Ondes Martenot

Ondes Martenot. Instrument électronique inventé par le Français Maurice Martenot en 1928 et introduit au Canada en 1950 à l'instigation d'Andrée Desautels qui fit venir à Montréal Ginette Martenot, soeur de l'inventeur, pour un récital à la SRC ainsi qu'une démonstration.

Ondes Martenot

Ondes Martenot. Instrument électronique inventé par le Français Maurice Martenot en 1928 et introduit au Canada en 1950 à l'instigation d'Andrée Desautels qui fit venir à Montréal Ginette Martenot, soeur de l'inventeur, pour un récital à la SRC ainsi qu'une démonstration. Celle-ci revint effectuer une tournée JMC en 1958-59. L'instrument est basé sur le phénomène du battement entre deux ondes de haute fréquence pour produire une fréquence différentielle audible. La hauteur du son peut être obtenue par un clavier, semblable à celui du piano ou par un ruban muni d'un anneau que l'interprète porte au majeur. Le mouvement du ruban de gauche à droite ou vice versa permet le glissement d'un son à l'autre et peut être à peine perceptible si désiré. Le clavier peut se déplacer latéralement ce qui permet un vibrato de fréquence. L'intensité est commandée par une touche très sensible qui permet aussi une quantité d'effets, comme le staccato, etc.

L'instrument fut utilisé pour la première fois au théâtre à Montréal quand Andrée Desautels exécuta aux ondes la trame musicale qu'elle avait composée pour une production de Dom Juan de Molière au Théâtre du Nouveau-Monde (1954). Desautels signa un article sur l'instrument dans Jmc (vol. III, avril 1957). Ondiste et clarinettiste diplômé du Conservatoire et de l'École normale de musique de Paris, Jean Laurendeau effectua quatre tournées JMC (1965-69) avec piano et/ou percussion. En 1970, il inaugura au CMM une classe d'ondes Martenot, la première en Amérique du Nord. Auteur d'« Un instrument au son électronique : l'onde Martenot » (VM, nos 5-6, 1967), Laurendeau fit paraître Maurice Martenot, luthier de l'électronique à Montréal et Paris en 1990. Parmi d'autres Canadiens qui ont écrit sur le sujet, mentionnons Silvester Vicic qui a rédigé un mémoire de maîtrise intitulé « The Ondes Martenot : a survey of its use in selected French compositions 1928-1950 » (Université de Western Ontario 1984). Créé par Laurendeau en 1976, l'Ensemble d'ondes de Montréal a réuni, outre Laurendeau, les ondistes Suzanne Binet-Audet, Marie Bernard, Lucie Filteau et Johanne Goyette. Outre Montréal, le groupe s'est produit à Québec, Ottawa, Toronto, New York (1981) et Amsterdam (1985). Il a créé notamment Begonia Rex de Richard Boucher (1977), Carrousel de José Evangelista (1979), Amon-Râ de Walter Boudreau (1980) et Solidaires de Michel Gonneville (1982), et a gravé des disques (voir DISCOGRAPHIE de Laurendeau).

Parmi d'autres compositeurs canadiens qui ont utilisé cet instrument dans leurs oeuvres, signalons Michel-Georges Brégent, Claude Champagne, François Dompierre, Gilles Gobeil, Denis Gougeon, Jacques Hétu, Alain Lalonde, Estelle Lemire, Jean Lesage, Michel Longtin, Lubomyr Melnyk, Clermont Pépin, Serge Provost, John Rea, Micheline Coulombe Saint-Marcoux, Petros Shoujounian, Gilles Tremblay, Claude Vivier. Gabriel Charpentier, Jean-Marie Cloutier et Georges Savaria ont aussi utilisé l'instrument pour des musiques de scène au théâtre ou pour accompagner la danse.


Lecture supplémentaire

  • Gingras, Claude. 'Les 50 ans des ondes Martenot,' Montreal La Presse, 21 Apr 1979