Orchestre Métropolitain

Sous la direction musicale de Marc Bélanger (1981-1986; directeur artistique 1986-1987), l'Orchestre Métropolitain se produit d'abord dans divers lieux, entre autres à l'île Notre-Dame, à l'aréna Maurice-Richard, au Festival international de Lanaudière et aux Concerts Lachine.

Orchestre Métropolitain
Joseph Rescigno en train de diriger l'orchestre.
Dessane, Antoine
Antoine Dessane (portrait réalisé par Théophile Hamel avec la permission du Musée du Québec). Pour entendre un extrait de son Ouverture, de 1863 (interprétée par l'Orchestre métropolitain, sous la direction de Gilles Auger), cliquez sur le bouton \u00ab Son \u00bb (avec la permission de la Société Radio-Canada).

Orchestre Métropolitain

Orchestre Métropolitain (auparavant l'Orchestre Métropolitain du Grand-Montréal). Fondé en 1981 à l'instigation de Hun Bang et de Marc Bélanger, l'Orchestre Métropolitain du Grand-Montréal, qui regroupe quelque 65 instrumentistes professionnels, se donne comme objectifs de contribuer à la vie culturelle de Montréal et de sa banlieue par des concerts de musique classique, contemporaine et populaire; de promouvoir le talent des instrumentistes, compositeurs et chanteurs québécois; de prouver qu'il y a place à Montréal pour un second orchestre professionnel dont les services peuvent être requis, notamment pour le ballet, l'opéra et l'enregistrement de disques.

Sous la direction musicale de Marc Bélanger (1981-1986; directeur artistique 1986-1987), l'Orchestre Métropolitain se produit d'abord dans divers lieux, entre autres à l'île Notre-Dame, à l'aréna Maurice-Richard, au Festival international de Lanaudière et aux Concerts Lachine. L'orchestre lance sa première saison régulière le 21 octobre 1985 au théâtre Maisonneuve de la Place des Arts. Il offre alors trois séries distinctes dont l'une est consacrée à la musique contemporaine québécoise sous la direction de Serge Garant ou de Walter Boudreau. L'Orchestre Métropolitain monte diverses séries, y compris les séries « Classique », « Lyrique », « Contemporaine », « Pop » et « Éducative ».

En 1986, Agnès Grossmann est nommée directrice musicale de l'orchestre (directrice artistique depuis 1988) et chef d'orchestre attitrée de la série « Classique », qui devient la pierre angulaire des saisons suivantes. La même année, l'orchestre se dote d'un chœur que Jacques Faubert dirige durant sa première saison. Agnès Grossmann prend la relève la saison suivante. Joseph Rescigno est le directeur d'orchestre de 1995 à 2000, remplacé par Yannick Nézet-Séguin en 2000. À la présidence se succèdent Robert Savoie (1981-1985), Pierre Dupuis (1985-1987), Pierre Péladeau (1987-1998), Jean-Pierre Goyer (1998-2006) et Michelle Cormier (depuis 2006).

Parmi les œuvres canadiennes créées par l'Orchestre Métropolitain, citons Jesus Christus d'Anne Lauber (1986), Éternité de Denis Gougeon (1986), Hiver dans l'âme d'André Prévost (1986), Les Clartés de la nuit (version pour orchestre) et Symphonie concertante de Jacques Hétu (1987), Autour d'Ainola de Michel Longtin (1987), Over Time de John Rea (commande, 1987) et Siddhartha de Claude Vivier (1987), puis, en 1990, lors du concert d'ouverture du festival Montréal musiques actuelles, Élan de Linda Bouchard, Transfiguration de Brian Cherney et À l'aventure! de Denis Gougeon.

L'Orchestre Métropolitain participe aussi à plusieurs productions de l'Opéra de Montréal et est souvent invité à se produire lors d'événements particuliers, comme le Concours international de musique de Montréal ou les concerts d'été organisés dans certaines villes de la Communauté urbaine de Montréal. L'orchestre participe également à la version concert de Boris Godounov (1988) et de Nabucco (1990) avec respectivement Joseph Rouleau et Louis Quilico dans les rôles titres. L'Orchestre recrute la grande majorité de ses solistes et chefs invités au Canada. Parmi ceux-ci figurent Angela Cheng, Angèle Dubeau, Karina Gauvin, André Jobin, Anton Kuerti, Louis Lortie, Marie-Danielle Parent et Marie-Josée Simard ainsi que les chefs d'orchestre Raffi Armenian et Franz-Paul Decker.

Enregistrements et prix

Sous la direction de Nézet-Séguin, l'Orchestre Métropolitain produit plusieurs enregistrements récompensés. L'orchestre reçoit le Prix Opus pour les albums La Strada et Mahler 4 en 2003 et en 2004 respectivement ainsi que le Trophée Félix pour Boris Godounov de Mussorgsky (2000), Diane Dufresne chante Kurt Weill (2005) et Camille Saint-Saëns Symphony No. 8 (2006). En 2010, l'Orchestre métropolitain est en nomination pour un prix Juno (voir Juno Awards) avec Bruckner 8.

Discographie (sélection)

J. Hétu Antinomie op. 23, Papineau-Couture Pièce concertante no 5 : O. Joachim, Lupien violon, Hamel violon, Lupien-Bang alto, Motard violoncelle, Garant chef d'orchestre; 1983; RCI 597, (Hétu) 4-ACM 31 (CD).

Vivier Lonely Child : M.-D. Parent soprano, Garant chef d'orchestre; 1983; RCI 584 et Centredisques CMC-1384.

Saint-Saëns Le Carnaval des animaux : Vigeant narration, Bouchard et Morisset pianos, M. Bélanger chef d'orchestre; 1984?; CBC CH-002.

Chants traditionnels de Noël : G. Bélanger ténor, Boky soprano, Corbeil basse, M.-D. Parent soprano, Rouleau basse, Quat. Morency, Quintette à vent du Québec, Chœur de l'Orchestre métropolitain, M. Bélanger chef d'orchestre; 1986; Orchestre Métropolitain OM-001.

Kabalevsky, Ibert, Martin et autres : A.-G. Duchemin flûte, M. Duchemin piano, B. Jean chef d'orchestre; 1986; Kébec-Disc KD-639 et Pavane ADW-7197.

Cusson, Matton : L. Lavigueur chef d'orchestre; 1987-1988; CBC SMCD-5090 (Mathieu) 4-ACM 32.

Garant Offrande II : Garant chef d'orchestre; 1987; RCI 626.

J. Hétu Les Clartés de la nuit op. 20a : Boky soprano, Beaudry chef d'orchestre; Missa pro trecentesimo anno op. 38 : Ensemble vocal de la SRC, Chanteurs de Sainte-Thérèse, Grandmaison orgue, Mueller chef d'orchestre; (1988); 4-ACM 31 (CD).

Ostiguy Montréal Concerto : Ostiguy piano, Fontaine chef d'orchestre; (1988); Justin Time JTR-8408-1.

Rea Over Time, Longtin Autour d'Ainola, Vivier Siddhartha : Boudreau chef d'orchestre; 1988; Centredisques CMC-CD-3188.

Mendelssohn Songe d'une nuit d'été Symphonie no 4, « Italienne » : Grossmann chef d'orchestre; 1989; Orchestre métropolitain OMCD-002.

Boudreau, Bouchard, Cherney, Gougeon, Vivier : Boudreau chef d'orchestre; 1990; CBC SMCD-5106.

Prokofiev Orchestral Music. Selections : Vigeant et Yaroshevskaya narrateurs, Grossmann chef d'orchestre; 1992; CBC Records/Disques SRC SMCD 5177-2.

Beethoven Sinfonia Eroica Opus 55, Egmont Opus 84 overture : Gauvin soprano, Rescigno chef d'orchestre; 1997; Analekta Fleur de Lys FL 2 3105.

Brahms Two Piano Concertos : Kuerti pianiste, Rescigno chef d'orchestre; 1998; Analekta Fleur de Lys AN 2 9205-7.

Mendelssohm Two Violin Concertos : Dubeau violon, Rescigno chef d'orchestre; 1998; Analekta Fleur de Lys FL 2 3098.

Moussorgsky Boris Godounov de Moussorgsky : Létourneau chef de chœur, Rouleau basse, Vekshtein chef d'orchestre; 1998-1999; Riche Lieu 990301.

Mozart Exultate, Jubilate k.165 : Fortin soprano, Rescigno chef d'orchestre; 1999; Analekta Fleur de Lys FL 2 3131.

Joachim Hommage à Otto Joachim : Rescigno chef d'orchestre; 2000; Riche Lieu.

Rota La Strada : Swartz harpe, Trudel trombone, Nézet-Séguin chef d'orchestre; 2003; Atma Classique ACD 22294.

Mahler Mahler 4 : Gauvin soprano, Nézet-Séguin chef d'orchestre; 2004; Atma Classique ACD 2 2306.

Saint-Saëns Symphonie no 3 : Nézet-Séguin chef d'orchestre; 2005; Atma Classique SACD 2 2331.

Weill Diane Dufresne chante Kurt Weill : Dufresne voix, Nézet-Séguin chef d'orchestre; 2005; ACD 2 2324.

Bruckner 7 : Nézet-Séguin chef d'orchestre; 2007; ATMA Classique SACD22512.

La Mer - Debussy, Britten, Mercure : Nézet-Séguin chef d'orchestre; 2007; ATMA Classique SACD22549.

Pierre Lapointe en concert dans la forêt des mal-aimés : Lapointe, Nézet-Séguin chef d'orchestre; 2007; Audiogram ADCD10219.

Bruckner 9 : Nézet-Séguin chef d'orchestre; 2008; ATMA Classique SACD22514.

Bruckner 8 : Nézet-Séguin chef d'orchestre; 2009; ATMA Classique ACD2 2513.

Bibliographie

Véronique ROBERT, « L'Autre orchestre », L'Actualité (févr. 1986).

Lise BISSONNETTE, « Le Vestibule de la gloire », Le Devoir (Montréal, 1er avr. 1986).

Claude GINGRAS, « Le Métropolitain, un orchestre de plus en plus présent », La Presse (Montréal, 23 janv. 1988).

« Une histoire d'amour et de qualité » (interview d'Agnès Grossmann accordée à Josée RICCI et Marie de VAUD), Prélude à l'Opéra de Montréal, II (no 3, 1989-1990).


Lecture supplémentaire

  • Robert, Véronique. "'L'autre' orchestre," L'Actualité, Feb 1986

    Bissonnette, Lise. "Le vestibule de la gloire," Montreal Le Devoir, 1 Apr 1986

    Gingras, Claude. "Le Métropolitain, un orchestre de plus en plus présent," Montreal La Presse, 23 Jan 1988

    "A tale of love and quality" (interview with Agnes Grossmann by Ricci, Josée and de Vaud, Marie), Prélude à l'Opéra de Montréal, vol 2, no. 3, 1989-90