Musique espagnole au Canada

Espagne. L'immigration espagnole au Canada fut plutôt modérée jusqu'en 1950, si on la compare avec celle de la plupart des autres grandes nations européennes.

L'immigration espagnole au Canada fut plutôt modérée jusqu'en 1950, si on la compare avec celle de la plupart des autres grandes nations européennes. Il y avait cependant en 1986 environ 57 000 Canadiens d'origine espagnole concentrés dans des villes du Québec, de l'Ontario et de la Colombie-Britannique.

La grande musique de l'Église d'Espagne au Moyen Âge et à la Renaissance est rarement exécutée au Canada. La Chorale Bach de Montréal a toutefois interprété et enregistré de la musique de la Renaissance et une messe de Victoria, et l'ensemble Anonymus de Québec a présenté au Canada et en tournée des recréations d'oeuvres comme El Llibre Vermell, manuscrit ancien conservé au monastère de Montserrat. L'opéra ainsi que la musique instrumentale du XVIIIe siècle espagnol demeurent à peu près inconnus. Du répertoire du XIXe siècle, on entend à l'occasion une oeuvre d'Arriaga (le Quatuor à cordes Orford a joué son Quatuor no 3 et le Toronto Philharmonic Orchestra a présenté sa Symphonie en ré), mais rien d'Eslava ou de Pedrell. Les compositeurs les plus souvent exécutés sont les « nationalistes » - Albéniz, de Falla et Granados et, à un degré moindre, Turina et Rodrigo - qui vécurent au tournant du XXe siècle. Ceux-là mêmes sont représentés par un nombre d'oeuvres relativement restreint - notamment El Amor Brujo et Le Tricorne de Falla dans les programmes symphoniques et ses Sept Chansons populaires en récital, ainsi que Goyescas de Granados et Iberia d'Albéniz qui sont au répertoire de plusieurs pianistes. Il arrive que soient interprétées des oeuvres de compositeurs espagnols d'une époque plus récente (Mompou, Montsalvatge, Nin), mais celles des frères Rodolfo et Ernesto Halffter, par exemple, et d'Esplá demeurent largement inconnues. Parmi les compositeurs contemporains, il faut aussi citer, outre Luis de Pablo, Cristobal Halffter et Tomás Marco. Par contre, la musique espagnole présentée par les guitaristes classiques ou flamencos s'est avérée très populaire auprès des Canadiens.

La musique et la danse classique et folklorique espagnoles ont été sauvegardées au Canada par plusieurs ensembles d'amateurs tels que le Club Hispano à Toronto. Le flamenco, musique de danse des gitans d'Espagne, a été interprété au Canada par des Canadiens d'origine espagnole (par exemple Juan Garcia) et d'autres guitaristes, dont Lenny Breau, Michael Laucke, John Perrone, David Phillips (l'accompagnateur de la troupe de danse espagnole de Paula Moreno), Juan (John) Thomas et le duo Harry et David Owen. De nombreux guitaristes classiques canadiens ont aussi incorporé le flamenco à leur répertoire. Les Canadiens Harry et David Owen, Ian Ayre McConkey et Juan Thomas étudièrent la guitare en Espagne; Eli Kassner, Perrone, Thomas et plusieurs autres ont enseigné la musique de guitare espagnole (voir aussi Guitare). Les plus grands guitaristes classiques et flamencos d'Espagne, notamment Carlos Montoya, Andrés Segovia et Narciso Yepes, se sont fréquemment produits dans les villes canadiennes où ils ont donné des concerts et parfois des cours de perfectionnement.

Emma Albani chanta au Gran Teatro del Liceo à Barcelone pendant la saison 1884-85. D'autres Canadiens chantèrent dans ce théâtre, dont André Turp en 1961-62 (qui reçut la Medalla de Oro en 1963 pour son interprétation de Werther); France Dion en 1964, Joseph Rouleau en 1963-64, Louis Quilico en 1966-67 et Nicole Lorange en 1976. Lorange fit aussi des enregistrements avec le ténor Jaime Aragall. Irving Guttman fut metteur en scène invité en Espagne en 1969, 1971 et 1973. Heinz Unger fut populaire comme chef invité d'orchestres espagnols dont celui de Valence. Franz-Paul Decker a été nommé dir. artistique de l'Orchestre de Barcelone en 1986, dont certains instrumentistes canadiens ont fait partie, notamment Alain Trudel. La pianiste Sheila Henig, le Quatuor Orford et Gaston Germain ont effectué des tournées en Espagne. L'OSM dirigé par Charles Dutoit s'est produit en Espagne en 1987, et les Violons du Roy en 1990. L'ouvrage de Jean-Paul Despins Le Cerveau et la musique (Paris 1986) a été traduit en espagnol et publié à Barcelone en 1989 sous le titre La Musica y el cerebro.

Au nombre des musiciens espagnols qui vivent ou ont vécu au Canada, mentionnons le comte de Premio-Real, compositeur amateur et consul général d'Espagne au Canada; le compositeur et chef d'orchestre Henri Miro; le pianiste José Iturbi, qui dirigea l'Orchestre philharmonique de Calgary en 1968-69; le violoniste Victor Martin (né en France de parents espagnols), chef des Chamber Players de Toronto de 1968 à 1977; le compositeur José Evangelista; le compositeur Luis de Pablo (Bilbao, 28 janvier 1930), qui devint professeur à l'Université d'Ottawa en 1974 et à l'Université de Montréal en 1976; et Rafael Frühbeck de Burgos, dir. artistique de l'OSM en 1975-76.

Le violoncelliste Pablo Casals s'est produit fréquemment au Canada. Il fut l'artiste invité du Choeur Mendelssohn de Toronto au Massey Hall (1er et 2 février 1915). Son élève Gaspar Cassadó joua pour le Ladies' Morning Musical Club de Montréal en 1937. Victoria de Los Angeles chanta à Toronto en 1953, 1958 et 1972, et Teresa Berganza en 1964. La pianiste Alicia de Larrocha joua avec le TS à Toronto, New York et Washington en 1977 et s'est produite souvent au Canada, notamment avec l'OSM. D'autres artistes espagnols firent des tournées au Canada pour les JMC : le guitariste Alberto Ponce (1963-64), la guitariste Renata Tarragó (1966-67, 1967-68), le soprano Monserrat Alavedra (1968-69), le soprano María Muro (1973-74) et le Quatuor Tarragó (1975-76, 1976-77). Le Choeur d'enfants de Montserrat a participé au Festival choral international 1989 à Toronto.

L'immigration pendant les années 1960 de juifs séphardites du Proche-Orient introduisit au Canada un répertoire d'anciennes romances et chansons espagnoles. Judith R. Cohen a étudié et interprété cette musique, et elle a signé des articles sur le sujet.