Nordheimer, Abraham

Abraham Nordheimer. Marchand de musique, éditeur, professeur (Memmelsdorf, Bavière, 24 février 1816 - Hambourg, 18 janvier 1862, lors d'une visite en Allemagne). En 1839, Abraham et Samuel rejoignirent à New York leur frère aîné Isaac, un orientaliste érudit.

Nordheimer, Abraham

Abraham Nordheimer. Marchand de musique, éditeur, professeur (Memmelsdorf, Bavière, 24 février 1816 - Hambourg, 18 janvier 1862, lors d'une visite en Allemagne). En 1839, Abraham et Samuel rejoignirent à New York leur frère aîné Isaac, un orientaliste érudit. Plusieurs témoignages du XXe siècle rapportent qu'un officier canadien de passage à New York persuada Abraham de venir à Kingston, Haut-Canada (auj. Ontario), comme prof. de musique dans la famille de sir Charles Bagot, gouverneur général de l'Amérique du Nord britannique (1841-43). Le seul fait irréfutable est que Nordheimer était un nouveau venu à Kingston en juillet 1842, et qu'il s'annonça alors comme prof. de piano, de chant et de violon. Peu après, il ouvrit un magasin de musique. En 1844, on pouvait obtenir à son magasin des billets pour les concerts de la Kingston Harmonic Society - fragment de preuve appuyant une autre affirmation voulant qu'il ait fondé une société musicale. Il s'établit à Toronto au printemps de 1844 et, avec son frère Samuel, ouvrit le commerce de musique et d'édition A. & S. Nordheimer. Abraham fut membre du comité de la Toronto Philharmonic Society à la fin des années 1840 et fut second violon de cet orchestre. Homme d'affaires prospère, il fut aussi très actif dans les milieux musicaux et oeuvra au sein de la congrégation hébraïque de Toronto. À titre de principal associé d'A. & S. Nordheimer, c'est à lui que revient le mérite d'avoir fondé la première entreprise spécialisée en musique au Canada.

Voir aussi Albert Nordheimer, son fils.


Lecture supplémentaire

  • DCB, vol 9