Nicholas Campbell

 Campbell fait des apparitions dans les premiers films de David CRONENBERG- Fast Company (1979), The Brood (1979; v.f. La Clinique de la terreur) et The Dead Zone (1983; v.f. La zone neutre) - ainsi que dans plusieurs films ayant bénéficié d'un abri fiscal tels que Dirty Tricks (1981; v.f.


Nicholas Campbell

  Nicholas Campbell, acteur, réalisateur (Toronto, 24 mars 1952). Nicholas Campbell grandit à Montréal et fréquente l'Université Queen's à Kingston, où il étudie l'anglais et le théâtre. Pendant cinq ans, il poursuit ses études en Angleterre au London Drama Studio et à la Royal Academy of Dramatic Arts. Il fait des tournées avec la York Theatre Royal Repertory Company et entreprend sa carrière au cinéma en jouant de petits rôles dans des films tels que The Omen (1975; v.f. La malédiction), A Bridge Too Far (1976; v.f. Un pont trop loin), The Eagle Has Landed (1977; v.f. L'Aigle s'est envolé), The Spy Who Loved Me (1977; v.f. L'Espion qui m'aimait) et la production de la BBC-TV Come Back Little Sheba (1977), dans laquelle il partage la vedette avec Laurence Olivier et Joanne Woodward.

 Campbell fait des apparitions dans les premiers films de David CRONENBERG- Fast Company (1979), The Brood (1979; v.f. La Clinique de la terreur) et The Dead Zone (1983; v.f. La zone neutre) - ainsi que dans plusieurs films ayant bénéficié d'un abri fiscal tels que Dirty Tricks (1981; v.f. Accroche-toi, j'arrive), The Amateur (1981; v.f. L'homme de Prague) et Baker County, U.S.A. (1982; v.f. Le village de la mort). Il est en nomination pour le PRIX GÉNIE du meilleur acteur de soutien en 1982 pour The Amateur (v.f. L'homme de Prague) et en 1983 pour Killing 'em Softly, aussi appelé The Man in 5A. D'autres rôles de soutien lui sont offerts dans Bordertown Café (1991), Naked Lunch (1992; v.f. Le festin nu) de Cronenberg, Shadow of the Wolf (1993; v.f. Agaguk) avec Donald SUTHERLAND, Lou Diamond Phillips et Toshiro Mifune, We All Fall Down (2000), et le rôle du père dans le film populaire d'Allan Moyle New Waterford Girl (2000; v.f. La fille de New Waterford) qui lui vaut une nouvelle nomination pour le prix Génie du meilleur acteur de soutien.

Ses meilleurs rôles, Campbell les obtient à la télévision, où ses allures farouches lui permettent de décrocher le rôle principal dans la série The Insiders (1985), celui d'un reporteur de magazine génial. Après cette expérience, il est constamment présent au petit écran. Mentionnons, parmi ses autres rôles remarqués, celui de Bobby Kennedy dans Hoover vs. The Kennedys: The Second Civil War (1987), pour lequel il est mis en nomination pour un prix Gémeaux dans la catégorie Meilleur acteur dans une série dramatique, les séries canadiennes Diamonds (1987-1989) et Street Legal (1993), The Diary of Evelyn Lau (1993), Butterbox Babies (1995; v.f. Les nourrissons de la misère), Mother Trucker: The Diana Kilmury Story (1997), Major Crime (1997; pour lequel il remporte un PRIX GÉMAUX dans la catégorie Meilleur acteur invité dans une série dramatique), The Sleep Room (1998; v.f. Le pavillon de l'oubli) d'Anne WHEELER, Blue Murder (2001; v.f. En quête de preuves), qui lui vaut un Prix Gémeaux dans la catégorie Meilleur acteur invité dans une série dramatique, 100 Days in the Jungle (2002), Human Cargo (2004), qui lui vaut une nomination pour un Prix Gémeaux, et Prairie Giant: The Tommy Douglas Story (2006).

Après presque 25 ans passés dans le milieu, Campbell réalise une grande percée en 1998 avec le lancement de Da Vinci's Inquest (1998-2005; v.f. Coroner Da Vinci). Son rôle dans le coroner en croisade Dominic Da Vinci (inspiré en partie de Wojeck, la dramatique des années 1960 ayant un thème semblable) lui vaut l'appréciation des critiques, la reconnaissance nationale et cinq nominations pour un prix Génie, qu'il remporte en 2001 dans la catégorie Meilleure performance d'un acteur dans un rôle principal continu dans une série dramatique. Campbell réalise également plusieurs épisodes de la dramatique policière très populaire. Une suite à Da Vinci's Inquest, Da Vinci's City Hall (v.f. Le maire Da Vinci) est lancée en 2005, mais la SRC laisse tomber le projet avant que la première saison soit terminée. En 2008, il est vedette dans une suite cinématographique à ces deux productions, The Quality of Life.

Campbell réalise deux fois pour le grand écran : Stepping Razor: Red X, un documentaire fascinant sur le décès de l'étoile du reggae Peter Tosh (1992; v.f. La vie et la mort de Peter Tosh) et le film Boozecan (1994), qui se déroule à Toronto. Pour la télévision, il réalise aussi des épisodes de Tom Stone et d'Intelligence.

Nicholas Campbell joue dans le rôle de Sporty Lewis dans le long métrage Cinderella Man (2005 ; v.f. De l'ombre à la lumière) avec Russell Crowe. Il gagne le prix Gémeaux du meilleur acteur pour son portrait du cowboy Shorty McAdoo dans la minisérie The Englishman's Boy (2008), et apparaît dans des épisodes de The Border (2008; The Border : haute surveillance), Flashpoint (2008), Murdoch Mysteries (2009 ; v.f. Les Enquêtes de Murdoch), ZOS: Zone of Separation (2009), Republic of Doyle (2010-), Haven (2010-) et Heartland (2010).

En 2008, il revient à la scène dans la production du Company Theatre de Toronto (TCT), Festen, où il a un rôle comique de soutien aux côtés d'Eric PETERSON et en 2010, il est en tête d'affiche de Through the Leaves, produit par le TCT, où il interprète le rôle d'un amant verbalement violent.