O'Neill, Charles

Charles O'Neill. Chef de musique, compositeur, professeur, organiste, cornettiste (Duntocher, près Glasgow, de parents irlandais, 31 août 1882 - Québec, 9 septembre 1964). Diplôme (RMSM, Kneller Hall) 1909, B.Mus. (McGill) 1914, D.Mus. (ibid.) 1924.

O'Neill, Charles

Charles O'Neill. Chef de musique, compositeur, professeur, organiste, cornettiste (Duntocher, près Glasgow, de parents irlandais, 31 août 1882 - Québec, 9 septembre 1964). Diplôme (RMSM, Kneller Hall) 1909, B.Mus. (McGill) 1914, D.Mus. (ibid.) 1924. Aux leçons de piano de son enfance succédèrent des cours d'orgue à Glasgow avec Albert Lister Peace et de matières théoriques à Londres avec Archibald Evans. À 15 ans, O'Neill occupa un poste d'organiste à Grimsby, dans le Lincolnshire, Angl., et joua du cornet dans l'harmonie locale. Il s'établit à Boston en 1901, à New York deux ans plus tard, et à Kingston, Ont., en 1905 à titre de cornet solo de la Royal Canadian Horse Artillery Band nouvellement formée. En 1908, le ministère de la Défense nationale l'envoya à la RMSM (Kneller Hall) où il reçut une formation de chef de musique. À son retour au Canada en 1910, il succéda à Joseph Vézina comme dir. mus. du corps de musique de l'Artillerie royale de la Garnison canadienne à la Citadelle de Québec. Il poursuivit l'étude des matières théoriques et de la composition avec Herbert Sanders d'Ottawa et devint l'un des premiers bacheliers en musique de l'Université McGill. En 1919, il fut promu au rang de capitaine et, en 1922, il devint dir. mus. de la musique du Royal 22e ;régiment récemment mise sur pied à la Citadelle de Québec. Il fit de l'ensemble l'un des meilleurs au Canada. Lui-même se fit aussi connaître comme chef de musique à la CNE de Toronto (notamment d'une harmonie officielle en 1927, et de la Composite Permanent Force Band of Canada en 1930), comme dir. d'un orchestre de la SRC à Québec (v. 1935-37) et chef invité dans plusieurs villes canadiennes et américaines ainsi qu'à Londres, en 1937, au couronnement de George VI. Il fut un juge de concours estimé pour ses décisions sévères mais équitables (par exemple, à la CNE en 1923 et durant quelques années subséquentes). À d'importants concours d'harmonies aux É.-U. (State and National Band Contests), il fut juge aux côtés de John Philip Sousa et d'Edwin Franko Goldman (1928). Il fut prés. de l'American Bandmasters Assn (1933-34) et prés. honoraire de la CBA (1960-64). Il fut aussi vice-prés. du Collège de musique Dominion de Montréal.

En 1937, il quitta son poste au Royal 22e régiment et devint associé à l'Université du Wisconsin (comme instructeur à l'école d'été et dir. par intérim) et au State Teachers' College à Potsdam, N.Y. (prof. de direction d'orchestre et de composition de 1937 à 1947, et dir. du dépt de musique de 1942 à 1947). O'Neill revint ensuite au Canada et enseigna les matières théoriques et la composition au RCMT (1948-54). Il prit alors sa retraite à Québec tout en continuant à composer.

La plus imposante composition d'O'Neill est son exercice de doctorat, la cantate The Ancient Mariner pour choeur et orchestre, texte de Coleridge (inédite). Ses oeuvres pour orchestre incluent un Prélude et fugue en sol (1945-46), une Irish Fantasy (1958), une Irish Rhapsody (1959), plusieurs pièces courtes et des arrangements. Un certain nombre d'oeuvres chorales et de pièces pour petit ensemble à vent furent aussi publiées, mais la plus grande part de sa production est pour harmonie. The Land of the Maple and Beaver, pour harmonie, fut publiée chez Boosey & Hawkes avant 1936. Il laissa 10 ouvertures : Silver Cord (v. 1930, G. Schirmer), Knight Errant (v. 1935, Rubank et Waterloo), Builders of Youth (1937, Fischer; Goldman Band, Camden CAL-240), Aladdin's Lamp. (1940, Fischer), Concert (v. 1940, ms), Festival (1943, ms), Nobility (1943, Remick), Majesty (1945, ibid.), Fidelity (1947, ibid.) et Sovereignty (1949, ibid.). Ses compositions plus brèves pour harmonie incluent Mon ami, marche publiée chez Waterloo en 1928, des marches pour le Royal 22e régiment (un arrangement pour piano publié chez Waterloo a été enregistré sur RCA PCS-1003), des marches pour la GRC (Harris 1960, RCA PCS-1004), d'autres marches - The Emblem (Waterloo, 1930, RCA PCS-1006) et Nulli Secundus (ibid. 1931) - et la populaire fantaisie Souvenir de Québec (Fischer 1930, RCA PCS-1003). (Les détails des micr. RCA PCS-1003 et 1004 figurent dans la DISCOGRAPHIE de Howard Cable.) D'autres oeuvres ont été publiées chez Boston, Fox et Mercury.


Lecture supplémentaire

  • Thiele, Charles F. 'Capt. Charles O'Neill,' MCan, vol 10, Jan 1929

    Hamilton, H.C. 'Captain Chas. O'Neill,' MCan, vol 11, Aug-Sep 1930

    Falardeau, Sgt Victor. La Musique du Royal 22e régiment 50 ans d'histoire (1922-1972) (Quebec City 1976)

    Catalogue of Canadian Composers

    Contemporary Canadian Composers