Skelton, Oscar Douglas

Ses plus importantes publications sont Socialism: A Critical Analysis (1911), Life and Times of Sir Alexander Tilloch Galt (1920), Life and Letters of Sir Wilfrid Laurier (2 vol., 1921) et Our Generation, Its Gains and Losses (1938).

Skelton, O.D.
Skelton est le conseiller senior des affaires domestiques et étrang\u00e8res de Mackenzie King. On le voit ici, \u00e0 droite, en compagnie de Mackenzie King et de la soeur de ce dernier \u00e0 Kingsmere (avec la permission des Biblioth\u00e8que et Archives Canada).

Skelton, Oscar Douglas

 Oscar Douglas Skelton, professeur d'université et fonctionnaire (Orangeville, Ont., 13 juill. 1878 -- Ottawa, 28 janv. 1941). Après de brillantes études classiques à l'U. Queen, Skelton obtient un doctorat en économie politique de l'U. de Chicago en 1908. Il retourne à Queen, où il est le professeur titulaire de la chaire John A. Macdonald de sciences politiques et d'économie (1909-1925), et doyen de la faculté des arts (1919-1925). Skelton est un professeur dévoué et populaire qui publie énormément sur l'économie et l'histoire de même que sur l'actualité. Libéral démocrate et nationaliste ne faisant aucun compromis, il croit que le Canada doit contrôler ses propres affaires. Il travaille pour le PARTI LIBÉRAL à partir des élections de 1911 et est proche de sir Wilfrid LAURIER durant les dernières années de la vie de ce dernier. Mackenzie KING l'engage à titre de consultant sur la politique extérieure, après avoir remporté l'élection de 1921, et le nomme sous-secrétaire d'État aux Affaires extérieures en 1925. Skelton occupe ce poste jusqu'à sa mort, servant le gouvernement de King et celui du premier ministre conservateur R.B. BENNETT. Bien que modeste et un administrateur plutôt faible, il est le fonctionnaire par excellence de son temps, touchant à tous les secteurs de la bureaucratie : conseiller clé pour les politiques intérieure et extérieure, fondateur du ministère des AFFAIRES EXTÉRIEURES, et architecte de la fonction publique canadienne.

Ses plus importantes publications sont Socialism: A Critical Analysis (1911), Life and Times of Sir Alexander Tilloch Galt (1920), Life and Letters of Sir Wilfrid Laurier (2 vol., 1921) et Our Generation, Its Gains and Losses (1938).