Neil Percival Young

Neil Percival Young, chanteur rock, auteur-compositeur et guitariste (Toronto, 12 nov. 1945), fils du journaliste Scott YOUNG.

Neil Percival Young

Neil Percival Young, chanteur rock, auteur-compositeur et guitariste (Toronto, 12 nov. 1945), fils du journaliste Scott YOUNG. Après ses débuts avec des groupes rock de Winnipeg et de Toronto (The Squires, Mynah Birds), Neil Young devient membre fondateur (1966-1968) du groupe folk rock Buffalo Springfield à Los Angeles. Par la suite, il fait carrière comme soliste tout en demeurant associé, de façon informelle, à David Crosby, Stephen Stills et Graham Nash avec lesquels il donne des concerts et fait des enregistrements qui ont du succès (1969-1974, 1988, 1999).

Les chansons qui l'ont fait connaître sont, entre autres : « Heart of Gold », « Helpless », « Tell Me Why », « Only Love Can Break Your Heart », « Southern Man », « Cinnamon Girl » et « Rockin' in the Free World ». Se méfiant des grands succès commerciaux, Neil Young veille toujours à ce que ses albums à succès, comme Harvest (1972) et Rust Never Sleeps (1979), soient suivis d'enregistrements qui lui posent un plus grand défi, ce qui lui permet de maintenir sa crédibilité artistique pendant toute sa carrière.

Après avoir laissé sa créativité en jachère pour quelque temps, Neil Young lance une série d'albums acclamés par la critique, à commencer par Freedom (1989) et incluant Ragged Glory (1990), Harvest Moon (1992) et Sleeps With Angels (1994). Vers le milieu des années 1990, une tournée et un album avec le groupe rock alternatif de Seattle Pearl Jam, confirment que Neil Young peut encore rejoindre un jeune auditoire avec ses improvisations brutes de guitare rock. Il est intronisé au Temple de la renommée du Rock and Roll en 1995.

Il continue d'enregistrer et de faire des tournées. En 2000, il sort un album enregistré en direct intitulé Road Rock. En 2001, le titre « Let's Roll » devient un tube aux États-Unis. Cette chanson de triste renom, puisqu'elle rend hommage aux passagers qui, le 11 septembre 2001, ont combattu les pirates de l'air à bord du vol 93 de United Airlines, sera la pièce maîtresse de l'album Are You Passionate? (2002). Suit, un an plus tard, l'album concept Greendale qui déplore la perte d'identité dans les petites villes d'Amérique. Cet album se mérite une évaluation quatre étoiles dans Rolling Stone et une excellente critique dans le New York Times où le romancier Madison Smartt Bell écrit : « M. Young a toujours été remarquable pour sa souplesse créative et, cette fois, il a vraiment innové en faisant de cette combinaison de textes et de musique un roman qui est curieusement subtil et qui satisfait par sa complétude ». Neil Young interprète des chansons revisitées de l'album dans le cadre d'une tournée de concerts pendant l'été 2003, avant la première d'un film du même nom au Festival international du film de Toronto cette même année; film sans prétention (filmé avec une caméra à l'épaule Super 8) qu'il réalise sous son nom de plume, Bernard Shakey.

Un peu avant un retour très attendu aux PRIX JUNO à Winnipeg en 2005, Neil Young doit subir une intervention chirurgicale à New York pour un anévrisme au cerveau. Il écrit sans arrêt pendant sa convalescence et produit, l'automne de la même année, Prairie Wind, généralement considéré comme le troisième élément d'une trilogie de classiques acoustiques au style direct et simple en apparence, dont le premier, Harvest est suivi de Harvest Moon. Il engage aussi le réalisateur Jonathan Demme (Stop Making Sense de Talking Heads) pour tourner Heart of Gold; le concert est filmé en 2005 au Grand Ole Opry' Ryman Auditorium de Nashville.

Il lance son album Living With War en 2006, une condamnation virulente des machinations qui ont mené à la guerre en Irak et dont le Président des États-Unis de l'époque, George W. Bush, fait principalement l'objet. Sur cet album, la chanson « Let's Impeach the President » illustre parfaitement sa vision du conflit. À l'été 2006, David Crosby, Stephen Stills, Graham Nash et Neil Young interprètent l'album en entier lors de leurs concerts présentés dans le cadre de la tournée Freedom of Speech. Le film documentaire réalisé par Neil Young, CSNY: Déjà Vu, présenté à la première du festival du film Sundance de 2008, révèle l'ambivalence et la force des émotions que ressentent les membres du groupe pendant la tournée. L'album studio Chrome Dreams II, selon toute vraisemblance un album inédit des années 1970, revisité, est lancé en 2007.

Neil Young passe beaucoup de temps à ratisser l'ensemble de ses enregistrements musicaux depuis quelques années. En 2006, il lance l'anthologie Archives avec Live at the Fillmore East, un enregistrement en direct du concert qu'il donne avec le groupe Crazy Horse en 1970. Il lance ensuite l'album solo Live at Massey Hall 1971, un spectacle mémorable présenté à Toronto et au cours duquel il interprète les pièces devant sortir sur son album légendaire After the Gold Rush.

En 2010, Young lancait Le Noise, album solo produit par Daniel LANOIS, qui avait déjà produit pour U2, Bob Dylan et autres vedettes rock. La chanson "Angel's World" tirée de cet album, a été récompensée en méritant un Grammy "Meilleure chanson rock" lors de la remise des prix Grammy en 2011. À la cérémonie des prix Juno de 2011, l'album a mérité à Neil Young le prix Juno de l'Artiste de l'année; on lui a aussi décerné par la même occasion le prix Allan Waters Humanitarian Award, en reconnaissance pour son implication dans des causes humanitaires et ce, tout au long de sa carrière.

En 2012 fut lancé l'album double Psychedelic Pill, son premier enregistrement depuis une décennie, de musique originale avec l'ensemble Crazy Horse.


Music of
Neil Percival Young

Lecture supplémentaire

  • Young, Neil, Waging Heavy Peace (2012); David Downing, A Dreamer of Pictures (1994); Scott Young, Neil and Me (1984; rev 1997); Jimmy McDonough, Shakey (2003).