Fulmar boréal

À l'origine, confiné aux régions arctiques, le Fulmar boréal a commencé, vers 1820, à étendre son aire plus au sud dans l'Est de l'Atlantique, profitant probablement des restes de poissons provenant des pêches commerciales en haute mer pour se nourrir.

Fulmar boréal

Fulmar boréal

Le Fulmar boréal (Fulmarus glacialis) appartient à la famille des Procellariidés qui constitue un ensemble de l'ordre des Procellariiformes dans lequel on trouve aussi les albatros. Le fulmar est un oiseau marin de taille moyenne (environ 50 cm de longueur), au bec robuste orné de narines tubulaires bien visibles. On remarque différentes formes de coloration allant du foncé au pâle chez cette espèce. Les fulmars qui vivent dans les régions chaudes de l'Atlantique sont généralement blancs avec les ailes grises, tandis que ceux qui vivent dans les régions froides sont entièrement bruns. On remarque l'inverse dans le Pacifique, où prédominent toutefois les fulmars appartenant à une sous-espèce au plumage foncé.

Répartition

À l'origine, confiné aux régions arctiques, le Fulmar boréal a commencé, vers 1820, à étendre son aire plus au sud dans l'Est de l'Atlantique, profitant probablement des restes de poissons provenant des pêches commerciales en haute mer pour se nourrir. Au Canada, il a commencé à se reproduire dans la région de l'Atlantique vers 1970 et quelques couples nichent maintenant à Terre-Neuve. La plupart des fulmars du Canada, au nombre d'environ 400 000 couples, se reproduisent dans l'Est de l'Arctique, au nord du 67e parallèle. Dans l'Ouest, des oiseaux qui nichent en Alaska fréquentent les eaux de la Colombie-Britannique en hiver, tandis que, dans l'Est, les fulmars du Groenland et de l'Est de l'Atlantique hivernent au large de Terre-Neuve.

Nidification

Les fulmars nichent sur des falaises abruptes et pondent un seul oeuf blanchâtre directement sur le sol. Ils ne construisent pas de véritable nid mais ils défendent leur emplacement en régurgitant une huile nauséabonde sur les intrus.


En savoir plus

Liens externes