École nationale de théâtre du Canada

Près de dix ans avant l'ouverture de l'É.N.T., en 1951, la Commission royale d'enquête sur l'avancement des arts déplore qu'il « n'existe pas, au Canada, d'institution où l'on puisse poursuivre des études supérieures en art dramatique ».


École nationale de théâtre du Canada

 École nationale de théâtre du Canada (É.N.T.). Institution privée fondée et établie à Montréal en 1960, l'École nationale de théâtre du Canada offre une formation professionnelle dans toutes les disciplines du théâtre, en français et en anglais. L'interprétation, l'écriture dramatique, la mise en scène, la scénographie et la production y sont enseignées par des artistes et des praticiens chevronnés, toujours actifs dans le métier. Triés sur le volet, les étudiants y sont encadrés, entourés, chouchoutés, et peuvent toucher à tous les aspects du théâtre, de la tradition à la création. L'É.N.T., institution phare de la formation théâtrale au pays, jouit depuis des décennies d'une solide réputation.

Près de dix ans avant l'ouverture de l'É.N.T., en 1951, la Commission royale d'enquête sur l'avancement des arts déplore qu'il « n'existe pas, au Canada, d'institution où l'on puisse poursuivre des études supérieures en art dramatique ». Jusque là, la formation théâtrale est le fait de pédagogues lors d'ateliers et de cours privés, et de troupes-écoles où on apprend son métier « sur le tas ». En 1952 est fondée l'École d'art dramatique du Théâtre du Nouveau Monde, première école de théâtre professionnelle digne de ce nom, mais ce n'est qu'à la fin des années 50 que naît à Toronto le projet d'une « école nationale de théâtre », bilingue, qui serait située dans la Ville Reine. C'est pourtant à Montréal, au 1191, rue de la Montagne, qu'a été inaugurée l'É.N.T. le 2 novembre 1960.

Les 16 membres du comité pilote formé en 1959 par le Centre du théâtre canadien sont considérés comme les fondateurs de l'É.N.T. : David Gardner (président), le colonel Yves Bourassa, Donald Davis, Jean GASCON, Gratien GÉLINAS, Michael LANGHAM, Pauline McGibbon, Mavor MOORE, David Ongley, Tom PATTERSON, Jean Pelletier, Jean-Louis ROUX, Roy Stewart, Powys Thomas, Vincent Tovell, Herbert WHITTAKER, ainsi que Michel Saint-Denis, conseiller. De 1961 à 1965, l'École, qui accueille plus d'élèves anglophones que de francophones, organise des sessions d'été à Stratford, Ontario. En 1964 naît la Troupe des Jeunes Comédiens de l'É.N.T., qui fait des tournées au Canada jusqu'en 1966, avant d'être prise en charge par le THÉÂTRE DU NOUVEAU MONDE. Créé en 1961, le programme de Production sera scindé en deux, Décoration et Technique, en 1969; une formation en mise en scène, offerte avant 1965, refera surface, de façon intermittente, dans les années 1980, 1990, 2000.

Les huit finissants de la section Interprétation française de 1968, contestant la direction et son refus de la création québécoise, démissionnent en bloc avant la fin de l'année scolaire. Parmi eux, Paule Baillargeon, Pierre Curzi, Claude Laroche et Gilbert Sicotte seront cofondateurs, avec d'autres, du Grand Cirque Ordinaire. L'É.N.T. réintégrera officiellement les démissionnaires au sein de la communauté de ses anciens en 1998, reconnaissant du coup leur rôle positif dans l'évolution de l'institution. Les années 1970 voient l'entrée en scène des auteurs québécois, dont plusieurs textes, commandés par l'École, y seront créés avant d'être montés dans les théâtres professionnels. Le programme d'Écriture dramatique voit le jour en 1975. En 1970, l'É.N.T. s'installe au 5030, rue Saint-Denis, où elle a toujours pignon sur rue. Elle se porte acquéreur, en 1978, du Monument-National, classé bien culturel par le ministère des Affaires culturelles du Québec deux ans plus tôt; d'importants travaux de restauration y sont entrepris en 1991.

Au fil de nombreuses campagnes de financement et d'anniversaires soulignés avec éclat, l'École nationale de théâtre a su se maintenir et augmenter son rayonnement national et international. Les exercices publics de ses élèves, ses journées Portes ouvertes, ses publications et ses partenariats, sa remise annuelle du prix Gascon-Thomas depuis 1990 figurent parmi les atouts qui en font un haut lieu de la formation et de la création théâtrale. Plus de 1500 professionnels du théâtre et des arts de la scène y ont été formés à ce jour, dont plusieurs font de remarquables carrières sur les scènes nationales et internationales. Jean GASCON, Jean-Pierre RONFARD, André Pagé, Michelle ROSSIGNOL, Jean-Louis Roux, Monique MERCURE, André BRASSARD, Gilles Renaud et Denise Guilbault sont parmi les artistes qui y ont assumé des postes de direction au fil des ans.