre, ouvert en 1960, comporte une salle de récital pour la musique de chambre. Elektra Concerts, société fondée en 1982 par Ronald Tremain et Fusco, y présente de la musique contemporaine jusqu'en 1989 et encourage les compositeurs de la région du Niagara. Rodman Hall inaugura en 1989 sa propre série de concerts de musique classique et de jazz. L'Université Brock acquiert le Rodman Hall en 2003. Les concerts mettent en vedette The Gallery Players of Niagara (1994) sous la directrice musicale Margaret Gay et le Niagara Vocal Ensemble (un chœur adulte de musique de chambre constitué de femmes) sous la direction de Harris Loewen (professeur associé en musique, Brock).

L'Université Brock, où une faculté de musique est établie en 1970 sous Tremain, offre une série annuelle de concerts dans deux théâtres jusqu'en 1998. En 1999, la Niagara Symphony Association est nommée orchestre résident avec une saison complète de concerts. Le département de musique de l'Université Brock offre une série régulière le mardi à midi, présentant des membres de la faculté et des étudiants. L'ensemble de vents de l'université, son chœur de femmes, son chœur de musique de chambre et sa série chorale donnent aussi des concerts.

De 1982 à la fin des années 1990, la Brock University Philosophical Society présente une série de récitals annuelle dont les invités sont, entre autres, les pianistes Janusz Stechley et Anton Kuerti et la violoncelliste Ofra Harnoy; cette initiative vise à recueillir des fonds destinés à une bourse d'études pour les étudiants en philosophie. La principale bibliothèque municipale et l'église anglicane Saint Thomas', rénovée en 1989 accueillent également des concerts.

Le Niagara Youth Orchestra est fondé par Paul van Dongen en 1965 pour assurer une relève à la St. Catharines Symphony Association (Niagara Symphony Association). Il devient par la suite une organisation indépendante avec le chef d'orchestre Tak-Ng Lai (1972-1992). Stan Kopac lui succède en tant que directeur musical, suivi de Michael Newnham en 2000. L'orchestre de jeunes se produit souvent à l'étranger. En 1998, une tournée de trois semaines l'entraîne en Hollande, en Allemagne, en Belgique et en France. En 1994, des concerts ont lieu en France, en Suisse et en Italie. En 2002, il se produit dans l'Ouest canadien et, en 2005, il fait une tournée en Nouvelle-Écosse, donnant des concerts à Halifax, à Fort Louisbourg, à Antigonish et participe à la série de concerts à la rivière Indian à l'Île-du-Prince-Édouard. Le Junior Niagara Youth Orchestra est dirigé par Laura Thomas, qui est aussi chef d'orchestre associée de la Niagara Symphony Association.

La société Concordia Chamber Concerts (1984), créée par Roger Humann, présente des concerts dans la chapelle du Concordia Lutheran Theological Seminary. Le Niagara Chamber Choir (45 voix), formé en 1988 par Tom Mitchell, se produit dans toute la région du Niagara, dans l'État de New York et à Toronto. Les Chapel Singers (1976), créés par Henry Goerzen, alors directeur musical de la commission scolaire du comté de Lincoln, donnent régulièrement des concerts à Saint Catharines et dans la région du Niagara. Goerzen occupe le poste de chef de chœur durant 22 ans et est remplacé par Joyce Rempel.

Les musiciens de renom nés ou éduqués à St. Catharines incluent la pianiste Anahid Alexanian, le violoneux Abbie Andrews (St. Catharines, 1920 - 1991; compositeur du populaire Lord Alexander's Reel et leader des Canadian Ranch Boys, un groupe country bien connu dans la région du Niagara dans les années 1940 et 1950), l'organiste et professeur Robert Hunter Bell, la chanteuse d'opéra Laura de Turczynowicz (née Blackwell, St. Catharines, v. 1877 - Californie, v. 1953; chanteuse d'opéra en Europe et aux États-Unis; metteure en scène d'opéra à San Diego (Cal.), et Victoria (C.-B.), dans les années 1920; et directrice de la Conservatory Opera Company fondée au Toronto Conservatory of Music, aujourd'hui Conservatoire royal de musique en 1928), le pianiste et chef d'orchestre Billy Bissett, Clayton Hare, le violoncelliste David Hetherington, James Hiscott, Gene Lees, la soprano Kathryn Newman (Canadian Opera Company, 1960-1971), Walter Ostanek, les trompettistes Joseph Umbrico (Orchestre symphonique de Toronto), Kenny Wheeler et Stuart Laughton (membre de l'orchestre de La Scala Opera, de l'orchestre de la Canadian Opera Company, de la Toronto Philharmonic Society, du Laughton-Humphreys Duo et, depuis 2003, du Canadian Brass dont il est le fondateur), la soprano Connie Novis (chanteuse d'opéra en Angleterre et membre du Garrick Street Collegium) et le batteur de Rush, Neil Peart. Le groupe des Maritimes, The Trews, considère aujourd'hui Saint Catharines comme son foyer.

C'est à Saint Catharines qu'a lieu la réunion au cours de laquelle est fondée la Fédération des orchestres symphoniques de l'Ontario, et qu'est situé jusqu'en 1986 le Centre de documentation de l'Association canadienne des éducateurs de musique, dont Wallace Laughton est le directeur jusqu'à sa retraite.