Onderet, Maurice

Maurice Onderet. Violoniste, pédagogue (Mons, Belgique, 13 janvier 1899 - Charleroi, Belgique, 21 août 1982). Premier prix (Cons. royal de Bruxelles) 1920. Son père musicien lui apprit tôt le solfège et la théorie. En 1915, il obtint un premier diplôme de violon du Cons.

Onderet, Maurice

Maurice Onderet. Violoniste, pédagogue (Mons, Belgique, 13 janvier 1899 - Charleroi, Belgique, 21 août 1982). Premier prix (Cons. royal de Bruxelles) 1920. Son père musicien lui apprit tôt le solfège et la théorie. En 1915, il obtint un premier diplôme de violon du Cons. de Mons et, en 1918, il s'inscrivit aux cours d'Alfred Marchot au Cons. royal de Bruxelles. Après avoir remporté le prix de virtuosité Adolphe-Canler (1923), il se produisit en récital et, de 1923 à 1927, enseigna au Cons. de La Louvière. En 1927, il accepta un poste de professeur au McGill Cons. et s'installa au Canada. Il fut membre du premier Quatuor à cordes McGill (v. 1930), violon solo du Montreal Orchestra (1930-41) et soliste dans des concertos de Bach, Brahms, Mendelssohn et Vieuxtemps. En 1937, il créa au Canada le Concerto de Sibelius avec l'orchestre des Concerts symphoniques Promenade à Toronto et le reprit à Montréal (1938). Il devint violon solo de l'orchestre des CSM (1941-45) et de la Petite symphonie de Montréal (1942-45), et donna plusieurs récitals à la SRC. Il fut professeur au CMM (1943-46) et fit partie du Quatuor à cordes Dubois, du Trio de Montréal et du Quatuor Jean-Lallemand. À la fin de 1946, il retourna en Belgique, enseigna à Mons et à La Louvière et se produisit comme soliste en Belgique et en Allemagne. Il publia en 1948 chez Bosworth sa Méthode de violon en cinq vol. ainsi qu'un traité, Le Staccato. Il revint à Montréal (1965-71) et enseigna alors à l'École normale de musique et au collège Saint-Laurent. En 1967, il inaugura la classe de violon du Cons. de Chicoutimi. En 1969, il enregistra la Sonate de Franck avec William Stevens (Sel. SSC-13.016). Il eut comme élèves Noël Brunet, Alexander Brott, Mildred Goodman, Roméo Mastrocola, Lionel Renaud, Lucien Sicotte et d'autres. En 1971, il retourna dans sa ville natale de Mons.