Billy O'Connor

Billy (William) O'Connor. Chanteur, pianiste, auteur-compositeur, agent (Kingston, Ont., 9 janvier 1914 - Toronto, Ont., 18 novembre 2001). Son père, Tommy (Thomas John) O'Connor (Kingston, 1871 - Toronto, 1947), pianiste et fantaisiste, travailla aux États-Unis durant la fin des années 1880 avec les Lew Dokstader's Minstrels et fut l'accompagnateur des magiciens Blackstone et Thurston. O'Connor père se produisit plus tard dans l'est de l'Ontario comme membre du duo Crosby et O'Connor.

O'Connor fils reçut des leçons de son père après l'installation de la famille à Toronto en 1919. Durant la Deuxième Guerre mondiale, il fut caporal préposé au divertissement dans l'Armée canadienne et, en 1947, il commença à travailler dans les cabarets de Toronto. Grâce à des retransmissions radiophoniques de ses spectacles au Club Norman, il entreprit une carrière à la SRC en 1948. Il continua de travailler pour la radio de la SRC jusqu'au début des années 1960 et on put l'entendre nationalement dans une émission commanditée par Coca-Cola (1954-1959) et localement à CHUM (1961). Sa carrière à la télévision de la SRC commença avec « Four for the Show », qui lui valut de devenir la tête d'affiche des émissions « The Billy O'Connor Show » (1954-1956), « Club O'Connor » (1957) et « Saturday Date » (1958-1959). Ses émissions se distinguaient par la présentation de nouveaux talents dont Peter Appleyard, Juliette, Vanda King, Sylvia Murphy, Rhonda Silver et les Two Tones (dont faisait partie Gordon Lightfoot).

En 1960, il se consacra entièrement à Billy O'Connor Entreprises, une agence fondée en 1954 et encore en activité en 2000. Durant plus de 30 ans, il présenta son spectacle à l'intention des détenus des prisons et des malades des hôpitaux du sud de l'Ontario. En 1969, il s'occupa des engagements au Grandstand et à la Bandshell de la CNE. Il continua à organiser des spectacles et à se produire lui-même à cet endroit jusqu'au début des années 1980. O'Connor cessa de monter sur les planches vers la fin de la décennie.

Ses enregistrements incluent son succès de 1948, la chanson « Saskatchewan » (aussi enregistrée aux États-Unis. sous le titre de « Washington »), et le microsillon Together Again (1968, Arc AS-769) qui réunit les membres de son trio des années 1950 - le guitariste Kenny Gill, l'accordéoniste Vic Centro et le contrebassiste Jack Richardson - assistés du batteur Doug MacLeod. Plusieurs des chansons d'O'Connor, dont « Saskatchewan », ont été publiées chez BMI Canada et Broadland Music. Son fils, Gary O., est un musicien pop.

Alex BARRISS et Ted BARRISS, Making Music: Profiles from a Century of Canadian Music (Toronto 2001)