Musique serbe au Canada

Serbie. L'immigration au Canada d'habitants de cette partie occidentale de la Yougoslavie moderne commença de façon significative après la Deuxième Guerre mondiale. Vers 1986, quelque 12 970 Canadiens serbes vivaient et travaillaient dans les régions industrielles du sud de l'Ontario.

L'immigration au Canada d'habitants de cette partie occidentale de la Yougoslavie moderne commença de façon significative après la Deuxième Guerre mondiale. Vers 1986, quelque 12 970 Canadiens serbes vivaient et travaillaient dans les régions industrielles du sud de l'Ontario. D'autres s'établirent à Ottawa, Montréal et Vancouver. L'industrie, les mines, l'immeuble et l'hôtellerie ont mobilisé un grand nombre de ces travailleurs.

Au début des années 1970, la musique était à l'honneur chez les Canadiens serbes, principalement lors de mariages, de danses et pique-niques parrainés par les églises, et de réunions de jeunes et d'organisations politiques. Des ensembles comprenant un accordéon ou deux, une guitare électrique et une batterie jouaient une diversité de rondes (« kolo »), spécialement les « sest », « zikino », « cacak » et « malo », ainsi que des chansons populaires en serbe et en anglais. Une dizaine de ces ensembles furent actifs au Canada; deux ou trois autres, n'utilisant que des instruments acoustiques dont la tamboura (luth à cordes pincées et à long manche), divertirent la génération d'immigrants antérieure à la Deuxième Guerre mondiale. Dans les années 1970, une dizaine d'ensembles de danses folkloriques (avec des orchestres semblables) et quatre choeurs desservaient les jeunes de la communauté serbe et échangeaient des visites avec des ensembles similaires des É.-U. Un des groupes, Hajduk Veljko de Toronto, fut désigné le meilleur groupe serbe de l'Amérique du Nord en 1975 par la Serbian Radio Hour de Detroit, Mich., et par la station radiophonique CHIN à Toronto.

De nombreuses chansons traditionnelles, telles que les « becarac » et « svatovac », continuent d'être interprétées aux mariages, et les immigrants du Monténégro exécutent parfois des chansons à danser aux mariages. Les archives du Musée canadien des civilisations conservent des chansons folkloriques serbes recueillies au Canada.