Olnick, Harvey

Harvey (Joel) Olnick. Musicologue, professeur (New York, 18 déc. 1917 - Toronto, 30 oct. 2003). B.Sc. (City, New York) 1940, M.A. (Columbia) 1948. Il commence l'étude du piano à six ans à l'Institute of Musical Art (auj. la Juilliard School of Music).

Olnick, Harvey

Harvey (Joel) Olnick. Musicologue, professeur (New York, 18 déc. 1917 - Toronto, 30 oct. 2003). B.Sc. (City, New York) 1940, M.A. (Columbia) 1948. Il commence l'étude du piano à six ans à l'Institute of Musical Art (auj. la Juilliard School of Music). Tout en étudiant les mathématiques et la physique à la City Université de New York, il assiste à des séminaires et à des cours donnés par d'éminents musicologues américains et allemands. Il fait son service en temps de guerre dans les U.S. Air Force. Après avoir effectué des études supérieures en musicologie avec Paul Henry Lang et Erich Hertzmann à l'Université Columbia, Olnick enseigne pendant un an au Vassar College et, en qualité de boursier Fulbright, fait des recherches en Italie pendant deux ans sur le concerto baroque. Il est directeur du Marlboro Festival de 1956 à 1958, et membre de son conseil d'administration par la suite.

Carrière en enseignement au Canada

Professeur à l'Université de Toronto (nommé plus tard professeur émérite) de 1954 à 1983, Olnick est considéré comme le pionnier de l'enseignement sérieux de la musicologie au Canada. Il privilégie la méthode socratique : ses élèves sont obligés de développer leurs facultés d'apprentissage sous sa gouverne parfois sévère plutôt que d'absorber passivement l'information lors de cours magistraux préétablis. Il s'occupe à enseigner et à augmenter l'importance de la musique et de la musicologie à l'Université de Toronto plutôt qu'à collaborer à des revues spécialisées, bien qu'il ait signé dans The Canadian Music Journal un article sur Harry Somers (vol. III, été 1959) et de nombreuses critiques. Il exerce une influence considérable à la faculté de musique de l'Université de Toronto. C'est surtout grâce à lui que sa bibliothèque de musique devient la plus complète au Canada; il participe également à la mise sur pied de son studio de musique électroacoustique et à la conception de l'Edward Johnson Building. L'éventail de ses intérêts va du Moyen Âge à la période contemporaine, mais il s'est spécialisé dans le baroque italien et Beethoven. En 1981, il s'est mérité le prix en enseignement de l'Union des associations des professeurs des universités de l'Ontario. On compte parmi ses élèves Eric Chafe, Warren Kirkendale, Rika Maniates et Carl Morey. Il a collaboré à l'EMC et au New Grove Dictionary.

Bibliographie

Carl MOREY, « Harvey Olnick », News de la faculté de musique de l'Université de Toronto (print.-été 1983).

Archives de l'Université de Toronto, Dossier histoire orale B86-0074, interview accordée à Valerie Schatzker (1986).

Robin ELLIOTT, Obituary, Institute for Canadian Music Newsletter (janv. 2004).


Lecture supplémentaire

  • Morey, Carl. 'Harvey Olnick,' University of Toronto Faculty of Music News, Spring/Summer 1983

    University of Toronto Archives. Oral history record B86-0074, interview with Valerie Schatzker (1986)

    Elliott, Robin. Obituary. Institute for Canadian Music Newsletter, Jan 2004